Archives de catégorie : Religions

Le concept d’islamophobie, l’autre chantage victimaire

Islamophobie : le nouveau chantage victimaire ? avec Philippe d’Iribarne – Le Samedi Politique.

Islamophobie : le nouveau chantage victimaire ?

Alors que la question de l’Islam est au cœur de l’actualité de ces dernières semaines, et à la veille d’une nouvelle marche contre l’islamophobie, Philippe d’Iribarne, directeur de recherches au CNRS et auteur de « Islamophobie, intoxication idéologique » (Ed Albin Michel), revient sur cette notion où les musulmans seraient victimes de discrimination en raison de leur religion.

Entre quête de victimisation, communautarisme et revendications, des associations se sont désormais spécialisées dans la lutte contre l’islamophobie. Que cache ce nouveau combat ? Est-il légitime en France ? Les réponses dans ce numéro du Samedi Politique.

Marche contre l’islamophobie : Marwan Muhammad (CCIF) fait scander à la foule « Allah Akbar ! »

Source : https://www.fdesouche.com/1293415-marche10novembre-marwan-muhammad-ccif-fait-scander-a-la-foule-allah-akbar

Une statue géante de Molech a été posée juste à l’entrée du Colisée à Rome

Molech Screenshot Sanmarinortv.sm Les touristes qui visitent le Colisée à Rome ces jours-ci sont sous le choc. Une gigantesque statue d’une divinité païenne cananéenne connue sous le nom de «Molech» a été érigée juste à l’entrée. Dans les temps anciens, ceux qui servaient Molech lui sacrifiaient littéralement leurs enfants, ce qui impliquait apparemment de les brûler à mort. Et maintenant, une statue massive de cette idole païenne est la pièce maîtresse d’une nouvelle « exposition archéologique » au célèbre Colisée romain. Oui, le même Colisée où un nombre incalculable de chrétiens ont été martyrisés pour leur foi est maintenant le foyer de l’une des divinités païennes les plus monstrueuses que le monde ait jamais vues.

Continuer la lecture

« Résister à l’islam doit devenir un acte patriotique… entre nos cercueils et leurs valises, il va falloir choisir »

ImageCommuniqué du Général Martinez.

« Il est minuit moins le quart, Monsieur le Président. Depuis trop longtemps, par naïveté, manque de clairvoyance, déni de réalité, voire collaboration, croyant sauver ainsi la paix civile et sociale, la classe politique n’a cessé de fournir et mettre en place tous les ingrédients qui alimentent les tensions et conduisent à la guerre sur notre propre sol. L’islam doit être soumis aux lois de la République ; et ceux qui ne l’acceptent pas doivent partir, voire être poussés vers la sortie. Votre prudence, comme celle manifestée par vos prédécesseurs, résonne aujourd’hui, dans ce rapport de force engagé par l’islam et auquel vous n’échapperez pas, comme un renoncement à affronter l’esprit totalitaire ».

Ces propos étaient adressés au président de la République dans la lettre ouverte du 13 mars 2018, il y a donc plus de dix-huit mois.

Continuer la lecture