Les Pays-Bas mettent fin aux adoptions internationales après la révélation du scandale des « enfants volés »

Les Pays-Bas ont interrompu toutes les adoptions internationales après qu’une étude ait révélé que de nombreux enfants amenés dans le pays avaient été volés à leurs parents.

Une étude menée par une commission gouvernementale a examiné les adoptions de plusieurs pays, dont le Bangladesh, le Brésil, la Colombie, l’Indonésie et le Sri Lanka, entre 1967 et 1998, et a découvert que des enfants avaient été enlevés à leurs parents. Dans certains cas, les enfants ont été achetés à leurs parents, qui subissaient des pressions alors qu’ils souffraient de la pauvreté.

La commission a également noté que le gouvernement néerlandais était au courant des abus dès les années 1960. Certains fonctionnaires ont même été impliqués dans les abus en matière d’adoption, rapporte la Deutsche Welle, la chaîne de télévision allemande.

Le ministre de la protection juridique, Sander Dekker, a présenté des excuses officielles aux personnes touchées par ces abus en début de semaine, déclarant qu’à la suite de ces découvertes, les adoptions internationales seraient suspendues pour le moment.

Dekker a ajouté que l’annulation du moratoire sur les adoptions internationales était une tâche qui incombait à la prochaine administration. Le gouvernement du Premier ministre Mark Rutte s’est effondré en janvier au milieu d’un scandale sur les aides sociales, et Rutte supervise un gouvernement intérimaire jusqu’aux élections de mars.

« Le réseau Food Network sort la Saison 20 des « Pires cuisiniers d’Amérique » après que la gagnante ait été accusée d’assassinat de sa fille adoptive »

L’étude néerlandaise intervient moins d’un an après qu’un rapport allemand ait impliqué d’anciens sénateurs de Berlin, un ancien chancelier ouest-allemand et bien d’autres dans un réseau qui a délibérément placé des enfants sans abri dans les maisons de pédophiles connus.

Les chercheurs de l’université de Hildesheim ont découvert, après avoir examiné des milliers de dossiers, un réseau qui non seulement acceptait des parents nourriciers pédophiles, mais a défendu et soutenu le projet qui a permis à un homme d’abuser d’au moins neuf enfants.

Helmut Kentler, le directeur du centre pédagogique de Berlin qui a été identifié dans le rapport, a demandé que les enfants sans abri de Berlin soient placés dans des familles d’accueil avec des pédophiles et a plaidé en faveur des enfants ayant des relations sexuelles avec des adultes, décrivant ces « relations » comme « dans certains cas, presque comme une forme plus douce de travail social ».

« Tout le monde était au courant », a déclaré le Dr Stephan Klecha, historien à l’université de Göttingen. « Les livres de Kentler étaient des best-sellers. Son expérience a été facilitée par le Sénat de Berlin et son rapport final a été fourni avec une préface d’un sénateur libéral de la ville ».

« HORREUR : Un rapport a mis au jour un réseau de pédophiles soutenu par le gouvernement berlinois qui cherchait activement à placer des enfants sans abri chez des pédophiles.
Rapport : Des fonctionnaires allemands ont placé des enfants auprès de pédophiles pendant 30 ans »

Source : https://lesdeqodeurs.fr/les-pays-bas-mettent-fin-aux-adoptions-internationales-apres-la-revelation-du-scandale-des-enfants-voles/



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.