L’humanité actuelle n’est qu’une partie de l’humanité originelle

Commentaire: L’ « homo sapiens sapiens » n’est qu’une sous espèce (issue de Noé et sa famille) d’une espèce humaine antédiluvienne beaucoup plus vaste et anéantie du jour au lendemain par le déluge en ne laissant quasiment aucune trace. D’où le terme « d’espèce fantôme » utilisé dans cet article.
A cette époque, la richesse génétique et ses variations morphologiques étaient bien plus vastes que celles actuelles qui ont subi un goulot d’étranglement génétique par la survie de seulement 8 personnes après cette catastrophe. Cette « puissance » génétique disparue permettait aux anciens humains d’avoir une espérance de vie de près de 1000 ans, selon les âges des patriarches donnés dans le livre de la Genèse.

D’après une étude, d’anciens humains ont eu des rapports sexuels avec une autre espèce.

La recherche montre que les êtres humains anciens ont eu des rapports sexuels avec des êtres non humains « une espèce fantôme ».

De nouvelles recherches montrent que les êtres humains anciens avaient des rapports sexuels avec une espèce non humaine.

Continuer la lecture

Macron et les pirates : des automobilistes victimes de braquages, les routes ne sont plus sûres, l’autorité de l’Etat s’exerce ailleurs

L’autoroute A 9 et les routes du Gard et de l’Hérault voient opérer une bande de pirates qui s’en prennent aux automobilistes : pendant que les victimes des braquages n’ont plus que leurs yeux pour pleurer, Macron exerce l’autorité de l’Etat sur le budget des communes et celui de l’armée. A la grande satisfaction du FMI.

Continuer la lecture

Les premiers agriculteurs étaient plus malades et plus petits que leurs ancêtres cueilleurs

Quoi de neuf: À mesure que les sociétés humaines adoptèrent l’agriculture, leur population est devenue plus petite et moins saine, selon un nouvel examen des études axées sur les répercussions sur la santé des premières cultures. Les sociétés du monde entier – en Grande-Bretagne et à Bahreïn, en Thaïlande et au Tennessee – ont connu cette tendance, peu importe quand elles ont commencé à cultiver ou les cultures vivrières qu’elles ont cultivées, ont découvert les chercheurs.

Continuer la lecture