Enquête ouverte contre Francis Lalanne après sa tribune appelant à destituer Emmanuel Macron

Le chanteur français fait l’objet d’une enquête menée par la Brigade de répression de la délinquance aux personnes pour «provocation à la commission d’atteintes aux intérêts fondamentaux de la Nation». Il a déjà été entendu par les enquêteurs.

Une enquête préliminaire a été ouverte le 27 janvier 2021 contre le chanteur Francis Lalanne pour «provocation à la commission d’atteintes aux intérêts fondamentaux de la Nation», après la publication d’une tribune fin janvier appelant à «mettre l’Etat hors d’état de nuire», selon le parquet de Paris, qui confirmait ainsi le 22 février une information du Point.

L’enquête a été confiée à la Brigade de répression de la délinquance aux personnes (BRDP). Les faits reprochés sont passibles d’un maximum de cinq ans de prison et 45 000 euros d’amende. Le parquet de Paris et une source proche du dossier ont confirmé à l’AFP et au Point que Francis Lalanne «avait été entendu le 5 février dernier par les enquêteurs» de la BRDP, en audition libre.

Dans cette tribune intitulée «J’appelle», le chanteur assure qu’«il faut à présent mettre l’État hors d’état de nuire au peuple français» et demande la «destitution» du président de la République Emmanuel Macron. «J’appelle les plus hauts dignitaires de l’armée française à venir au secours du peuple et à faire cesser le trouble social et politique dont souffre depuis trop longtemps la Nation», écrit-t-il aussi.

«Le chef de l’État et son gouvernement s’essuient les pieds sur le Droit Républicain comme sur un paillasson […] il faut à présent mettre en demeure les structures de l’État de faire cesser le trouble manifestement illicite infligé à la Nation par son gouvernement», écrit-il. «Le gouvernement est en train de commettre insidieusement un coup d’État au nom de la Covid ; et s’apprête à instituer la tyrannie comme un avatar de la République, à l’insu du peuple français», argumente-t-il encore.

Francis Lalanne, plusieurs fois candidat à des élections sous bannière écologiste, est un soutien du mouvement des Gilets jaunes. Il avait conduit une liste Alliance jaune lors des élections européennes de mai 2019, obtenant 0,54% des voix.

Source : https://francais.rt.com/france/84104-enquete-ouverte-contre-francis-lalanne-apres-tribune-appelant-destituer-macron



2 commentaires pour “Enquête ouverte contre Francis Lalanne après sa tribune appelant à destituer Emmanuel Macron”

  1. Au moins un « homme viril » qui OSE dire et écrire ce que beaucoup pensent mais n’osent se « libérer » ! Et comme il a raison Monsieur Lalane d’y aller franco…, le tout est que cela se fasse, car bien sûr ce président qui ne méritera jamais son titre, sait très bien que le peuple en a marre et qu’il se soulèvera tôt ou tard… Les Français ont fait la révolution et ont mis le système à plat, alors que les peuples n’étaient armés que de cette intention, sans armes, mais qu’avec leurs outils. (je ne ressasse pas l’histoire ici, ce n’est pas le propos) – Mais bien que les propos justes et fondés de Mr Lalane soient clairs et justifiés, c’est au peuple que reviendra ce droit et ce devoir ! Bien sûr, que suite à cela, l’état Français fait déjà pression en le menaçant de prison et d’amendes… , mais sachez que des gens seraient prêts à éliminer ce pantin macron malfaisant et supporter la prison ou d’autres sentences… , et pas que macron du reste !- Que suffirait-il pour cela ? Et ces gouvernement doivent bien s’en douter du reste : J’ai reçu la réponse : « Un nettoyeur » qui ferait le travail en recevant une prime que les citoyens alimenteraient d’une manière bien connue : le crownfunding par exemple… ; je mets ma main au feu, que la cagnotte grandirait largement et très vite… car du sentiment des peuples, de ce qu’ils en pensent et des faits avérés, ces derniers se suicident, alors que macron et ses sbires s’en délectent. Personnellement je ne pousse pas au crime, mais j’ai simplement questionné des gens qui m’ont répondus qu’ils seraient très capables de mettre fin à des nuisibles !

    1. Entre 1933 et 1945, personne parmi les gens des pays alliés, à part quelques collabos, n’aurait condamné l’auteur d’un attentat contre Hitler, ou l’un de ses sbires, qui aurait abrégé sa vie. Il aurait certainement été traité comme un héro de l’humanité par tous les ennemis du nazisme.
      La bande criminelle LREM, contrairement aux nazis, se s’en prend pas aux peuples étrangers, mais fait tout son possible pour détruire les habitants de leur propre pays, la France, en favorisant la pénétration illégale de peuples barbares et nuisibles qui détruisent sa culture et sa population. En un certain sens, ils sont donc pires que les nazis.
      Bien sur, moi non plus je ne pousse pas au meurtre, puisque cela est interdit, mais je rencontre fréquemment des personnes qui me disent n’attendre que le début de l’insurrection, pour écraser tous les nuisibles de notre pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.