L’évolution est un facteur anti-éducatif

L’évolution est la cause d’une chute de 50% dans la réussite en science

« De toutes les causes possibles, pourquoi croyez vous que l’évolution est la cause d’une chute de 50% dans la réussite en science ? »

« Professeurs et manuels disent aux élèves que la génération spontanée n’existe pas. On donnera l’exemple de la croyance superstitieuse que la viande putréfiée engendre des asticots alors que ce sont les mouches qui pondent des œufs éclosant en asticots. Plus loin dans le même chapitre, l’élève apprend que la vie fut spontanément engendrée sur la Terre jeune dans une « soupe organique primitive ». Ensuite l’élève sera sans doute interrogé sur la possibilité biologique de la génération spontanée. Quelle que soit sa réponse, il y aura un texte du manuel pour dire que c’est faux. L’élève peut ne pas répondre ou, s’il y est contraint, se détourner à l’avenir de la biologie voire de toute autre science.
(…) On apprend à l’élève que toute vie a évolué à partir d’une forme inférieure jusqu’à sa forme actuelle. S’il demande un exemple, on lui répond que tout cela s’est produit il y a longtemps, et que les conditions ne sont pas réunies pour que cela se produise encore aujourd’hui. Il constate cependant que tout vieillit, se rouille et meurt, invariablement se dissout. Pour réussir son examen il doit croire qu’il y a très longtemps, l’évolution fut vraie, puis que le monde fut en quelque sorte mis sens dessus dessous et que, maintenant, c’est la dégradation, l’exact opposé et le contraire de l’évolution, qui est vraie.

Il peut ne pas pouvoir croire que le même monde est capable d’agir dans des directions opposées. Plus on lui enseigne les nombreux démentis à la réalité qu’implique l’enseignement de l’évolution, plus sa réussite en science est compromise.

L’évolution est le seul sujet qui met la réalité à l’envers. C’est le seul sujet suscitant en permanence les conditions de la névrose, et c’est une condition assez puissante psychologiquement pour faire chuter le succès de 50% en science et de 40% en mathématiques, qui sont le langage de la science. C’est pourquoi l’évolution a été qualifiée d’anti-éducation.

Si quelqu’un a une meilleure explication, fondée objectivement, qu’il la présente. En attendant, il faut considérer que l’évolution est la cause la plus vraisemblable de cette chute de 50% en science et de 40% en mathématiques. »

Pr Joseph Mastropaolo

Extrait de l’article « L’enseignement des sciences ruiné par l’Evolution », revue le Cep n° 38 (1er trimestre 2007), du Pr Joseph Mastropaolo, pp. 33-35 : https://le-cep.org/archive/CEP_38.pdf. Extrait d’un exposé réalisé lors de la séance sur l’Enseignement de l’Évolution, au Parlement Européen à Bruxelles le 11 octobre 2006

Le Pr Joseph Mastropaolo est professeur émérite de médecine à l’Université d’État de Californie. C’est un spécialiste en physiologie de l’homme dans l’espace.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.