Les racines sataniques de la médecine moderne – La marque de la bête ?

Le jour du serpent est terminé ! « Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, il faut de même que le Fils de l’homme soit élevé, afin que quiconque croit en Lui ait la vie éternelle. » (Jean 3:14-15)

par Brian Shilhavy
Rédacteur, Health Impact News

Tous les symboles et emblèmes de la médecine moderne ont une chose en commun : un serpent.

Certains, comme le caducée, ont deux serpents autour d’un bâton, tandis que d’autres, comme la verge d’Asclépios, n’ont qu’un seul serpent.

Il existe diverses interprétations quant à la différence de signification entre les deux, ainsi que l’histoire de leurs origines, mais la plus ancienne référence au serpent et à son rôle dans la souffrance humaine ou la guérison, est contenue dans les premiers récits de la Bible, dans les écrits de Moïse, qui est crédité d’avoir écrit la plus grande partie des 5 premiers livres de la partie Ancien Testament de la Bible il y a environ 3500 ans.

Étant donné que ces écrits sont antérieurs à tout ce qui est écrit dans la mythologie grecque de près de 1000 ans, je vais baser cet article sur la Bible, la collection la plus ancienne et la plus diffusée et la plus fréquemment traduite d’écrits anciens dans le monde, de loin, sans aucun concurrents sérieux dans la littérature ancienne ou moderne.

Si cela vous dérange, inutile de lire plus loin.

Nous verrons à partir de l’ancienne sagesse de la Bible, que le serpent représentant Satan est l’ultime anti-Christ, qu’il est plus faible que Jésus-Christ qui est décrit dans la Bible à la fois comme le Fils de l’homme et le Fils de Dieu, et que la mort et la résurrection de Jésus-Christ ont brisé la puissance de Satan sur la maladie et la mort.

Satan n’a pas encore été jugé et envoyé à son châtiment éternel dans un endroit appelé l’Enfer, et là il attendra une bataille finale entre Jésus-Christ, le dirigeant du Royaume de Dieu, et Satan, le dirigeant actuel du système mondial.

Le Royaume de Dieu a pour origine le Ciel, mais s’étend également à la Terre et existe dans la vie des vrais croyants de Jésus-Christ.

En plus du monde physique, il existe un monde spirituel (ou univers), et chaque être humain vivant qui habite actuellement sur la planète réside soit dans le Royaume spirituel des ténèbres gouverné par Satan, soit dans le Royaume spirituel de Lumière gouverné par Jésus-Christ.

Le chapitre 13 d’Apocalypse parle de la « marque de la bête », où « bête » pourrait également être traduit par le mot anglais « serpent ».

Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front, et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom. (Apocalypse 13:16-17)

Je ne vais pas approfondir les sujets controversés de la prophétie ou de la théologie dans cet article. Au lieu de cela, je vais montrer ce que représente l’image du « serpent », sa place dans la médecine moderne, et comment si l’on veut résister à l’appartenance au système satanique, cela peut exiger que chacun accepte une sorte de « marque », alors vous allez probablement devoir vous préparer à cesser complètement d’utiliser le système médical.

Je me rends compte que nous avons été conditionnés à croire que nous ne pouvons pas survivre sans les médicaments pharmaceutiques et le système médical, mais je vous assure que c’est possible. Je n’ai pas utilisé le système médical depuis de nombreuses années, et je n’ai pas souscrit d’assurance maladie (par choix) depuis plus de 20 ans, et j’ai survécu !

C’est ma conviction, après de nombreuses années de recherche et d’enseignement sur ce sujet, que pour chaque médicament pharmaceutique breveté rapportant des milliards de dollars au système médical, il existe des remèdes naturels créés par Dieu trouvés dans la nature qui sont en fait plus efficaces, surtout si nous arrêtons de croire en la théorie allopathique des germes de la maladie, et réalisons que la santé est bien plus que la simple condition de notre corps physique.

Le serpent représente Satan

Depuis le premier récit de la Bible dans les premiers chapitres du livre de la Genèse, jusqu’aux derniers chapitres du dernier livre de la Bible, le livre de l’Apocalypse, le serpent est identifié comme Satan ou le Diable.

Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la Terre, il fut précipité sur la Terre, et ses anges furent précipités avec lui. (Apocalypse 12:9)

Il apparaît pour la première fois dans le 3ème chapitre de la Genèse, où il trompe Adam et Ève, ce qui entraîne le péché entrant dans la race humaine. Les passages clés de ce chapitre sont les versets 14 et 15, qui présentent essentiellement un plan prophétique pour l’histoire humaine et la lutte cosmique entre le bien et le mal :

L’Éternel Dieu dit au serpent : Puisque tu as fait cela, tu seras maudit entre tout le bétail et entre tous les animaux des champs, tu marcheras sur ton ventre, et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta vie. Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité : celle-ci t’écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon. (Genèse 3:14-15)

L’événement clé de l’histoire humaine qui a vu le point culminant de cette prophétie, a été la mort de Jésus-Christ sur la croix, et sa résurrection triomphale d’entre les morts et Sa sortie de la tombe, pour vaincre le pouvoir du péché et de la mort que le serpent a causé dans le jardin d’Éden.

L’un des meilleurs résumés de cet événement se trouve dans la lettre que l’apôtre Pierre a écrite :

Et c’est à cela que vous avez été appelés, parce que Christ aussi a souffert pour vous, vous laissant un exemple, afin que vous suiviez ses traces, Lui qui n’a point commis de péché, et dans la bouche duquel il ne s’est point trouvé de fraude;

Lui qui, injurié, ne rendait point d’injures, maltraité, ne faisait point de menaces, mais S’en remettait à celui qui juge justement;

Lui qui a porté Lui-même nos péchés en Son corps sur le bois, afin que morts aux péchés nous vivions pour la justice; Lui par les meurtrissures duquel vous avez été guéris. Car vous étiez comme des brebis errantes. Mais maintenant vous êtes retournés vers le pasteur et le gardien de vos âmes. (1 Pierre 2:21-25)

Mais ce n’était pas encore la fin de Satan. Pour comprendre les événements qui se déroulent devant nous aujourd’hui, nous devons revoir l’histoire de la postérité de la femme et de la postérité du serpent.

Le serpent de bronze de Moïse suspendu à un poteau

L’interprétation artistique du serpent de bronze était accrochée à un étendard.

L’un des prochains endroits où nous voyons apparaître le serpent est dans la Bible, c’est dans la vie de Moïse.

La « postérité de la femme » est tracée à travers le patriarche Abraham, le père des Hébreux. Pour échapper à des années de famine, Dieu avait conduit les descendants d’Abraham, le peuple hébreu, à s’installer en Égypte. Là, ils sont devenus trop nombreux et ont été considérés comme une menace pour la culture égyptienne, et nous voyons l’un des premiers cas documentés d’infanticide, la destruction d’enfants nés de femmes hébraïques.

Cela deviendra un thème commun à travers l’histoire humaine, car Satan s’efforce de réduire la population humaine en tuant des enfants.

La vie de Moïse a été épargnée et il a en fait été élevé dans le palais royal, mais est bientôt banni d’Égypte pour avoir tenté de délivrer les Hébreux.

Il passe 40 ans dans le désert où il s’est installé, s’est marié, et a commencé à élever sa famille.

Mais le moment était venu pour Dieu de délivrer Son peuple de l’oppression des Égyptiens, et il a choisi Moïse pour le conduire, en lui apparaissant dans un buisson ardent qui ne se consumait pas.

Moïse est réticent et craintif. Satan est profondément enraciné dans la culture égyptienne à cette époque, et un berger commun comme Moïse a pensé qu’il n’avait pas la chance de mener une révolution, alors Dieu l’a aidé.

Moïse répondit, et dit : « Voici, ils ne me croiront point, et ils n’écouteront point ma voix. Mais ils diront : « L’Éternel ne t’est point apparu. » »

L’Éternel lui dit : « Qu’y a-t-il dans ta main ? »

Il répondit : « Une verge. »

L’Éternel dit : « Jette-la par terre. » Il la jeta par terre, et elle devint un serpent. Moïse fuyait devant lui.

L’Éternel dit à Moïse : « Étends ta main, et saisis-le par la queue. »

Il étendit la main et le saisit et le serpent redevint une verge dans sa main.

C’est là, dit l’Éternel, ce que tu feras, afin qu’ils croient que l’Éternel, le Dieu de leurs pères, t’est apparu, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob. (Exode 4:1-5)

Ici, nous avons la verge de Moïse qui se transforme miraculeusement en serpent sur l’ordre de Dieu.

C’était quelque chose que les magiciens de Pharaon, roi d’Égypte, avaient également le pouvoir de faire. Mais Dieu démontrait clairement son pouvoir sur Satan et changeait le cours de l’histoire humaine.

L’Éternel dit à Moïse: Vois, Je te fais Dieu pour Pharaon: et Aaron, ton frère, sera ton prophète. Toi, tu diras tout ce que Je t’ordonnerai; et Aaron, ton frère, parlera à Pharaon, pour qu’il laisse aller les enfants d’Israël hors de son pays.

Et Moi, J’endurcirai le cœur de Pharaon, et Je multiplierai Mes signes et Mes miracles dans le pays d’Égypte. Pharaon ne vous écoutera point. Je mettrai Ma main sur l’Égypte, et Je ferai sortir du pays d’Égypte Mes armées, Mon peuple, les enfants d’Israël, par de grands jugements. Les Égyptiens connaîtront que Je suis l’Éternel, lorsque J’étendrai ma main sur l’Égypte, et que Je ferai sortir du milieu d’eux les enfants d’Israël.

Moïse et Aaron firent ce que l’Éternel leur avait ordonné; ils firent ainsi. Moïse était âgé de quatre-vingts ans, et Aaron de quatre-vingt-trois ans, lorsqu’ils parlèrent à Pharaon.

L’Éternel dit à Moïse et à Aaron : « Si Pharaon vous parle, et vous dit : « Faites un miracle ! » tu diras à Aaron : « Prends ta verge, et jette-la devant Pharaon. Elle deviendra un serpent. »

Moïse et Aaron allèrent auprès de Pharaon, et ils firent ce que l’Éternel avait ordonné. Aaron jeta sa verge devant Pharaon et devant ses serviteurs; et elle devint un serpent.

Mais Pharaon appela des sages et des enchanteurs; et les magiciens d’Égypte, eux aussi, en firent autant par leurs enchantements. Ils jetèrent tous leurs verges, et elles devinrent des serpents.

Et la verge d’Aaron engloutit leurs verges. (Exode 7:1-13)

Alors que l’histoire se déroule dans le livre de l’Exode, Moïse continue d’accomplir des miracles où des fléaux ont affligé les Égyptiens qui étaient dans le domaine de Satan, jusqu’à ce que finalement, après la mort du premier-né de tous les Égyptiens, alors qu’aucun des premiers-nés parmi les Hébreux n’est mort pendant ce qu’on appelait « La Pâque », les Hébreux ont pillé la richesse des Égyptiens et sont partis pour le désert.

Dans le désert, Dieu leur a donné la Loi, représentée par les dix commandements, afin de commencer une nouvelle vie en tant que peuple élu de Dieu, libéré de l’esclavage de Satan.

Mais la mentalité d’esclave était profondément enracinée chez ces Hébreux qui ont grandi en Égypte, et même s’ils avaient vu les miracles de Dieu infliger des fléaux contre leurs ennemis les Égyptiens, ils se sont plaints à Dieu de leur condition dans le désert, ce qui nous conduit à la prochaine occurrence de Satan étant représenté à l’image du serpent, et les racines de ce symbole dans la médecine moderne.

Ils partirent de la montagne de Hor par le chemin de la mer Rouge, pour contourner le pays d’Édom.

Le peuple s’impatienta en route, et parla contre Dieu et contre Moïse : « Pourquoi nous avez-vous fait monter hors d’Égypte, pour que nous mourions dans le désert ? Car il n’y a point de pain, et il n’y a point d’eau, et notre âme est dégoûtée de cette misérable nourriture. »

Alors l’Éternel envoya contre le peuple des serpents brûlants; ils mordirent le peuple, et il mourut beaucoup de gens en Israël.

Le peuple vint à Moïse, et dit : « Nous avons péché, car nous avons parlé contre l’Éternel et contre toi. Prie l’Éternel, afin qu’Il éloigne de nous ces serpents. »

Moïse pria pour le peuple.

L’Éternel dit à Moïse : « Fais-toi un serpent brûlant, et place-le sur une perche; quiconque aura été mordu, et le regardera, conservera la vie. »

Moïse fit un serpent d’airain, et le plaça sur une perche; et quiconque avait été mordu par un serpent, et regardait le serpent d’airain, conservait la vie. (Nombres 21:4-9)

Ce passage a été largement mal interprété à travers l’histoire, car la plupart des images médicales que vous voyez aujourd’hui, comme le caducée ou le bâton d’Esculape, tient vraiment leurs origines de cet événement historique.

La médecine moderne considère l’image du serpent dans ce passage comme ayant des propriétés curatives ou médicales.

Mais un serpent de bronze suspendu à ce que cette traduction anglaise que j’ai choisie traduit par « perche », qui dans la langue originale est une sorte de « standard » ou de « bannière », n’est pas ce qui a guéri les gens.

C’était leur « regard », vraisemblablement dans la foi que Dieu ferait ce qu’il avait dit qu’Il ferait, c’est-à-dire les guérir.

C’est Dieu qui les a guéris et non un objet en métal artificiel inanimé façonné à l’image d’un serpent.

Et souvenez-vous de la prophétie que Dieu a proclamée sur le serpent en Genèse 3 : « tu seras maudit entre tout le bétail et entre tous les animaux des champs, tu marcheras sur ton ventre, et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta vie.

En élevant une image du serpent très haut dans les airs, Dieu signifiait Son pouvoir sur le serpent, tout comme la verge de Moïse et d’Aaron le fit aussi quand elle devint un serpent et engloutit les serpents des magiciens de Pharaon.

C’était un symbole de défaite pour Satan, en étant élevé là où lui-même ne pouvait pas aller.

Il m’a fallu un certain temps pour trouver l’interprétation d’un artiste de cela qui, à mon avis, était proche de ce qui s’est réellement passé, comme celle ci-dessus qui se trouve au début de cette section. Parce que la plupart des images de Moïse et du serpent de bronze érigées dans le désert avaient quelque chose de plus similaire à un serpent vivant glissant sur un perche, comme nous le voyons dans les symboles médicaux, suggérant que le serpent avait le pouvoir de le faire seul.

Mais cette « perche » en réalité devait montrer un serpent mort, pas un serpent vivant, donc une sorte de poutre transversale était nécessaire pour draper l’image du serpent mort dessus, faisant que la « perche » ressemblait probablement plus à une croix.

Aussi, nous découvrons plus tard que ce remède pour les Hébreux dans le désert était apparemment spécifique à cette époque et à ce lieu de l’histoire, avant qu’ils n’entrent dans la « Terre Promise ».

Le serpent de bronze a été conservé pendant plusieurs générations après qu’ils aient quitté le désert, et a finalement pris le sens opposé de ce qui était initialement prévu, représentant une sorte de démon nommé Nehushtan.

Ceci est documenté à l’époque du roi Ézéchias, qui était un bon roi et qui a ramené le peuple à adorer Dieu au lieu d’images démoniaques, qui comprenaient le serpent de bronze fabriqué à l’époque de Moïse dans le désert.

Il ôta les hauts lieux, mit en pièces les statues, coupa les bocages, et il brisa le serpent d’airain que Moïse avait fait, parce que jusqu’à ce jour-là les enfants d’Israël lui faisaient des encensements; et il le nomma Néhustan. (2 Rois 18:4)

Le nom « Nehushtan » n’est utilisé qu’ici, et son histoire n’est pas connue. L’étymologie du mot hébreu signifie « bronze » ou peut-être une dérivation du mot hébreu pour « serpent », mais c’était définitivement un nom propre faisant référence à une entité, probablement démoniaque.

Le serpent de bronze que Dieu a fait construire par les Hébreux était un symbole de la défaite de Satan, pas ses pouvoirs curatifs.

Seul Dieu guérit, et Il l’a clairement démontré lorsqu’Il a délivré les Hébreux d’Égypte, en infligeant des plaies au peuple de Satan, alors que le peuple de Dieu n’était pas affecté.

Jésus a remplacé le serpent dans le désert pour la guérison

Mais s’il y avait un doute sur la signification du serpent et sa place dans la guérison, les paroles de Jésus effacent tout doute :

En vérité, en vérité, je te le dis, nous disons ce que nous savons, et nous rendons témoignage de ce que nous avons vu; et vous ne recevez pas notre témoignage.

Si vous ne croyez pas quand je vous ai parlé des choses terrestres, comment croirez-vous quand je vous parlerai des choses célestes ?

Personne n’est monté au ciel, si ce n’est celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme qui est dans le ciel.

Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, il faut de même que le Fils de l’homme soit élevé, afin que quiconque croit en lui ait la vie éternelle.

Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.

Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui.

Celui qui croit en Lui n’est point jugé; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu.

Et ce jugement c’est que, la lumière étant venue dans le monde, les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs œuvres étaient mauvaises.

Car quiconque fait le mal hait la lumière, et ne vient point à la lumière, de peur que ses oeuvres ne soient dévoilées;

mais celui qui agit selon la vérité vient à la lumière, afin que ses oeuvres soient manifestées, parce qu’elles sont faites en Dieu. (Jean 3:11-21)

Par conséquent, l’utilisation de l’image d’un serpent pour représenter la guérison est en contradiction directe avec les paroles de Dieu et de Jésus.

L’image dans le désert était un signe de la défaite de Satan, mais ce signe s’est finalement réalisé dans la mort et la résurrection de Jésus, et faire confiance à quelqu’un d’autre pour la guérison aujourd’hui est de l’idolâtrie.

Qu’est-ce que « l’idolâtrie » ?

Sacrifice d’enfant dans le culte du temple avec le dieu Molech. William Blake (1809), Le vol de Moloch. Une des illustrations de Blake du matin de la Nativité du Christ, le poème de John Milton.

J’écris sur l’idolâtrie de la médecine moderne depuis plus de 13 ans maintenant, avec des articles qui exposent la perversité et la corruption dans l’industrie pharmaceutique sur le site Web Created4Health.org.

Un article que j’ai écrit il y a environ 5 ans et qui est un peu daté maintenant, mais qui est probablement plus pertinent aujourd’hui que jamais, est : Médecine : l’idolâtrie au XXIe siècle

Extraits de cet article :

« Les idoles étaient recherchées pour les conseils, le pouvoir et la guérison. Il nous semble étrange aujourd’hui que les gens créent des idoles à partir d’objets fabriqués par l’homme et créés de leurs propres mains.

Mais la raison pour laquelle cela nous semble étrange aujourd’hui est que les gens font confiance aux esprits ou au monde des esprits représentés par les idoles, ou dans certains cas, ils peuvent avoir cru que l’idole elle-même était habitée par des êtres spirituels. Notre culture matérialiste, en revanche, ne croit principalement qu’au monde physique, soit en niant, soit en ignorant le monde spirituel.

Le cœur de l’idolâtrie est à la recherche de sources extérieures à Dieu pour nos besoins et désirs fondamentaux dans la vie. Les idoles qui sont érigées découlent de nos expériences de vie, et l’idole est une tentative d’expliquer la vie en dehors du Créateur.

Les choses typiques pour lesquelles les humains se sont historiquement tournés vers les idoles pour subvenir à leurs besoins sont : les conseils, la richesse, la fertilité et la santé. Dieu, le Créateur du ciel et de la terre, Se présente à Son peuple comme la seule source de ces choses dont nous avons besoin et que nous désirons. Dieu n’agit pas comme un « magicien » en nous fournissant ces choses à partir de rien, mais la plupart du temps, Il oeuvre à travers Son ordre naturel de création qui est soutenu par Son pouvoir. (Voir Hébreux 1:3 et Colossiens 1:17 qui expliquent que Dieu maintient ensemble l’univers par Son énergie.)

La création, cependant, n’est pas un système fermé, et Dieu lui-même n’est pas lié à ses lois. Il opère en dehors de cela aussi, et en la personne de Jésus, en particulier, nous avons vu la puissance du Créateur sous forme humaine interagir et surmonter les limitations de la création physique dans de nombreux cas. Jésus a marché sur l’eau, a transformé l’eau en vin, a immédiatement guéri les maladies des gens et a même ressuscité les gens de la mort physique.

Mais la décision quant au moment où les événements surnaturels se produisent provient toujours de Dieu, et non des êtres créés. Les prophètes et autres dirigeants ont parfois été utilisés par Dieu pour accomplir des miracles, mais les miracles ont été accomplis par Dieu à travers eux.

Les « magiciens » d’un autre côté, ceux qui exécutent vraiment la magie (pas seulement les illusions), interagissent avec le monde spirituel étant contrôlés par leurs propres pensées et désirs, ou ceux des esprits qui sont également des êtres créés.

Le monde antique était plein de religions concurrentes qui pratiquaient la vraie magie dans le monde spirituel par l’entremise d’une pratique idolâtre.

Une forme spécifique d’idolâtrie qui a été condamnée dans les écrits de l’Ancien Testament de la Bible était le sacrifice d’enfants au dieu Molech :

Tu diras aux enfants d’Israël : « Si un homme des enfants d’Israël ou des étrangers qui séjournent en Israël livre à Moloc l’un de ses enfants, il sera puni de mort : le peuple du pays le lapidera. »

Et Moi, Je tournerai Ma face contre cet homme, et Je le retrancherai du milieu de son peuple, parce qu’il a livré l’un de ses enfants à Moloc, souillé Mon sanctuaire et profané Mon saint nom. Si le peuple du pays détourne ses regards de cet homme, qui livre l’un de ses enfants à Moloc, et s’il ne le fait pas mourir, Je tournerai, Moi, Ma face contre cet homme et contre sa famille, et Je le retrancherai du milieu de son peuple, avec tous ceux qui se prostituent comme lui en se prostituant à Moloc. Si quelqu’un s’adresse aux morts et aux esprits, pour se prostituer après eux, Je tournerai Ma face contre cet homme, Je le retrancherai du milieu de son peuple.

Vous vous sanctifierez et vous serez saints, car Je suis l’Éternel, votre Dieu. Vous observerez Mes lois, et vous les mettrez en pratique. Je suis l’Éternel, qui vous sanctifie. (Lévitique 20:2-8)

Les choses sont-elles différentes aujourd’hui en termes d’idolâtrie ?

Elle a pris une forme différente, mais c’est essentiellement la même chose qu’elle a toujours été – faire confiance aux idoles plutôt qu’à Dieu pour subvenir à nos besoins et désirs.

La culture moderne a radicalement changé depuis que la théorie de l’évolution darwinienne est entrée en scène et a dominé les universitaires de la culture occidentale, de sorte qu’aujourd’hui le monde physique est exalté au-dessus toutes les autres réalités.

Le monde spirituel est soit nié, soit ignoré.

Par conséquent, la création d’idoles physiques à partir d’éléments de base tels que le bois ou les métaux est très rare, car la culture actuelle ignore le monde invisible qui pourrait être représenté par de telles manifestations physiques.

Ce qui a remplacé ces idoles, cependant, ce sont les croyances en de nouvelles.

L’idole la plus répandue dans la culture occidentale aujourd’hui, de loin, est la médecine – la nouvelle « magie ».

La médecine moderne existe depuis une période relativement courte de l’histoire humaine, et la création d’un corps de « médecins » agréés remonte au début du mouvement des vaccins en Europe dans les années 1800, lorsque les responsables de la santé voulaient plus de contrôle sur la population et ce qu’ils percevaient comme des maladies menaçantes comme la variole.

Aujourd’hui, la médecine est considérée comme la solution à presque tous les problèmes de la vie. Une pilule ou un vaccin existe maintenant pour à peu près toutes les maladies ou problèmes de la vie, et pour les problèmes qui n’ont pas encore de solution médicale, des milliards de dollars sont dépensés en recherche pour en trouver une.

Le système de croyance actuellement en place est que la science physique et la médecine peuvent résoudre tous les problèmes de la vie.

Les personnes qui contrôlent le système médical sont formées et agréées et reçoivent une grande autorité pour contrôler nos vies. Actuellement, elles ont le pouvoir d’emmener les enfants loin de leurs parents, de déclarer une personne « folle » ou comme ayant des troubles mentaux et de la faire incarcérer dans une institution, de forcer les gens (en particulier les enfants) à utiliser leurs produits par le biais de la vaccination, et d’adopter des lois et réglementations radicales qui affectent la vie de chacun.

On pense que la vie elle-même dépend de la médecine, et ce système de croyance est utilisé pour justifier l’autorité et le pouvoir du système médical dans notre culture. »

Lisez l’article complet ici.

Médicaments pharmaceutiques comme sorcellerie ou sorcellerie

L’un des mots grecs les plus intéressants qui est généralement traduit par « magie » ou « sorcellerie » dans les traductions françaises de la Bible est pharmakeia, d’où nous tirons des mots français tels que « pharmacie » ou « pharmaceutique ».

En dehors des textes bibliques, ce mot grec serait probablement le plus souvent traduit en anglais par « médecine » ou « médicaments ».

Il est utilisé en Galates 5:20 :

Or, les œuvres de la chair sont manifestes, ce sont l’impudicité, l’impureté, la dissolution, l’idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, l’envie, l’ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d’avance, comme je l’ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n’hériteront point du royaume de Dieu. (Galates 5:19-21)

Pouvez-vous imaginer utiliser le mot anglais « médicaments » à la place de « magie » dans la liste des péchés dans les versets ci-dessus ? De toute évidence, les traducteurs modernes de la Bible anglaise ne le pouvaient pas, et pourtant c’était le mot que les anciens auraient utilisé pour désigner notre mot moderne « médecine ».

Il est également utilisé dans le livre de l’Apocalypse à plusieurs endroits :

Et les autres hommes qui n’avaient pas été tués par ces plaies, ne se repentirent pas des œuvres de leurs mains, pour ne pas rendre hommage aux démons, et aux idoles d’or, et d’argent, et d’airain, et de pierre, et de bois, qui ne peuvent ni voir, ni entendre, ni marcher; et ils ne se repentirent pas de leurs meurtres, ni de leur magie, ni de leur fornication, ni de leurs larcins. (Apocalypse 9:20-21)

Dans ce verset, le mot pharmakeia est traduit par « arts magiques ». Il est utilisé ci-dessous pour désigner Babylone :

Et la lumière de la lampe ne luira plus en toi; et la voix de l’époux et de l’épouse ne sera plus ouie en toi; car tes marchands étaient les grands de la terre; car, par ta magie, toutes les nations ont été égarées. (Apocalypse 18:23)

Ici, le mot pharmakeia est traduit par « magie ». Encore une fois, « médecine » ne semblait pas appropriée aux traducteurs de ces versets, en raison de l’acceptation et de la compréhension actuelles que nous avons du mot et du concept de « médecine ».

Pour en savoir plus sur ce sujet, consultez :

Les médecins guérissent-ils vraiment ?
Guérir par Jésus est plus efficace que notre système de santé actuel

La médecine de Big Pharma est-elle l’outil principal des mondialistes et du Nouvel Ordre Mondial ?

Les événements actuels ici en juillet 2020 montrent qu’il y a un effort massif en place pour inaugurer un Nouvel Ordre Mondial par les mondialistes, dont le programme est de réduire la population mondiale.

J’ai identifié qui est en fin de compte derrière ce programme, qui n’est plus une « théorie du complot », mais qui est en fait publié maintenant. Voir : Démasquer qui est derrière la plandémie et les émeutes pour inaugurer le Nouvel Ordre Mondial

Comme je le montre dans cet article, qui est une lecture incontournable si vous voulez vraiment comprendre ce qui se passe aujourd’hui, l’entité contrôlant les événements aujourd’hui est le Serpent, Satan, et il a deux objectifs principaux dans le temps qui lui reste avant le retour du Christ. Il veut contrôler le monde en contrôlant le système financier mondial, et il veut vos enfants.

L’industrie pharmaceutique est le principal outil qu’il utilise aujourd’hui pour atteindre cet objectif.

La majeure partie de la richesse mondiale a déjà été transférée de la classe moyenne à l’industrie pharmaceutique via la plandémie de la COVID. Voir :

Le plus gros renflouement de Wall Street dans l’histoire des États-Unis a été planifié des mois avant la crise du virus plandémique – les « grandes » sociétés pharmaceutiques sont maintenant les ÉNORMES sociétés pharmaceutiques

Le Nouvel Ordre Mondial continue d’être publié : la « Grande Réinitialisation » – le transhumanisme et la 4e révolution industrielle

Le Nouvel Ordre Mondial : créer une crise pour que les riches deviennent plus riches alors que des millions de personnes perdent leur emploi

Et au moment où j’écris ceci, des MILLIARDS ont été dépensés pour développer un vaccin anti-COVID dans le but de vacciner chaque personne sur la planète.

J’ai été l’une des principales voix des médias alternatifs au cours de la dernière décennie pour mettre en garde les gens sur les dangers des vaccins, car ils ont été le sujet le plus censuré dans les médias « grand public » financés par les entreprises, et nous avons tout un site Web consacré au sujet : VaccineImpact.com.

Deux des principaux médecins et scientifiques du monde qui comprennent les effets dévastateurs que peuvent avoir les vaccins avertissent maintenant le public que ce vaccin anti-COVID en cours de développement est un nouveau type de vaccin à ADN jamais mis sur le marché auparavant, et aux États-Unis seulement, ils prévoient que jusqu’à 50 millions de personnes seront tuées par les vaccins.

Dr Judy Mikovits et Dr Sherri Tenpenny : un nouveau vaccin anti-COVID pourrait tuer 50 millions de personnes aux États-Unis

La plupart des décès actuellement attribués au COVID se sont produits parmi notre population âgée, et pourtant, pour la plus grande part seuls les médias alternatifs exposent cet holocauste massif qui s’est déjà produit ! Voir : Dr Vernon Coleman : Votre gouvernement veut votre mort – INTERDIT de YouTube

Alors, quelle est la prochaine étape ?

La plupart des Américains sont opposés aux vaccins obligatoires, en particulier pour les adultes, mais même si des lois ou des ordonnances d’urgence ne sont pas mises en place pour obliger tout le monde à se faire vacciner contre le COVID, vous pouvez vous attendre à cela, comme les mesures actuellement mises en place dans certains États qui nécessitent le port de masques pour entrer dans un magasin pour acheter quelque chose, ou visiter un hôpital, etc., qu’il y aura probablement une sorte d’ID-COVID ou de « marque » également nécessaire pour prouver que vous avez reçu le vaccin anti-COVID. Voir : La Virginie a fourni à la nation le modèle pour les vaccins obligatoires : la démocratie sacrifiée pour la tyrannie médicale

Par conséquent, nous sommes déjà très près de voir le principe d’Apocalypse 13 s’accomplir, comme je l’ai cité plus haut :

Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front, et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom.
(Apocalypse 13:16-17)

Comme je l’ai déclaré au début de cet article, je ne vais pas m’embourber dans les détails littéraux de la façon dont tout cela pourrait se dérouler concernant la prophétie biblique, en termes de dates, temps et d’autres détails, mais je prends plutôt les mots de Jésus Lui-même au sérieux, comme indiqué dans Matthieu 16 :

Jésus leur répondit : Le soir, vous dites : Il fera beau, car le ciel est rouge; et le matin : Il y aura de l’orage aujourd’hui, car le ciel est d’un rouge sombre.

Vous savez discerner l’aspect du ciel, et vous ne pouvez discerner les signes des temps. (Matthieu 16:2-3)

Comme je l’ai également déclaré au début de cet article, le jour pourrait bientôt être ici où le seul moyen de résister à Satan et aux mondialistes sous son contrôle, est de cesser complètement de participer au système médical géré par le gouvernement.

Beaucoup d’entre nous alertons le public à ce sujet depuis des années, et il y en a quelques-uns d’entre nous qui ne dépendent pas de l’industrie pharmaceutique pour notre santé depuis un certain temps maintenant, parce que nous avons reconnu que c’était un système maléfique responsable d’incalculables, d’innombrables morts et destructions de vies. C’est aussi de loin la plus grande organisation criminelle au monde. Voir : L’industrie pharmaceutique est la principale cause de décès aux États-Unis et le plus grand groupe criminel au monde

Donc, si vous prévoyez de résister au Serpent et à ses marques, le moment est venu de commencer à vous désintoxiquer des produits pharmaceutiques et à en apprendre le plus possible sur la santé naturelle, et même la santé surnaturelle, comme l’enseigne la Bible.

Health Impact News est une excellente ressource pour la recherche sur la santé naturelle, et Created4Health.org est une excellente ressource pour la recherche sur la santé surnaturelle et le système de santé de Jésus. Voici quelques articles suggérés pour vous aider à démarrer :

Qu’est-ce que la santé ?

Votre façon de penser à Dieu est-elle saine ?

L’autorité de guérir

Copyright 2020 Health Impact News. Libre de republier en utilisant les normes Creative Common avec une attribution correcte de l’auteur et des liens vers cet article original.

Remarque : Cet article peut être utilisé comme source pour réclamer une « exemption religieuse » pour les produits pharmaceutiques, tels que les vaccins, mais les principes ici s’appliquent à TOUS les produits pharmaceutiques qui sont produits ou distribués en utilisant le symbole du serpent.

A propos de l’auteur

Brian Shilhavy est le rédacteur en chef, fondateur et propriétaire de Health Impact News (et des sites Web associés du réseau Health Impact News via Sophia Media, LLC). Il est titulaire d’un BA en Bible et en grec du Moody Bible Institute et d’une maîtrise en linguistique appliquée de l’Université du nord-est de l’Illinois.

Il est également le fondateur et propriétaire de Healthy Traditions.

Source : https://created4health.org/the-satanic-roots-to-modern-medicine-the-mark-of-the-beast/

Article sur le même thème : http://www.parolesdedieu.fr/le-vaccin-est-la-pandemie/



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.