Archives de catégorie : L’Arche de Noé et le déluge

En France, des paléontologues sont tombés sur un os… de 400 kilos

A Angeac-Charente, plusieurs archéologues sont tombés sur un os ! Mais cette fois-ci, au sens littéral du terme. Dans cette petite commune française située près d’Angoulême, une équipe de paléontologues a fait une incroyable découverte.

Enfoui depuis près de 140 millions d’années, un fémur fossilisé de dinosaure vient d’être déterré. La réputation de ce site de fouille archéologique n’est plus à faire. En dix ans, environ 7 000 pièces et 70 000 fragments ont été mis au jour permettant ainsi de répertorier une quarantaine d’espèce sur le site.

Continuer la lecture

Fossilisation en 24 heures

Des fossiles en seulement 24 heures?

par Ken Ham le 6 août 2018

Lorsque vous entendez parler de fossiles, c’est généralement dans le contexte de centaines de milliers ou millions d’années. En effet, un article récent sur les fossiles produits en laboratoire commence par « les fossiles sont certes fascinants, mais leur formation prend beaucoup de temps. » Puis il ajoute, « au cours de dizaines de milliers à des millions d’années…les os [se transforment] en pierre. » Mais qu’est-ce que les fossiles produits en laboratoire ont réellement démontré?

Continuer la lecture

La géologie face au déluge biblique

La géologie est une science qui apporterait des preuves de l’âge de la Terre, en particulier par le constat des couches géologiques importantes qui se sont superposées durant des milliers voir des millions d’années… Mais qu’en est-il vraiment ? En la confrontant aux textes bibliques, pouvons-nous connaître le passé de notre planète ?

Télécharger le fichier PDF : Ici

Voir aussi : Evolution – sciences ou croyances

Les strates géologiques enfin reconnues comme conséquence possible d’un déluge

Figure 1: Laminage multiple expérimental d’un mélange hétérogranulaire de sédiments dû à un écoulement sec à taux constant.

Expériences en stratification: Nature rattrape enfin son retard!

En 1988, nous avons publié dans cette revue la traduction en anglais d’un article important1 qui a été présenté à l’Académie des Sciences de France à Paris le 3 novembre 1986 puis publié dans les Compte Rendus de l’Académie.Ceci a été suivi par notre publication d’un article subséquent3 en 1990 qui avait été initialement présenté à l’Académie des Sciences de France à Paris le 8 février 1988 et publié dans les Compte Rendus de l’Académie.4

Continuer la lecture