Tous les bénéfices du jeûne intermittent

Qu’est-ce que le jeûne intermittent ?

La définition la plus précise du jeûne intermittent est aussi la plus simple : Il s’agit d’alterner des périodes de jeûne avec des périodes pendant lesquelles on mange normalement.

Quand on y regarde de plus près, chacun d’entre nous pratique déjà le jeûne intermittent sans le savoir  sur des périodes plus ou moins longues. En effet, la période pendant laquelle nous dormons correspond à une période de jeûne. La majorité des gens  jeûnent donc  quotidiennement entre la fin de leur diner et leur petit déjeuner. Cela représente des périodes allant de 8 à 12 h pour la plupart d’entre nous.

Comment pratiquer le jeûne intermittent activement ?

Pratiquer le jeûne intermittent activement consiste seulement à allonger la durée du jeûne. D’une durée de 8 à 12 h on va passer à une période de minimum 16 h. Parfois, cette période de jeûne pourra s’étendre jusqu’à une durée de 36 h.

Le jeûne intermittent est donc très simple à pratiquer. Il suffit de s’abstenir de manger pendant une période définie :

– Jeûne de 16 h : Peut se réaliser quotidiennement. Il prend place la plupart du temps entre le dîner et le déjeuner du lendemain. Cela signifie simplement ne pas prendre de petit déjeuner et se contenter seulement d’une boisson chaude.

– Jeûne de 24 h : Idéalement une fois par semaine. Le plus simple est de le commencer après diner et de jeûner jusqu’au diner du lendemain.

– Jeûne de 36 h : Efficace pour compenser des excès alimentaires réalisés pendant plusieurs jours d’affilée (notamment en période de fêtes). Dans ce cas la période de jeûne commencera après le diner et ira jusqu’au petit déjeuner du surlendemain soit une journée entière sans manger.

Vous l’aurez compris, cela implique de se passer de petit déjeuner la majorité du temps. Comme moi, vos parents et peut être même votre médecin vous ont appris que le petit déjeuner est le repas le plus important de la journée. Le premier repas de la journée est censé vous apporter de l’énergie pour la journée et favoriser la perte de poids.

Le problème est que ce principe ne repose aujourd’hui sur aucune preuve scientifique concrète. En revanche, toutes les recherches scientifiques les plus récentes concluent que la prise du petit déjeuner met fin à la production d’hormones qui contrôlent et accélèrent la perte de graisse.

Quels sont les bénéfices du jeûne intermittent ?

-Perte de poids plus rapide : En pratiquant le jeûne intermittent, on force son corps privé d’autres sources d’énergie, à utiliser ses réserves graisseuses pour produire l’énergie dont il a besoin. Il s’habitue ainsi à utiliser en premier la graisse en lieu et place des glucides.

Le jeûne intermittent va également entraîner un certain nombre de réactions chimiques qui sont favorables à la perte de poids. La période de jeûne va en quelque sorte réinitialiser notre corps et normaliser notre sensibilité à deux hormones clés dans la perte de poids : la leptine et la ghreline. Ces deux hormones jouent un rôle essentiel dans la sensation de faim et de satiété. En suivant le jeûne intermittent, le corps devient plus sensible à la leptine qui est l’hormone de la satiété. Cela signifie qu’il faut une quantité plus faible de cette hormone pour ne plus avoir faim. Au contraire ; le corps devient moins sensible à la ghreline qui stimule appétit.

Les recherches ont prouvé que le jeûne intermittent augmente aussi la production d’hormone de croissance jusqu’à 1300 % pour les femmes et 2000 % pour les hommes. Cette hormone est une hormone qui favorise l’élimination des graisses ce qui explique pourquoi le jeûne intermittent est si efficace pour la perte de poids.

-Augmentation de la libido : Chez l’homme la libido est directement liée à la production de testostérone. Des études ont mis  en évidence le fait que le jeûne intermittent est l’un des meilleurs moyens pour augmenter son taux de testostérone. C’est un fait prouvé scientifiquement qu’après chaque repas (que ce soit des lipides, des glucides ou des protéines) notre taux de testostérone diminue. Ainsi consommer un petit déjeuner ou plusieurs petits repas tout au long de la journée va faire chuter votre niveau de testostérone. Au contraire le jeûne intermittent, en diminuant le nombre de repas consommés permet de ne pas altérer la production de testostérone tout au long de la journée.

Une autre étude a mis en évidence le fait que le court jeûne du ramadan (moins de 16 h par jour) était suffisant pour augmenter le niveau de l’hormone LH (Hormone Lutéinizante) de 67 %. Cette hormone est connue pour etre le précurseur de la testostérone. Dans cette méme etude, les participants ont noté une augmentation de 180 % de leur taux de testostérone après une courte période de jeûne ce qui tend a prouver que le jeûne intermittent a un effet direct sur les niveaux de testostérone. Le jeûne intermittent diminue également la production de leptine ce qui a un effet direct sur la sécrétion de testostérone.

-Prise de muscle plus importante : L’alimentation, les exercices et le sommeil jouent un rôle clé dans la prise de muscle. Toutefois, il est maintenant admis que les hormones telles que la testostérone et l’hormone de croissance ont également un rôle déterminant dans la capacité de notre corps à construire du muscle. La forte augmentation de la production d’hormone de croissance (jusqu’à plus de 2000 %) et de la testostérone vont avoir un effet important sur la prise de masse musculaire.

-Amélioration des capacités intellectuelles : Le jeûne intermittent booste la production d’une protéine appelée BDNF. La BDNF a pour rôle d’activer les cellules souches du cerveau pour créer de nouveaux neurones. Elle protège aussi les neurones des changements associés avec des maladies comme Alzeihmer et Parkinson. Des recherches effectuées par le docteur Mark Mattson, un chercheur américain de l’Institut National du vieillissement suggère que le jeûne intermittent peut augmenter la production de BDNF de 50 à 400 % en fonction des différentes régions du cerveau étudiées.

-Beaucoup plus d’énergie : en jeûnant, nous permettons à notre organisme de récupérer de l’apport constant de nourriture auquel il doit habituellement faire face. Le processus de digestion, d’assimilation et de métabolisation requiert en effet une quantité importante d’énergie. Après un repas important, on estime que 65 % de l’énergie que le corps  produit doit être dirigé vers les organes digestifs.

Pendant le jeûne, le corps est privé de glucides et il va donc devoir trouver une autre source d’énergie. Pour cela, il va brûler des graisses et les transformer en corps cétoniques qui vont devenir sa principale source d’énergie. Par rapport aux glucides, les corps cétoniques apportent plus d’énergie et ce de façon plus régulière (finis les yo-yo énergétiques liés à la consommation de sucres). Le jeûne intermittent va vous faire sentir plus léger, plus énergique, plus enthousiaste et vous aurez également besoin de moins de sommeil.

-Augmentation de l’espérance de vie : De nombreuses expériences menées sur les animaux ont permis de conclure qu’il est possible d’augmenter leur espérance de vie en réduisant leur apport calorique. Les mêmes résultats ont depuis été observés en suivant le jeûne intermittent. Une étude de 1945 réalisée sur des rats, la première sur le sujet, a mis en évidence le fait que les rats qui jeûnaient 1 jour sur 2 vivaient plus longtemps que ceux du groupe contrôle qui s’alimentaient quotidiennement. Une autre étude réalisée en 1982 a confirmé ce résultat : les souris qui jeûnaient 1 jour sur 2 vivaient 82 % plus longtemps que celles qui consommaient de la nourriture tous les jours.

-Ralentissement du processus de vieillissement : le jeûne intermittent réduit le stress oxydant et améliore le processus de réparation des cellules. Le jeûne intermittent active des mécanismes génétiques de réparation des cellules qui  améliore leur rejuvénation. Cette adaptation permet aux cellules d’avoir une espérance de vie plus longue et il est énergétiquement moins coûteux de réparer une cellule que de devoir la diviser pour en créer des nouvelles.

D’autre part, l’augmentation de la production d’hormone de croissance améliore le fonctionnement et la force des muscles, des tendons, des ligaments et des os. Elle améliore aussi la qualité de la peau, réduit les rides et accélère le processus de cicatrisation.

-Meilleure santé : le jeûne intermittent va booster le système immunitaire. Un groupe de chercheurs de l’USC (University of Southern California) a découvert qu’un jeûne de 3 jours peut régénérer le système immunitaire en entier et ce même chez les personnes âgées. Le jeûne va activer la production de globules blancs qui combattent les infections. Les cellules souches vont créer de nouveaux globules blancs et ainsi régénérer le système immunitaire tout entier. Grâce au jeûne, votre corps sera  plus fort pour combattre les infections.

Est-ce que c’est difficile ?

Comme tout changement d’habitude, l’adoption du jeûne intermittent est difficile au début mais en moins d’une semaine votre corps se sera parfaitement adapté. Depuis de nombreuses années, nous avons habitué notre corps à recevoir de la nourriture dès le réveil ce qui fait que nous sommes conditionnés à avoir faim dès le début de la journée. Au début, vous allez continuer à ressentir cette sensation de faim mais elle disparaîtra en moins d’une semaine. La même chose se produira pour les jeûnes de 24 et 36 heures. Ils suivent en général des périodes pendant lesquelles vous avez mangé plus que d’habitude, par conséquent la sensation de faim apparaîtra plus tard. Elle est souvent très forte au début puis diminue rapidement pour être parfaitement contrôlable.

Source : http://www.sciencesperformance.com/tous-les-benefices-du-jeune-intermittent/

2 thoughts on “Tous les bénéfices du jeûne intermittent”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.