1 Thessaloniciens 5v3 : le dernier compte à rebours

Ou le processus divin de révélation progressive.

Notre planète traverse une période de grands tumultes. Plusieurs siècles plus tôt, Jésus avait ainsi décrit la scène dont nous sommes témoins aujourd’hui :
«Sur la terre, il y aura de l’angoisse chez les nations qui ne sauront que faire, au bruit de la mer et des flots, les hommes rendant l’âme de terreur dans l’attente de ce qui surviendra pour la terre.» (Luc 21:25,26).

Pourtant, depuis la création du monde, Dieu a toujours cherché à informer les hommes de Ses intentions, afin qu’ils puissent mieux se préparer aux événements à venir:

«Car le Seigneur, l’Éternel, ne fait rien sans avoir révélé Son secret à Ses serviteurs les prophètes.» (Amos 3:7).

Les derniers jours de l’histoire de ce monde ne font pas exception à cette règle. En effet, un nombre considérable de prophéties bibliques portent précisément sur cette période troublée. Cependant, la révélation de Dieu concernant les derniers jours n’a pas été donnée d’un seul coup aux prophètes: au contraire, Dieu a plutôt choisi de suivre un processus de révélation progressive, dévoilant de plus en plus d’informations au fur et à mesure que ce monde approche de sa fin.
À titre de comparaison, imaginons que nous voulions visiter un ami qui demeure dans une ville située à plusieurs centaines de kilomètres de la nôtre. Afin de nous rendre à bon port, nous aurions besoin de deux cartes géographiques distinctes:

tout d’abord, une carte routière, indiquant les autoroutes et les chemins principaux à suivre afin de nous rendre à la ville où demeure notre ami;
ensuite, une carte de la ville, indiquant plus précisément les rues et les avenues, afin que nous puissions enfin nous rendre à la demeure de notre ami.
Bien sûr, la carte de la ville, avec tous ses fins détails et ses précisions, a peu d’utilité pour celui qui n’a pas à s’y rendre. De la même façon, Dieu n’a pas jugé utile de révéler aux prophètes la nature exacte de tous les événements qui allaient prendre place plusieurs siècles plus tard, mais Il a annoncé que cette révélation sera faite à ceux qui vivront à l’époque décrite par la prophétie, soit aux derniers jours:

«Toi, Daniel, tiens secrètes ces paroles, et scelle le livre jusqu’au temps de la fin. Plusieurs alors le liront, et la connaissance augmentera. (…) Va, Daniel, car ces paroles seront tenues secrètes et scellées jusqu’au temps de la fin.» (Daniel 12:4,9).
À titre d’exemple, ce processus divin de révélation progressive a été rigoureusement suivi aux jours de Noé. L’étude du récit de la construction de l’arche et du Déluge nous démontre que cette révélation a connu trois étapes.

Première Étape:
Une Révélation Imprécise Liée à la Longévité d’un Homme, Metuschélah.


Près de mille ans avant le Déluge, Dieu a transmis une première indication de Ses intentions. De quelle façon? En inspirant Hénoc de donner à son fils le nom de Metuschélah, nom qui signifie littéralement «Lorsqu’il mourra, ce sera envoyé».
Cette révélation était doublement imprécise. Tout d’abord, on ne connaissait pas la nature de ce qui devait être envoyé par Dieu. Ensuite, nul ne pouvait savoir à quel moment Metuschélah allait mourir.

Nous pouvons aujourd’hui constater que l’événement annoncé par la mort de Metuschélah était bel et bien le Déluge. En effet, Metuschélah vécut 782 ans après la naissance de son fils Lémec (Genèse 5:26), et ce dernier engendra Noé à l’âge de 182 ans (Genèse 5:28). Metuschélah est donc mort alors que Noé avait 600 ans (782 – 182 = 600), et effectivement, tel que prédit, «Noé avait six cents ans, lorsque le déluge d’eaux fut sur la terre.» (Genèse 7:6).

Deuxième Étape:
Une Révélation Plus Précise, Dévoilant l’Année du Cataclysme.

Quelques siècles plus tard, Dieu envoya une deuxième révélation, plus précise, cette fois à Noé:

«“Mon esprit ne restera pas à toujours dans l’homme, car l’homme n’est que chair, et ses jours seront de cent vingt ans. (…) J’exterminerai de la face de la terre l’homme que J’ai créé, depuis l’homme jusqu’au bétail, aux reptiles, et aux oiseaux du ciel; car Je Me repens de les avoir faits.” (…) Alors Dieu dit à Noé: “La fin de toute chair est arrêtée par devers Moi; car ils ont rempli la terre de violence; voici, Je vais les détruire avec la terre.”» (Genèse 6:3,7,13).
Lors de cette deuxième étape, Dieu révéla à Noé qu’Il avait décidé de détruire les hommes, et Il lui dévoila même que le compte à rebours était commencé. Cependant, tout en sachant qu’il ne lui restait que 120 ans pour construire l’arche et, par conséquent, tout en connaissant l’année où se produirait le Déluge, Noé en ignorait toujours la date exacte. Mais à cette époque, cette information ne lui aurait pas été utile.

Troisième Étape:
Une Révélation Encore Plus Précise, Dévoilant le Jour du Cataclysme.

120 ans plus tard, alors que le moment fatidique approchait, Dieu envoya à Noé une troisième et dernière révélation, extrêmement précise cette fois:

«L’Éternel dit à Noé: “Entre dans l’arche, toi et toute ta maison. (…) Car, encore sept jours, et Je ferai pleuvoir sur la terre quarante jours et quarante nuits, et J’exterminerai de la face de la terre tous les êtres que J’ai faits.”» (Genèse 7:1,4).
Dieu aurait pu simplement ordonner à Noé d’entrer dans l’arche sans lui révéler le jour de la survenue du Déluge, mais dans Son amour, Il a plutôt choisi de lui transmettre cette information, afin de rendre son attente moins pénible. Dieu a même informé Noé de la durée de la pluie: 40 jours et 40 nuits.
Qu’en est-il des révélations de Dieu concernant les derniers jours? Notons ce que dit Jésus:

«Pour ce qui est du jour et de l’heure, personne ne le sait, ni les anges des cieux, ni le Fils, mais le Père seul. Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l’avènement du Fils de l’homme. Car, dans les jours qui précédèrent le Déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche; et ils ne se doutèrent de rien, jusqu’à ce que le Déluge vînt et les emportât tous: il en sera de même à l’avènement du Fils de l’homme.» (Matthieu 24:36-39).
Ainsi, Jésus affirme que nul ne connaît le jour et l’heure de Son retour, mais du même souffle, Il ajoute que «ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l’avènement du Fils de l’homme.» Nous comprenons donc que le même processus de révélation progressive dont a bénéficié Noé prendra place aux derniers jours, nous permettant d’abord de réaliser que nous vivons au temps de la fin, puis nous informant plus précisément du calendrier prophétique défini par Dieu.
L’annonce de cette révélation progressive était déjà apparente dans le dernier discours prononcé par Jésus avant Son ascension vers Son Père:

«Alors les apôtres réunis demandèrent [à Jésus]: “Seigneur, est-ce en ce temps que tu rétabliras le royaume d’Israël?” Il leur répondit: “Ce n’est pas à vous de connaître les temps ou les moments que le Père a fixés de Sa propre autorité.”» (Actes 1:6,7).
Jésus laisse ici entendre que, s’il n’appartenait pas aux apôtres de «connaître les temps», il en sera tout autrement pour ceux dont «la connaissance augmentera» (Daniel 12:4) au temps de la fin. De la même manière, toujours concernant Son retour, Jésus nous donne cette information:

«Veillez donc, puisque vous ne savez pas quel jour votre Seigneur viendra. Sachez-le bien, si le maître de la maison savait à quelle veille de la nuit le voleur doit venir, il veillerait et ne laisserait pas percer sa maison. C’est pourquoi, vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas.» (Matthieu 24:42-44).
Tout en précisant que nul ne connaît le moment exact de Son retour, soit le jour et l’heure, Jésus compare cet événement à la venue d’un voleur. Or, portons attention au passage suivant, tiré d’une des lettres de Jésus adressées aux sept églises:

«Si tu ne veilles pas, Je viendrai comme un voleur, et tu ne sauras pas à quelle heure Je viendrai sur toi.» (Apocalypse 3:3).
Jésus confirme qu’Il viendra comme un voleur, c’est-à-dire d’une façon soudaine, inattendue. Mais notons bien pour qui Jésus viendra comme un voleur: «Si tu ne veilles pas, Je viendrai comme un voleur.» Plus encore, Il précise que celui qui ne veille pas «ne saura pas à quelle heure» Il viendra. Nous comprenons donc qu’à l’inverse, Jésus ne viendra pas comme un voleur pour celui qui veille. Et c’est exactement ce que confirme l’apôtre Paul:

«Le Jour du Seigneur viendra comme un voleur dans la nuit. Quand les hommes diront: “Paix et sûreté!” alors une ruine soudaine les surprendra, comme les douleurs de l’enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n’échapperont point. Mais vous, frères, vous n’êtes pas dans les ténèbres, pour que ce Jour vous surprenne comme un voleur.» (1 Thessaloniciens 5:2-4).
Cette déclaration de Paul nous rappelle les paroles de Jésus que nous avons lues il y a quelques instants, comparant les jours de Noé à la période qui précédera Son retour. Ainsi, à l’époque de Noé, il n’y avait que deux catégories de gens:

ceux qui répondirent à l’appel de Dieu, qui suivirent fidèlement Ses instructions quant à la construction de l’arche, qui eurent le privilège de recevoir la révélation non seulement de l’année mais aussi du jour de la survenue du Déluge, et qui entrèrent dans l’arche au moment désigné par Dieu;

et ceux qui refusèrent d’entendre la voix de Dieu et, par conséquent, qui «ne se doutèrent de rien, jusqu’à ce que le Déluge vînt et les emportât tous» (Matthieu 24:39).
De la même façon, dans les derniers jours, Dieu appliquera ce processus de révélation progressive qui permettra à Son peuple de mieux connaître Ses intentions, et ainsi de mieux se préparer. L’expérience de Noé et les déclarations de Jésus et de l’apôtre Paul nous indiquent clairement qu’à une certaine étape de ce processus divin de révélation progressive, le peuple de Dieu connaîtra non seulement l’année mais aussi le jour du retour de Jésus.

Lorsque cette dernière révélation sera faite, les fidèles auront certainement besoin de la sagesse venant de Dieu afin de faire bon usage de cette précieuse information.

Source : http://www.cyberspaceministry.org/Lessons/CountDemo/fre-s0a.html

Articles en rapport avec le sujet:
http://www.parolesdedieu.fr/premiere-guerre-judeo-romaine-7-ans/
http://www.parolesdedieu.fr/reflexions-sur-la-chronologie-biblique/
http://www.parolesdedieu.fr/pouvons-nous-connaitre-la-date-de-la-resurrection/
http://www.parolesdedieu.fr/deux-jours-2000-ans/
http://www.parolesdedieu.fr/generation-1914-commentaires/
http://www.parolesdedieu.fr/reflexions-les-calendriers/
http://www.parolesdedieu.fr/date-naissance-du-christ/
http://www.parolesdedieu.fr/resurrection-christ-neut-lieu-dimanche/
http://www.parolesdedieu.fr/enlevement-de-leglise-chronologie-des-evenements/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.