De la violence des Lumières au coup d’Etat révolutionnaire

One thought on “De la violence des Lumières au coup d’Etat révolutionnaire”

  1. Jésuites : Véritables Maîtres du Nouvel Ordre Mondial ?

    N’est-ce pas Voltaire soi-même qui, tout plein de son auguste personne, nous livre sa véritable nature en exposant le fond de ses délires antisociaux envers les “petites gens”, en écrivant à ses comparses Illuminati : « Nous devons leur fabriquer de magnifiques promesses et employer des phrases extravagantes […] l’opposé de ce que nous promettons pourra être fait par la suite […] ceci est sans conséquences ». Voilà, tout est dit, ou presque ! Le reste n’est que littérature pour béni-oui-oui certifiés.

    Pour ce qui est des Illuminati jésuito-maçonniques, il faut savoir que ce sont les exécuteurs de leurs basse-œuvres politiciennes qui, comme au bon vieux temps des bolcheviks (Près de 100 millions de personnes génocidées), montent toujours en première ligne. Et que les sales besognes commanditées par ce type de mafia occulte, sont toujours déléguées à des hommes de pailles ou autres sous-fifres zélés de la sphère apatride des prêteurs sur gage internationaux qui, à ce jour encore, manipulent les révolutions à leur guise (voir Sorros, etc.) et font assassiner un à un les opposants à leur projets de domination mondiale.

    Le plus triste, c’est que les multiples chapitres de la véritable histoire ensanglantée des peuples et des nations, on le doit à ces tristes sires de la désolation mondiale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.