Le terroriste du train illustre avec quelle facilité les envahisseurs peuvent se prétendre « réfugiés »

Le « réfugié »-terroriste qui a attaqué des passagers d’un train allemand avec une hache la semaine dernière était un pakistanais qui se faisait passer pour un afghan afin d’obtenir malhonnêtement « l’asile » de la part du gouvernement allemand.

Sachant que les pakistanais ne seraient pas acceptés pour « l’asile » – même avec les règles notoirement laxistes de l’Allemagne – Muhammad Riyad a déclaré aux autorités allemandes de l’asile qu’il s’appelait « Riaz Khan Ahmadzai », originaire d’Afghanistan.

La facilité avec laquelle le menteur terroriste de l’État Islamique a obtenu un permis de séjour et une « famille d’accueil » sans le moindre document le justifiant illustre comment les envahisseurs du Tiers-Monde prennent avantage de la politique de frontières ouvertes d’Angela Merkel.

Selon un article de la Frankfurter Allgemeine Zeitung (de), les suspicions ont tout d’abord émergé sur « Ahmadzai » après qu’une vidéo ait été diffusée par l’État Islamique avec un communiqué justifiant ses actions.

Dans la vidéo, « Ahmadzai » parle pachtoun, une langue qui est aussi parlée en Afghanistan, mais avec un accent identifié comme courant dans la région frontalière entre Pakistan et Afghanistan. « Ahmadzai » a aussi employé des mots spécifiques au Pakistan pour « armée » et « gouvernement ».

Aiguillonnée par cette prise de conscience, la police allemande a fouillé sa maison d’accueil à Wurzburg. Ils y ont trouvé dans sa chambre un document en pakistanais contenant des instructions spécifiques pour les Pakistanais, expliquant où aller en Allemagne pour augmenter les chances d’être autorisé à rester.

Enfin, le communiqué de l’État Islamique qui accompagnait la vidéo confirmait son vrai nom.

Les gauchistes chargés de « l’enregistrement des réfugiés » avaient, bien entendu, été incapables de discerner un pakistanais d’un afghan ; et même s’ils avaient été capables de discerner la différence, aucun d’entre eux ne l’aurait remis en cause par peur d’être qualifié de « raciste ».

« Ahmadzai » a vécu dans une ferme avec des « parents adoptifs » dans le village de Gaukönighsofen où le prêtre catholique local a mis en place une salle spéciale dans son église pour que les musulmans comme lui prient.

Dans sa vidéo diffusée par l’État Islamique, « Ahmadzai » annonçait qu’il était « l’un des soldats du Califat Islamique » et qu’il allait « mener une attaque en Allemagne ».

Il poursuivait :

Il est temps pour vous de cesser de venir vers nos maisons, de tuer nos familles, et de vous en tirer sans conséquence.

Nos politiciens apostats n’ont jamais tenté de vous arrêter, et les musulmans n’avaient jamais été capables de répliquer ou même de protester contre ce que vous faites. Mais ces temps sont désormais révolus.
Il a aussi laissé dans sa chambre un message de suicide, adressé à son père au Pakistan. On y lit : « Et maintenant prie pour moi que je puisse me venger de ces mécréants, prie pour moi que j’aille au paradis. »

La note se poursuivait en décrivant la situation des musulmans à travers le monde, la présence de troupes allemandes en Afghanistan, et que les musulmans « doivent se défendre ».

Source : http://newobserveronline.com/ax-attacker-pakistani-posing-afghan/



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.