Des scientifiques observent un « flash de lumière » durant la conception, ils disent que cette découverte pourrait aider en cas de FIV (fécondation in vitro)

1461678363871

Pour la première fois, des chercheurs ont été témoins du moment précis où la conception se produit -et ont enregistré l’explosion d’étincelles s’ensuivant qui se forment lorsque le sperme rencontre l’ovule. Le Telegraph a rapporté que des scientifiques avaient précédemment capturé le moment chez les animaux, mais c’est la première fois qu’il a été enregistré chez les humains.

« C’était remarquable, » a dit le principal co-auteur Teresa Woodruff, directrice du Women’s Health Research Instituteet chef de la Division of Obstetrics and Gynecology-Fertility Preservation à l’Université Northwestern, au Telegraph. « Nous avons découvert l’étincelle de zinc il y a seulement cinq ans chez la souris, et voir le zinc rayonner dans un éclat à partir de chaque ovule humain était à couper le souffle. »

Woodruff a dit au Telegraph qu’en examinant la taille et la qualité de l’étincelle de zinc, les chercheurs pourraient savoir immédiatement quels sont les œufs idéaux à transférer au cours d’une fécondation in vitro (FIV). Les chercheurs ont noté que certains des œufs sont plus lumineux que les autres, ce qui pourrait indiquer qu’ils sont plus susceptibles de se développer en un fœtus sain.

« C’est un mode de tri des œufs de qualité que nous n’avons jamais été en mesure de faire auparavant », a t-elle dit au Telegraph. « Toute biologie commence au moment de la fécondation, mais nous ne savons presque rien sur les événements qui se produisent chez l’humain. »

Les chercheurs qui ont analysé une vidéo de neuf œufs humains entrant en contact avec le sperme ont observé que deux d’entre eux émettaient plus de lumière que les autres -ce qui pourrait fournir un outil important pour les médecins essayant de déterminer quels ovocytes fécondés choisir pour une FIV.

« C’est une découverte importante parce qu’elle peut nous donner un moyen non invasif et facilement visible d’évaluer la santé d’un œuf et finalement d’un embryon avant l’implantation, » a dit la co-auteur de l’étude le Dr Eve Feinberg au Telegraph.

« Il n’y a pas d’outils actuellement disponibles qui nous disent si c’est un œuf de bonne qualité », dit-elle au site d’information. « Souvent, nous ne savons pas si l’œuf ou l’embryon est vraiment viable jusqu’à ce que nous voyions si une grossesse s’ensuit -qui est la raison pour laquelle il en est ainsi pour la transformation. Si nous avons la capacité de voir directement lequel est un bon œuf et lequel ne l’est pas, cela nous aidera à savoir quel embryon transférer, éviter beaucoup de tracasseries, et obtenir une grossesse beaucoup plus rapidement ».

L’étude a été publiée dans le journal Scientific Reports.

Source : http://www.foxnews.com/health/2016/04/26/scientists-witness-flash-light-during-conception-say-discovery-could-aid-ivf.html



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.