Le système de surveillance numérique chinois dit de « crédit social » a interdit à 2,5 millions de Chinois d’acheter un billet d’avion en juillet

téléchargementLe gouvernement communiste chinois se vante de son système de « crédit social » grâce auquel il affirme avoir empêché 2,5 millions « d’entités discréditées »[des citoyens chinois, NDLR] d’acheter des billets d’avion et 90 000 personnes d’acheter des billets de train à grande vitesse au cours du seul mois de juillet.

[…]

Les citoyens chinois sont punis en perdant des points de crédit social pour s’être engagés dans un certain nombre de comportements, notamment :

– Mauvaise conduite.

– Fumer dans les trains.

– Acheter trop de jeux vidéo.

– Acheter trop de malbouffe.

– Acheter trop d’alcool.

– Appeler un ami qui a un faible pointage de crédit .

– Avoir un ami en ligne qui a un faible pointage de crédit.

– Mise en ligne de « fausses nouvelles ».

– Critiquer le gouvernement.

– Visiter des sites Web non autorisés.

– Promener votre chien sans laisse.

– Laisser votre chien aboyer trop souvent.

En novembre 2018, 6,7 millions de Chinois n’avaient déjà plus le droit d’acheter des billets d’avion et de train. Ce nombre semble maintenant être en hausse.

Alors que beaucoup de gens à gauche et dans les médias dénoncent le système orwellien du crédit social de la Chine, ils appellent simultanément à la mise en place d’un programme similaire en Occident où les gens sont exclus des grandes plateformes numériques et voient leur droit de faire du commerce révoqué en raison de leurs opinions politiques.

« Les GAFAS ont déjà mis en place leur propre système de crédit social grâce auquel ils punissent les gens pour leurs opinions politiques en les excluant, en censurant leurs sites Web et en fermant leurs comptes PayPal/bancaires, » écrit Chris Menahan.

« D’autre part, les médias qui diffusent leur propagande conformément aux désirs des oligarques au pouvoir sont récompensés par une augmentation algorithmique artificielle de la visibilité de leur contenu ainsi que par des millions de dollars [de revenus publicitaire, NDLR]. »

C’est l’avenir collectif qui attend l’Union Européenne en général et la France en particulier.

Source : https://breizatao.com/2019/08/20/le-systeme-de-surveillance-numerique-chinois-dit-de-credit-social-a-interdit-a-25-millions-de-chinois-dacheter-un-billet-davion-en-juillet/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.