L’erreur morale de Philippe Ploncard d’Assac

Dans sa tactique à vouloir renverser le rapport de force et les influences qui dirigent ce monde et la France, Philippe Ploncard d’Assac préconise de faire la même chose que nos adversaires, à savoir infiltrer, « corrompre » (ou convaincre) puis détourner les organisations qui exercent un pouvoir politique, économique ou moral néfaste. « S’ils en sont capables il n’y a pas de raison qu’on ne puisse pas le faire nous non plus » répète-t-il sans cesse… comme si ce n’était qu’une question de capacité (intellectuelle ou financière) et non une question morale.

Il est vrai qu’avec l’influence de Satan sur cette planète, c’est cette stratégie qui est appliquée depuis l’origine pour détourner sans cesse les humains de Dieu et du bien. Cette action subversive détournée et indirecte est intrinsèque à la nature du mal, elle est sa manifestation même car l’homme ayant été créé à l’image de Dieu ne peut l’approuver directement comme quelque chose de « bon » pour lui-même.

Mais compte tenu de l’imperfection, la faiblesse de la chair c’est à dire son caractère corruptible sur la durée, aucun individu ne peut appliquer cette méthode au bien pour contrecarrer le mal. Nous ne sommes pas à l’abri non plus des attaques du diable pour nous dévier de nos objectifs. Prétendre le contraire c’est aller au-devant des problèmes et perdre la protection divine, c’est aussi faire preuve d’orgueil et d’ignorance sur la nature humaine et méconnaître la vraie nature du combat spirituel dans lequel nous sommes impliqués malgré nous car Satan et ses démons sont bien plus puissants et déterminés que les volontés et les aspirations des hommes.
Celui donc qui essaie d’infiltrer une organisation du monde (de Satan, c’est à dire politique ou religieuse), ne cherchera donc qu’à faire sa propre volonté, une volonté humaine et non divine et face (ou au milieu) de ses ennemis il finira soit par être happé et corrompu à son tour, soit par perdre la vie.

Philippe Ploncard d’Assac est donc un naïf spirituel comme beaucoup de nos chers « résistants » ou « dissidents » qui ne pensent à s’émanciper que par des solutions humaines alors que la bible nous conseille d’attendre le retour du Christ et d’observer les signes de son imminence en proclamant la vérité et en dénonçant le mal, et c’est tout ! Même aller voter est un acte d’infidélité à Dieu et d’idolâtrie car c’est faire confiance dans une solution humaine pour régler les maux du monde alors que la bible dit très clairement que ce monde est irréformable et qu’il va à sa perte et à sa destruction inévitable par l’intervention de Jésus (avant avril 2033). Ceux qui persistent dans cette voie se retrouveront tôt ou tard (à la faveur des événements sataniques qu’on nous prépare) contre Dieu et Dieu sera sur leur chemin pour leur barrer la route et leur demander des comptes.

Jean 18v36-38:
Jésus répondit: “ Mon royaume ne fait pas partie de ce monde. Si mon royaume faisait partie de ce monde, mes serviteurs auraient combattu pour que je ne sois pas livré aux Juifs. Mais voilà, mon royaume n’est pas d’ici. ” Pilate donc lui dit : “ Alors, tu es un roi ? ” Jésus répondit : “ C’est toi qui dis que je suis un roi. C’est pour ceci que je suis né, et c’est pour ceci que je suis venu dans le monde : pour rendre témoignage à la vérité. Tout homme qui est du côté de la vérité écoute ma voix. ” Pilate lui dit : “ Qu’est-ce que la vérité ? ”

On pourrait répondre à Pilate (et à d’autres): ce sont toutes les choses pour lesquelles tu t’es laissé aveugler par ce système en ignorant ta conscience pour en arriver là où tu es aujourd’hui sur le plan moral, mental, intellectuel et physique. Tu as ton opinion sur Dieu ou la vérité mais quelle opinion à Dieu de toi, homme misérable piégé dans les faux raisonnements de ton orgueil ?



2 commentaires pour “L’erreur morale de Philippe Ploncard d’Assac”

    1. Ce n’est pas au nom de la morale mais c’est au nom de certains principes chrétiens intransigibles et immuables comme vous prétendez tant y être attaché. Ce n’est pas parce que ça vous dépasse que c’est de la « moralisation ». Ce n’est pas mon genre de faire ça. Néanmoins il y a des limites aux compromis au-delà desquelles cela s’appelle de la compromission. Etudiez plus la bible vous aurez une conscience chrétienne plus affûtée. Néanmoins merci de votre commentaire. A bientôt j’espère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.