L’illuminisme de l’UE: la seconde Tour de Babel

Pieter_Bruegel_the_Elder_-_The_Tower_of_Babel_(Vienna)_-_Google_Art_Project_-_edited

Le prix Lux 2009 a été attribué la semaine dernière, par le Parlement européen, au film « Welcome » de Philippe Lioret.

Cette attribution avait été soutenue par les députés européens de la Gauche unitaire européenne (GUE), mobilisés pour l’occasion par l’ancien maire de Calais et député du Front de gauche, Jacky Hénin, « compte tenu … du sujet abordé ».

Il s’agit, en effet, d’un long-métrage qui conte l’histoire d’un maître nageur qui, à Calais, apprend à nager à un réfugié afghan souhaitant se rendre au Royaume-Uni.

Lors de la remise du prix, le lauréat a réclamé l’amendement de la loi française qui pénalise ceux qui aident le séjour irrégulier des immigrés sans-papiers.

Les gauches politique et religieuse voudraient en fait faire de l’Europe un « espace ouvert » qui donnerait la bienvenue (Welcome) à « toute la misère du monde », que même un Rocard se refusait à recevoir.

Il y a quelques années, l’eurodéputé socialiste italien Antonio Giolitti déclarait déjà sur les pages de l’Unità (40901990) que l’Union européenne « est devenue finalement un embryon, une première cellule, du gouvernement mondial ».

Pour sa part, la Communauté de Saint-Egide – qui fait la promotion d’une Europe « multiethnique-multiculturelle-multireligieuse » – a fait un rapprochement entre l’UE et la Tour de Babel, jugeant celle-ci comme une « utopie réalisable » qui garantira finalement la vraie démocratie pluraliste ainsi que la fraternité universelle entre les peuples (cf. Comunità di S. Egidio, Stranieri nostri fratelli, Morcelliana, Brescia 1991, p. 35).

L’utopie de la fraternité universelle n’est pas une nouveauté. Depuis la chute originelle, l’homme a conscience de vivre une déchéance. Il se sent exilé du Paradis et voudrait revenir à son état de perfection originaire et d’union avec ses semblables. Mais, au lieu d’attendre un salut divin, il rêve de se sauver lui-même en se créant un nouvel Éden où il pourrait s’épanouir libre de toute contrainte et soumission.

La première tentative historique de revenir au Paradis perdu on la trouve dans le récit biblique de la Tour de Babel, de laquelle a résulté, au contraire et par punition divine, la confusion des langues et la dispersion des peuples. Du coup, comme l’observait Dante, les hommes « ne pourrons plus se réunir pour une œuvre commune ».

Au moins depuis l’Illuminisme, on assiste à une nouvelle tentative de reconstruction d’une telle Cité de l’Homme, celle qu’un Victor Hugo lyrique chantait : « O République universelle – Tu n’es encore que l’étincelle, – Demain tu seras le soleil » Il ne s’agit pas d’une unité du genre humain comme la veut l’Église, fondée sur la grâce divine, la foi partagée et la charité, en somme, sur Dieu. Mais d’un semblant d’unité fondée sur la nature, la raison, la politique, la solidarité ; bref, sur l’homme lui-même.

Dans ce contexte, il n’est pas anodin qu’un poster publicitaire, diffusé au début des années 1990 par le Conseil de la coopération culturelle du Conseil de l’Europe, ait pris comme motif principal une adaptation du fameux tableau de Bruegel représentant la construction de la Tour de Babel, et ait eu comme slogan : « Europe, plusieurs langues, une seule voix » (le poster a été publié plus récemment par International Currency Review, 23(4), 1996, p. 46).

poster-Conseil-cooperatio-culturelle1

Il n’est pas anodin non plus que l’architecture du Parlement européen à Strasbourg ait une apparence d’immeuble inachevé, ressemblant un peu à la construction imaginée par Bruegel.

parlement_europeen_2_s

La ressemblance n’a pas échappé

aux nombreux sites catastrophistes d’inspiration protestante qui ont profité pour faire des adaptations comme celle-ci.

PhotomontageIl faut dire que le plan architectural du Parlement européen se prête bien pour le jeu…



2 commentaires pour “L’illuminisme de l’UE: la seconde Tour de Babel”

  1. Je ne sais pas comment vous contacter, alors je vous écris ici. C’est par rapport au COPYRIGHT. Je souhaite utiliser s’il vous plaît deux de vos photos pour un livre chrétien que j’écris : les photos sur le poster européen et le parlement européen.
    Fraternellement
    Esther

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.