Australie : Melbourne bascule dans la dictature sanitaire

La police a le droit d’entrer sans mandat dans les habitations

Les autorités politiques de Melbourne, deuxième plus grande ville d’Australie, ont donné à la police le pouvoir d’entrer dans les maisons privées, sans mandat ni permission des propriétaires, afin d’effectuer des « contrôles ponctuels », tandis que les églises sont à nouveau fermées dans le cadre d’un nouveau régime de confinement, les politiciens ayant déclaré un nouvel « état d’urgence » pour lutter contre le Covid 19.

Le commissaire en chef de la police de Victoria, Shane Patton, a expliqué sans le moindre embarras que la police avait dans certains cas brisé les vitres de voiture en raison de personnes à l’intérieur des véhicules qui ne coopéraient pas avec la police ou ne suivaient pas les directives sanitaires nouvellement imposées.

Vic Police forced to smash car windows over non-compliance

« Au moins trois ou quatre fois au cours de la semaine dernière, nous avons dû briser les vitres de voitures et en sortir les occupants pour qu’ils puissent fournir leurs détails parce qu’ils ne nous disaient pas où ils allaient et ne respectaient pas les directives du directeur de la santé », a déclaré le commissaire Patton.

« Clairement, l’engagement le plus important pour la police de Victoria c’est l’application des directives du directeur de la santé », a commenté le commissaire en chef lors de sa conférence de presse expliquant le rôle de la police dans le nouveau régime de confinement.

Les nouvelles règles de confinement pour l’État de Victoria, dont la ville de Melbourne est la capitale :

- La police peut pénétrer dans les domiciles privés, sans l’autorisation du propriétaire et sans mandat, pour effectuer des « contrôles ponctuels »
- Un couvre-feu ne permettant pas aux personnes de quitter leur domicile entre 20 h 00 et 5 h 00, sauf pour « des raisons professionnelles et essentielles de santé, de soins ou de sécurité »
- Pendant le reste de la journée, les gens ne peuvent quitter leur domicile que pour acheter de la nourriture et des articles essentiels, recevoir ou donner des soins, faire de l’exercice quotidien ou travailler
- Les églises sont fermées sauf pour les funérailles, avec un maximum de 10 personnes en deuil autorisées à y assister, avec permis requis
- Les écoles sont fermées, sauf pour les enfants vulnérables et les enfants des travailleurs autorisés
- Les masques faciaux sont obligatoires partout en dehors de chez soi, même dans les espaces ouverts lorsque l’on est seul
- Nul ne peut aller dans un domicile autre que le sien, sauf pour y donner des soins
- Le gouvernement de l’État fait une exception à cette règle pour « rendre visite à votre partenaire » et pour ceux qui ont des arrangements parentaux partagés
- Les gens ne peuvent se réunir en public qu’avec une personne extérieure à leur domicile

Une gamme d’amendes et de pénalités est en vigueur pour ceux qui enfreignent les règles, y compris une amende immédiate de 200 dollars pour « ne pas se couvrir le visage, sans excuse légitime », une amende immédiate de 1650 dollars pour ceux qui sortent de chez eux hors des motifs « valables » et une amende de près de 5000 $ sur place pour ceux qui ont été testés positifs au coronavirus et enfreignent les règles de quarantaine. Toutes ces amendes peuvent être considérablement augmentées pour les récidivistes.

Une vidéo montrant la police de Victoria arrêter violemment une jeune femme parce qu’elle ne portait pas de masque est devenue virale avec des millions de vues en ligne et plusieurs versions de la vidéo ont été supprimées de diverses plateformes de médias sociaux.

[…]

Le père Glen Tattersall, curé de la paroisse catholique de Melbourne, a déclaré à LifeSiteNews que le principal politicien de l’État de Victoria, le Premier ministre Daniel Andrews, « est un gauchiste radical qui aime le pouvoir despotique ».

Le père Tattersall souligne que certaines des dispositions draconiennes « ne peuvent tout simplement pas être justifiées sur une base scientifique ».

« Nous avons un couvre-feu de 20 heures à 5 heures du matin, rigoureusement appliqué, y compris par l’utilisation d’hélicoptères de police et de projecteurs. Le virus est-il un vampire qui sort juste la nuit ? Ou le port de masques : ils doivent être portés partout à l’extérieur, même dans un parc où vous êtes loin de toute autre personne. Pourquoi ? Le virus saute-t-il des centaines de mètres dans les airs ? Il s’agit d’induire la peur de masse et d’humilier la population en exigeant une conformité externe », a commenté le père Tattersall.

L‘État de Victoria a connu 17 ans de gouvernement travailliste au cours des 21 dernières années et les gauchistes radicaux y dominent le système judiciaire et la fonction publique.

Le père Tattersall voit néanmoins un côté positif de la transformation de Victoria en un État policier : certaines personnes « se réveillent et se tournent vers Dieu ».

« De nombreux Victoriens sont en colère et remettent en question la réponse du gouvernement au virus de Wuhan », a-t-il déclaré. « Ils se rendent compte que c’est disproportionné, méprisant pour leurs droits civils fondamentaux et inefficace. Je pense que le moment venu, un énorme changement d’opinion publique se manifestera. De plus, un certain nombre de personnes ont été tellement secouées dans leur confortable complaisance que leur esprit et leur cœur s’ouvrent à la réalité de Dieu. »

Lire l’article entier sur medias-presse.info

Source : https://www.egaliteetreconciliation.fr/Australie-Melbourne-bascule-dans-la-dictature-sanitaire-60518.html



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.