Traitement hyperbare et atmosphère antédiluvienne

Caisson hyperbare/Shutterstock

Le traitement hyperbare a réparé les dommages au cerveau chez une jeune fille.

Cela peut sauver beaucoup plus de vies et réparer ce qui était auparavant considéré comme irréversible.

Eden Carlson 2 ans avait la tête inclinée dans la piscine pendant plus de 15 minutes lorsque sa mère l’a découverte. Elle a été ressuscitée et amenée à l’hôpital inconsciente et comateuse. Les médecins ne pouvaient pas la ranimer ni la faire réagir aux stimuli. En dehors d’une agitation incontrôlée et de secouer la tête, elle ne pouvait faire aucun mouvement que vous considéreriez comme normal. Les IRM montrèrent que la matière grise de son cerveau était très endommagée et qu’elle avait également perdu de la matière grise et blanche.

Ses parents décidèrent de lui faire recevoir son traitement hyperbare (oxygène sous haute pression) sous les yeux attentifs du Dr Paul Harch. Les chercheurs la Health New Orleans School of Medicine LSU et de la School Of Medicine de l’Université du Dakota du Nord ont commencé à la traiter avec une oxygénothérapie normobare (à pression régulière). Ce stade de traitement a débuté 55 jours après la noyade d’Eden et a duré 78 jours. Eden a reçu de l’oxygène deux fois par jour pendant 45 minutes pendant ces jours. Les chercheurs et la famille ont détecté une amélioration immédiate, y compris au niveau des mouvements de la main et des jambes résultant de ces traitements.

78 jours plus tard, ils ont commencé la deuxième étape du traitement, le traitement hyperbare. Eden entra dans un caisson hyperbare 5 jours par semaine pendant 45 minutes à chaque fois. Après 4 semaines, Eden récupéra presque 100% de sa fonction et après 39 traitements, elle réapprit à marcher et à parler. Eden retrouva le niveau de fonction qu’elle avait avant de se noyer.

L’IRM effectué après le dernier traitement hyperbare montra une réparation presque totale des lésions cérébrales. La matière grise et blanche qui avait été perdue s’est également reconstituée. Les chercheurs disent qu’il faudra plus d’études pour s’assurer que le traitement hyperbare peut réparer les lésions cérébrales, mais il est clair que le traitement ne comporte presque aucun risque et peut aider à réparer les lésions cérébrales comme nous l’avons vu dans le cas d’Eden.

Le climat antédiluvien

Les affirmations de la Bible ont conduit de nombreux créationnistes à la conclusion que la Terre pré-diluvienne était ancrée dans une voûte de vapeur d’eau. Cette voûte aurait provoqué l’augmentation de la pression atmosphérique sur la surface de la Terre, à peu près deux fois la pression atmosphérique que nous connaissons aujourd’hui.

Cette voûte aurait retenu la chaleur du soleil dans l’atmosphère, faisant naître un climat de type tropical sur la plus grande partie de la Terre. Si la Terre pré-diluvienne avait une inclinaison de son axe bien moins importante qu’aujourd’hui, alors les saisons n’auraient pas été prononcées. Il est possible qu’un climat tropical se soit étendu presque jusqu’aux pôles. Les preuves d’un climat tropical antédiluvien ont été trouvées près des deux pôles (de la terre), ce qui soutient cette théorie.

Avait-il déjà plu avant le Déluge ? Les Écritures n’en parlent pas. Genèse 2:5-6 indiquent qu’il n’avait pas plu sur la Terre avant que les plantes ne poussent. C’était plutôt une vapeur qui s’élevait pour arroser le sol. L’allusion au fait que les plantes n’avaient pas encore poussé, juste avant l’allusion au fait qu’il n’avait pas encore plu, pourrait être comprise pour dire que Dieu envoya la pluie une fois que les plantes commencèrent à pousser. Qu’il ne soit plus fait mention de la pluie jusqu’au Déluge n’est pas significatif, car il n’est pas fait mention de la vapeur non plus. Les Écritures ne nous permettent pas d’avancer une réponse dogmatique à la question de savoir s’il a plu avant le Déluge ou non.

Les chercheurs en médecine moderne ont découvert que le corps humain fonctionne bien mieux lorsqu’il est sous une pression atmosphérique plus élevée que celle d’aujourd’hui. Dans des conditions de forte pression, l’ostéomyélite est inversée ou éradiquée. Les plaies guérissent plus vite, et certaines plaies qui ne guérissent pas du tout sous la pression atmosphérique normale d’aujourd’hui, guérissent complètement sous une pression atmosphérique plus élevée. Souvent les affections du cerveau, la sénilité et les effets d’une attaque cérébrale sont inversés par un traitement hyperbare. De façon générale, le corps entier fonctionne mieux dans des conditions de plus forte pression atmosphérique.

Cette réaction positive du corps à une pression barométrique plus forte pourrait-elle être une preuve que l’homme fut créé à l’origine pour vivre sur la Terre pré-diluvienne ? Nous le découvrirons sans doute lorsque cette création prendra fin et que la Nouvelle Création aura lieu.

Voir aussi :

Source : https://www.hidabroot.com/article/194146/Hyperbaric-Chamber-Treatment-Reversed-Brain-Damage-in-a-Young-Girl

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.