Archives de catégorie : Grandes figures bibliques

L’incroyable récit biblique de la prise de Babylone est confirmé

Le livre du prophète Daniel rapporte un récit de la prise de Babylone qui parait impossible. Une immense capitale, véritable forteresse imprenable aurait été conquise en une seule nuit. Par ailleurs Daniel parle explicitement d’un Darius le mède dont on n’a retrouvé aucune trace, et la Bible évoque un édit de Cyrus qui semblait une pure fantaisie. Ces 3 éléments suspects ont été pourtant confirmés de manière éclatante par l’archéologie.

L’incroyable tunnel d’Ezéchias

Alors que Jérusalem était menacée par l’armée assyrienne, le roi Ezéchias a entrepris une série de mesure pour protéger la ville et ses habitants, dont le percement d’un tunnel sous la ville. 700 ans avant les romains, cet ouvrage représente un véritable exploit, pourtant relaté simplement en quelques mots. Un exemple frappant de la sobriété du texte biblique.

La délivrance miraculeuse de Jérusalem face à Sénakhérib

Plusieurs documents archéologiques démontrent la réalité historique de l’attaque de Jérusalem par l’armée de Sénakhérib en 701 avant Jésus-Christ, ainsi que sa délivrance miraculeuse telle que relatée dans la Bible. Le roi Ezéchias est mentionné précisément sur des documents cunéiformes. La fresque de la bataille de Lakish retrouvée dans le palais de Senakhérib à Ninive, ainsi que le Tell retrouvé en Israël jettent un éclairage démontrant la validité et la précision du récit biblique. D’autres détails, dont un personnage inconnu hors de la Bible et l’assassinat de Senakhérib mentionné par le prophète Esaïe, viennent encore appuyer l’exactitude du texte de la Bible.

Pourquoi Jean-Baptiste doute de Jésus?

Luc, chapitre 7. Pour mieux comprendre

Les doutes de Jean-Baptiste au sujet de Jésus

L’une des grottes

Celui qui relit d’un seul mouvement Luc 7, 18-35 découvrira plusieurs épisodes concernant les rapports de Jean-Baptiste à Jésus qu’il nous arrive rarement de relier ensemble. Nous les connaissons (plus ou moins), mais séparés et médités indépendamment les uns des autres.

Continuer la lecture