L’Allemagne va verser plus d’un demi-milliard d’euros pour aider les « survivants de l’Holocauste » aux prises avec la pandémie de coronavirus

L’Allemagne va donner 662 millions de dollars d’aide aux survivants de l’Holocauste

L’Allemagne a accepté de verser plus d’un demi-milliard d’euros pour aider les survivants de l’Holocauste aux prises avec le fardeau de la pandémie de coronavirus, a déclaré mercredi l’organisation qui négocie avec le gouvernement allemand.

Les paiements étalés sur deux ans iront à environ 240 000 survivants dans le monde, principalement en Israël, en Amérique du Nord, dans l’ex-Union soviétique et en Europe occidentale, selon un communiqué de la Conférence sur les revendications juives contre l’Allemagne, basée à New York, également dénommée Conférence sur les réclamations.

Avec la fin de la Seconde Guerre mondiale il y a 75 ans, les survivants de l’Holocauste sont tous des personnes âgées, et parce que beaucoup ont été privés d’une alimentation adéquate lorsqu’ils étaient jeunes, ils souffrent aujourd’hui de nombreux problèmes de santé. De plus, beaucoup vivent isolés après avoir perdu toute leur famille et ont également des problèmes psychologiques en raison de leur persécution par les nazis.

« Il y a ce genre de réponse standard pour les survivants qu’ils ont vu pire à travers la privation de nourriture et les épreuves et qu’ils surmonteront encore une fois la situation », a déclaré Greg Schneider, vice-président exécutif de la Claims Conference, lors d’un entretien téléphonique depuis New York avec l’Associated Press.

« Mais si vous approfondissez votre recherche, vous comprenez les profondeurs du traumatisme qui subsiste encore chez les gens. Beaucoup vivent également sous le seuil de pauvreté, et les coûts supplémentaires des masques et autres équipements de protection, des courses de livraison et d’autres dépenses liées à la pandémie ont été écrasants pour beaucoup », a déclaré Schneider.
« Les survivants sont confrontés à leur fin de mois : il leur faut choisir entre la nourriture, les médicaments et le loyer. »

Les nouveaux fonds sont destinés aux juifs qui ne reçoivent pas de pensions d’Allemagne, principalement des personnes qui ont fui les nazis et se sont retrouvées en Russie ou ailleurs pour se cacher pendant la guerre.

Schneider a déclaré qu’environ 50 % des survivants de l’Holocauste aux Etats-Unis vivent à Brooklyn et ont été particulièrement touchés lorsque New York était au centre de l’épidémie américaine, mais maintenant les chiffres semblent pires en Israël.
« C’est un fléau qui n’a pas de frontière », dit-il.

Chacun de ces survivants recevra deux versements de 1200 euros (1400 dollars) au cours des deux prochaines années, pour un engagement global d’environ 564 millions d’euros (662 millions de dollars) en faveur des survivants les plus pauvres encore en vie.
Les fonds viennent s’ajouter à une urgence de 4,3 millions de dollars que la Claims Conference a distribuée au printemps aux agences fournissant des soins aux survivants.

En plus des fonds liés aux coronavirus, l’Allemagne a accepté lors du cycle de négociations annuelles récemment conclu, d’augmenter le financement des services de protection sociale pour les survivants de 30,5 millions d’euros (36 millions de dollars), pour un total de 554,5 millions (651 millions de dollars) pour 2021, a déclaré la Conférence sur les revendications.

Le ministère allemand des Affaires étrangères n’a fait sur le moment aucun commentaire sur le dernier cycle de négociations.
L’argent est utilisé pour des services, notamment le financement des soins à domicile pour plus de 83 000 survivants de l’Holocauste et l’aide à plus de 70 000 autres survivants en leur fournissant des services vitaux, notamment de la nourriture, des médicaments, les transports sanitaires et des programmes visant à réduire l’isolement social.

À la suite des négociations avec la Claims Conference depuis 1952, le gouvernement allemand a payé plus de 80 milliards de dollars en réparations de l’Holocauste.

Une partie des négociations annuelles de la Claims Conference comprend également une collaboration avec l’Allemagne pour augmenter le nombre de personnes éligibles à une indemnisation.
Cette année, le gouvernement allemand a accepté de reconnaître 27 « ghettos ouverts » en Bulgarie et en Roumanie, permettant aux survivants qui se trouvaient dans ces endroits de recevoir des indemnités.

[En modifiant sans cesse les critères d’éligibilité au titre de « survivant », on en favorise la prolifération, ce qui va à l’encontre du nombre de survivants établi en fonction d’un certain chiffre sacro-saint qui a par ailleurs force de loi.]

Source : https://apnews.com/article/virus-outbreak-international-news-western-europe-germany-europe-fe70a989c90101e79ff8ee4d9abcf7b0



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.