Islam, la réconciliation impossible

Commentaire : À quand son interdiction ?

Daniel Conversano a une excellente analyse sur l’Islam mais une mauvaise compréhension des enjeux de pouvoir (et donc des solutions). Alain Soral, qu’il critique trop durement, c’est le contraire. Mais selon moi il faut ne pas tout mettre sur le dos du sionisme ni sur celui de l’Islam car le jeu du pouvoir mondial pour la venue de l’antichrist ne se situent pas à ce niveau-là. Je pense qu’il faut faire une distinction entre les vrais mondialistes satanistes et les idéologies sioniste et musulmane. Ces dernières ne veulent pas détruire les nations mais les affaiblir suffisamment pour s’imposer comme religions mondiales. Le sionisme veut imposer le noachisme et faire d’Israël le successeur de l’empire Américain tandis que l’Islam veut appliquer la charia dans tous les pays.

Or les mondialistes utilisent ces deux jambes pour aller vers un nouvel ordre mondial à la chinoise (c’est à dire un capitalisme d’Etat athée, « new -age », tyrannique et corrompu) et détruire les pays avec leurs frontières, leurs lois et leurs spécificités culturelles.
Il ne faut donc ni défendre l’Islam pour lutter contre le sionisme ni s’appuyer sur le sionisme pour détruire l’Islam. Si l’on veut une réconciliation nationale elle doit se faire sur ce que les gens font et veulent faire pour le bien commun et non sur ce qu’ils sont dans leurs origines et leurs choix religieux. Néanmoins un Etat nationaliste ne peut être laïque mais doit favoriser certaines religions et en interdire d’autres si leur idéologie s’avèrent nocives pour la sauvegarde de la nation. Les personnes qui s’opposent à ces choix doivent être considérées comme antinationales et être traitées comme telles (Alain Soral est donc antinational, consciemment ou non). C’est un mensonge de prétendre que toutes les religions se valent car d’elles découlent la culture et le développement d’un peuple. Or si l’on affirme que toutes les cultures ne se valent pas c’est donc que toutes les religions ne se valent pas non plus. CQFD.

Pour mieux comprendre les vrais enjeux spirituels mondiaux et les prophéties bibliques concernant notre avenir proche voir cet article:
http://www.parolesdedieu.fr/roi-sud-roi-nord-temps-de-fin-tableau-chronologique-de-grande-tribulation-5eme-derniere-partie/

La France est la destination préférée des potentiels immigrés d’Afrique du Nord et d’Afrique subsaharienne

Immigration : un tiers des habitants d’Afrique du Nord et deux tiers des habitants d’Afrique subsaharienne veulent émigrer !

Selon une étude de l’institut Gallup publiée le 24 avril, la proportion d’habitants d’Afrique du Nord souhaitant émigrer a encore augmenté l’année dernière, pour atteindre 32 %, et même 40 % chez les hommes et 46 % tous sexes confondus dans la tranche d’âge 15-29 ans. Pour 19 % des personnes interrogées, la destination rêvée est… la France, ce qui place notre pays en tête, devant l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis qui occupent respectivement la deuxième et la troisième place mais qui ne sont en réalité des destinations populaires que parmi les Égyptiens.

Continuer la lecture

Immigration et terrorisme ou comment l’Allemagne se tire une balle dans le pied

L’Allemagne accordera le regroupement familial à certains islamistes radicaux dans des « cas exceptionnels ».

La nouvelle loi sur la réunification familiale votée mercredi (9 mai 2018) par la coalition CDU-CSU-Sociaux-démocrates du chancelier Merkel désigne explicitement « les personnes dangereuses » qui pourront bénéficier d’autorisations exceptionnelles pour des « raisons humanitaires ». Il s’agit notamment de protéger les terroristes potentiels mariés avant leur arrivée en Allemagne pour répondre à l’exigence constitutionnelle de « protection spéciale de l’Etat » pour le mariage et la famille.

Continuer la lecture

L’avortement est un péché pour la majorité des Jamaïcains

Les Jamaïcains pensent que l’avortement est immoral : c’est « un péché » pour la majorité d’entre eux.

La Jamaïque a encore le sens du péché. Alors que l’île des Caraïbes est en butte aux pressions des pro-avortements, un sondage réalisé par Johnson Survey Research Limited vient de montrer qu’une majorité écrasante des Jamaïcains jugent l’avortement immoral, peccamineux et contraire à leurs convictions religieuses.

Continuer la lecture