Pressions en faveur de l’éducation sexuelle obligatoire dans les écoles du Royaume-Uni

éducation-sexuelle-obligatoire-écoles-Royaume-Uni-e1467992715567

La présidente de la commission pour les femmes et pour l’égalité de la Chambre des communes du Royaume-Uni, Maria Miller, a déclaré que l’éducation sexuelle et la formation aux relations dans ce domaine doit devenir obligatoire dans les écoles du paysafin de modifier la culture qui produit le harcèlement en ligne. C’est ainsi qu’elle justifie une atteinte directe aux droits des parents qui sont les premiers éducateurs de leurs enfants en ce domaine, droit qui ne peut être usurpé par des personnes ou des institutions qui leur sont étrangères.


Elle dénonce une tendance croissante à l’expression de la haine sur Internet, au mépris des lois contre la discrimination, mais aussi au harcèlement en ligne et à la « vengeance pornographique » ou revenge porn qui consiste en la publication d’images intimes pour agresser ou mettre dans l’embarras un ex-partenaire. Tendance qui se développe, justement, dans les écoles, et donc parmi les plus jeunes, ce qui en dit long sur l’effondrement moral en cours.
Education sexuelle obligatoire dans les écoles : la marque de la tyrannie

Maria Miller, ancien secrétaire à la Culture, a longtemps été partisane du droit des écoles de décider de l’opportunité de donner non des cours d’éducation sexuelle. Elle affirme aujourd’hui que les réalités de l’Internet qui l’ont fait modifier son point de vue. C’est l’ensemble des programmes scolaires qui doit être adapté, selon elle, dans le cadre d’un « plan stratégique beaucoup plus large et plus efficace » auxquels devraient s’ajouter l’engagement des responsables des réseaux sociaux de chercher à identifier les contrevenants.

Il s’agirait notamment de mettre à jour les programmes existants qui ne font aucune mention d’Internet.

Ce sont donc les « vrais dangers et problèmes » rencontrés par les enfants dans le monde d’Internet qui justifient à ses yeux l’éducation sexuelle obligatoire : et qui pourrait contester la noblesse de sa cause ?

« Nous avons besoin d’un changement de la culture : ce changement devrait concerner le consentement, le respect et la dignité qui doivent être au cœur d’une éducation sexuelle et à la relation, à dispenser obligatoirement dans l’ensemble de nos écoles », a-t-elle déclaré.
Promouvoir l’immoralité sous prétexte de protéger les enfants

Mais cette « éducation sexuelle » contribue justement à créer le problème : il ne s’agit nullement d’une éducation à la pureté ou à la chasteté, notions ringardes s’il en est à l’heure où elle vise essentiellement à enseigner aux jeunes comment satisfaire leurs désirs sexuels sans courir le risque de tomber enceintes, pour les filles, ou d’attraper une infection sexuellement transmissible, pour tout le monde. Elle enseigne la mentalité contraceptive et la culture du « consentement » qui justifie toute activité sexuelle consentie entre gens du même âge. Elle « hyper-sexualise » les enfants dès la maternelle et sert de vecteur de choix pour l’idéologie du genre et les droits LGBT. Elle incite à l’activité sexuelle sans jamais mettre en avant la morale sexuelle, l’importance de l’engagement à vie, le sens du mariage. Elle est une entreprise de démoralisation et même d’incitation à la débauche.
Le Royaume-Uni va-t-il vers l’éducation sexuelle obligatoire ?

Au demeurant, si cette « éducation sexuelle » était parfaite en tous points, elle ne serait toujours pas de la responsabilité des écoles, et encore moins imposable à des enfants dont les parents ne les souhaiteraient pas les y voir exposés. Ce sont eux, les parents, qui connaissent leurs enfants, leur développement affectif, physique, psychologique, ce sont eux qui sont à même de juger des moments opportuns et qui ont la charge de leur enseigner « la vie », dans toutes ses dimensions, la dimension spirituelle y comprise.

Que des lois fixent clairement les responsabilités des réseaux sociaux et autres sites qui profitent amplement de la démoralisation générale et s’en font complices, c’est une autre histoire. Il s’agirait là d’ordre public et de protection des mineurs.

Pour en finir avec la contre-culture pornographique, c’est justement toute la culture qu’il faudrait reprendre et remettre à l’endroit, elle qui a été la cible d’une mainmise délibérée de ce qu’on appelle les « forces de progrès » selon les efficaces indications d’un Antonio Gramsci.
Anne Dolhein

Source : http://reinformation.tv/education-sexuelle-obligatoire-ecoles-royaume-uni-dolhein-57462-2/



Un commentaire pour “Pressions en faveur de l’éducation sexuelle obligatoire dans les écoles du Royaume-Uni”

  1. Bien sûr, il est clair aujourd’hui que la sexualité va être le fléau du siècle….
    Après la mise en application de cette doctrine, qui sera visé ?
    Ce sera tous ceux qui croient que le sexe est strictement interdit par Dieu, auront un sale quart d’heure devant les tribunaux.
    « si tu veux détruire une société, commence par la famille et si veux détruire le savoir, commence par le professeur »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.