Pleine santé : favoriser les activités en plein air plutôt que confiner

Confinement: «si on n’assouplit pas certaines mesures, la soupape de sécurité va sauter»

Au grand dam des baigneurs et surfeurs, toutes les activités nautiques sont interdites depuis l’entrée en vigueur du second confinement. Seules les personnes disposant d’une prescription médicale peuvent profiter des vagues. Sputnik a rencontré Guillaume Barucq, un médecin exerçant à Biarritz, qui milite pour donner la possibilité aux amoureux de la mer de piquer une tête.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.