Orban accuse les leaders de l’UE et Soros de vouloir une “Europe islamisée”

Immigration. Le Premier ministre hongrois dénonce à nouveau la politique laxiste de l’Union européenne et l’activisme du milliardaire américain progressiste.

Les leaders de l’Union européenne et le milliardaire américano-hongrois George Soros, pape du militantisme progressiste, veulent une “Europe nouvelle, métissée et islamisée”, a accusé, une nouvelle fois, le Premier ministre hongrois conservateur Viktor Orban. En visite en Roumanie samedi, il a aussi promis que les barrières érigées aux frontières de son pays, avec le soutien d’autres pays d’Europe centrale, permettront de bloquer leur tentative d’accroitre l’immigration musulmane.

Tandis que la Hongrie s’oppose à l’entrée de migrants, “qui pourraient changer l’identité culturelle du pays”, Orban a répété que sa nation resterait un lieu où “les chrétiens d’Europe occidentale se trouveront toujours en sécurité”. “Dans la campagne à venir, nous devrons d’abord affronter des puissances extérieures”, a ajouté le candidat à un quatrième mandat en avril 2018. “Nous devons tenir bon face au réseau mafieux de Soros et aux bureaucrates de Bruxelles.”



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.