Le monde avant le déluge

« Tout le monde connait la célèbre expression : « Après moi le déluge ! », qui illustre  l’état d’esprit de ceux que l’avenir ne semble pas concerner. « Après moi le déluge » signifie simplement que la personne se moque des conséquences de son acte. Elle fait ce qu’elle a envie de faire même si cela entraine  une catastrophe, cela lui est égal.

Beaucoup aujourd’hui veulent jouir de l’instant présent sans se préoccuper de ce qui peut arriver. Ainsi vivaient les contemporains de Noé. »

Le Seigneur Jésus-Christ a parlé du déluge comme d’un événement qui a surpris et fait périr un monde insouciant et incrédule, à l’exception de Noé et de sa famille.

Car, dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche; et ils ne se doutèrent de rien, jusqu’à ce que le déluge vînt et les emportât tous: il en sera de même à l’avènement du Fils de l’homme. Matthieu 24:38

Pour certains ce récit paraît extravagant et invraisemblable, mais pour les croyants il est présent dans la Bible comme un fait dont nous devons tenir compte. L’apôtre Pierre le cite comme le jugement de Dieu sur un monde impie et corrompu.

Dieu n’a pas épargné l’ancien monde, mais il a sauvé Noé, lui huitième, ce prédicateur de la justice, lorsqu’il fit venir le déluge sur un monde d’impies. 2 Pierre 2:5

C’est un avertissement pour nous qui vivons dans une société qui ressemble de plus en plus par son insouciance, ses mœurs corrompus et son impiété,  à la génération qui peuplait la terre au temps de Noé.

Lorsque la patience de Dieu se prolongeait, aux jours de Noé, pendant la construction de l’arche, dans laquelle un petit nombre de personnes, c’est-à-dire, huit, furent sauvées à travers l’eau. 1 Pierre 3:20

Situation géographique

Nous n’avons pas beaucoup de précisions concernant la situation géographique et démographique du monde et des hommes qui habitaient la terre avant que le déluge ne  détruise tout.

 

Du côté de l’orient. Si nous tenons compte que l’auteur de la Genèse situe la position géographique à partir du pays de Canaan, devenu le pays d’Israël, l’orient désigne la contrée de la Babylonie             Pays de l’Asie occidentale, à l’extrémité orientale du Croissant fertile. En entier ou partiellement, la Babylonie est appelée tantôt Chinéar (Genèse 10.10; 11.2; Esaïe             11.11) tantôt pays des Chaldéens. (Jérémie 24.5; 25.12; Ezéchiel 12.13)

L’auteur du livre de la Genèse situe le jardin d’Eden dans un région comprise entre quatre fleuves :

Le nom du premier est Pischon; c’est celui qui entoure tout le pays de Havila, où se trouve l’or. L’or de ce pays est pur; on y trouve aussi le bdellium et la pierre d’onyx. Le nom du second fleuve est Guihon; c’est celui qui entoure tout le pays de Cusch. Le nom du troisième est Hiddékel; c’est celui qui coule à l’orient de l’Assyrie. Le quatrième fleuve, c’est l’Euphrate. Genèse 2:10-14

Comment vivait le monde d’alors ?

Après le meurtre de son frère Abel, Caïn s’éloigna du lieu d’habitation de ses parents et habita dans une terre inhospitalière, située à l’est d’Eden, le pays de Nod,  où il fonda une famille. Genèse 4.16,17

Le terme « nôd »  signifiant littéralement : fuite, exil, errance, évoque l’idée selon laquelle Caïn devait habiter une région où l’agriculture ne pouvait se faire. Ainsi fut-il réduit à mener une vie de nomade pendant un certain  temps, puis il construisit une ville, la première de l’histoire du monde. Genèse4.12

Sa descendance a hérité de sa violence :

Lémek dit à ses femmes : Ada et Tsilla, écoutez ma voix ! Femmes de Lémek, prêtez l’oreille à ma parole ! J’ai tué un homme pour ma blessure Et un enfant pour ma meurtrissure. Genèse 4:23

A partir de Caïn les hommes diversifie leurs activités en dehors de l’agriculture. Un de ses fils devient éleveur nomade, l’autre musicien et un autre forgeron.

Lorsque Dieu s’adresse à Noé pour l’avertir de sa décision de juger le monde en le détruisant par le déluge, plusieurs milliers d’années se sont écoulées depuis que Caïn s’est éloigné des siens et des générations d’hommes se sont succédées, tant dans la lignée de Caïn que dans celle de Seth.  On peut difficilement estimer le nombre d’habitants sur la terre à cette époque. Des centaines de milliers, peut être plusieurs millions.

Au début deux descendances se forment séparément,  à partir de la descendance de Caïn et de celle de Seth, chacune se caractérisant par une mentalité différente

  • La descendance de Caïn, vit dans un esprit de violence et de vengeance, loin de la face de l’Éternel. Genèse 4.16 et 23
  • La descendance de Seth est une lignée dans laquelle le Nom de l’Éternel est invoqué et où l’on trouve des hommes prophètes : Énoch et Noé. Genèse 4.26 – 5.24 – 6.9

Si au début nous remarquons les familles de Caïn et de Seth apparemment séparées,  nous constatons que les choses ont changé petit à petit et qu’après une dizaine de générations longues, le monde tout entier est devenu très mauvais.

L’Éternel vit que la méchanceté des hommes était grande sur la terre, et que toutes les pensées de leur cœur se portaient chaque jour uniquement vers le mal. Genèse 6:5

La terre était corrompue devant Dieu, la terre était pleine de violence.               Dieu regarda la terre, et voici, elle était corrompue; car toute chair avait corrompu sa voie sur la terre. Genèse 6.11/12

Un texte assez mystérieux peut expliquer la raison de ce changement, selon qu’on l’interprète : Genèse 6.1/3

Lorsque les hommes eurent commencé à se multiplier sur la face de la terre, et que des filles leur furent nées, les fils de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles, et ils en prirent pour femmes parmi toutes celles qu’ils choisirent.

Alors l’Éternel dit: Mon esprit ne restera pas à toujours dans l’homme, car l’homme n’est que chair, et ses jours seront de cent vingt ans.

De toute manière,  les familles de la lignée de Seth et celle de Caïn se sont unies et les descendant de Seth se sont laissés influencer et corrompre par les descendants de Caïn. Seul Noé et sa famille sont restés justes au milieu d’un monde méchant et impie.

Mais Noé trouva grâce aux yeux de l’Eternel.               Voici la postérité de Noé. Noé était un homme juste et intègre dans son temps; Noé marchait avec Dieu. Genèse 6.8/9

L’Éternel dit à Noé: Entre dans l’arche, toi et toute ta maison; car je t’ai vu juste devant moi parmi cette génération. Genèse 7:1

Dieu n’a pas épargné l’ancien monde, mais s’il a sauvé Noé, lui huitième, ce prédicateur de la justice, lorsqu’il fit venir le déluge sur un monde d’impies. 2 Pierre 2:5

La Genèse et d’autres passages de la Bible décrivent la situation du monde d’avant le déluge :

La méchanceté des hommes était grande sur la terre, et toutes les pensées de leur cœur se portaient chaque jour uniquement vers le mal.

la terre était pleine de violence. 
Nous savons ce qu’est un monde de violence dans lequel la cruauté, la barbarie, la méchanceté, l’orgueil, les mauvais désirs, se traduisent par les meurtres, les agressions de toutes sortes, les tueries et le massacres, les guerres, les soulèvements violents, etc…

La terre était corrompue; car toute chair avait corrompu sa voie sur la terre.

Corrompre sa voie est une expression qui désigne la déviance sexuelle, selon Romains 1. 26 …

Livrés à l’impureté, selon les convoitises de leurs cœurs; en sorte qu’ils déshonorent eux-mêmes leurs propres corps …
Livrés à des passions infâmes: car leurs femmes ont changé l’usage naturel en celui qui est contre nature; et de même les hommes, abandonnant l’usage naturel de la femme, se sont enflammés dans leurs désirs les uns pour les autres, commettant homme avec homme des choses infâmes, et recevant en eux-mêmes le salaire que méritait leur égarement.

Les villes de Sodome et Gomorrhe et toute la contrée, détruites par le feu du ciel, sont citées en exemples, leur déviance sexuelle et leur méchanceté attirant le jugement de Dieu.

Un monde d’impies, d’incrédules et de moqueurs.

Les humains ne se souciaient pas de Dieu, ne pensant qu’à leur propre plaisir. Ils ont méprisé les avertissements et l’exemple de Noé, prédicateur de la justice.  2 Pierre 2.5

Car, dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche; et ils ne se doutèrent de rien, jusqu’à ce que le déluge vînt et les emportât tous. Matthieu 24.38/39

La patience de Dieu se prolongeait

L’apôtre Pierre, parlant de cette époque en rapport avec celle de la fin des temps, écrit :

… lorsque la patience de Dieu se prolongeait, aux jours de Noé, pendant la construction de l’arche, dans laquelle un petit nombre de personnes, c’est-à-dire, huit, furent sauvées à travers l’eau. 1 Pierre 3:20

Dieu est patient. Il tarde jusqu’à l’extrême limite pour l’accomplissement de ses jugements, car il ne veut pas faire périr les hommes, mais il les appelle à la repentance de différentes façons, dans le but qu’ils soient sauvés.

Dis-leur: je suis vivant! dit le Seigneur, l’Eternel, ce que je désire, ce n’est pas que le méchant meure, c’est qu’il change de conduite et qu’il vive. Revenez, revenez de votre mauvaise voie; et pourquoi mourriez-vous, maison d’Israël ?  Ezéchiel 33:11

Il use de patience envers vous, ne voulant pas qu’aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance. 2 Pierre 3:9

Lorsque Dieu a annoncé qu’il allait faire venir le déluge, il a dit qu’il donnait aux hommes encore cent vingt ans à vivre.

Alors l’Éternel dit: Mon Esprit ne va pas lutter indéfiniment avec les hommes, à cause de leurs fautes. Ce sont des êtres dominés par leurs faiblesses. Je leur donne encore cent vingt ans à vivre. Genèse 6:3 (version de la Bible Le Semeur)

On en conclut que la patience du Seigneur s’est prolongée pendant 120 ans, entre le moment de l’annonce du déluge et celui ou il est arrivé. Pendant toute cette période, les habitants de la terre n’ont pas été sans avertissements.

Dans un premier temps, l’Éternel leur a envoyé Énoch.

C’est aussi pour eux qu’Énoch, le septième depuis Adam, a prophétisé en ces termes: Voici, le Seigneur est venu avec ses saintes myriades, pour exercer un jugement contre tous, et pour faire rendre compte à tous les impies parmi eux de tous les actes d’impiété qu’ils ont commis et de toutes les paroles injurieuses qu’ont proférées contre lui des pécheurs impies. Jude 14/1514

Puis Noé, par la construction de l’arche comme le  témoignage de sa foi, sa bonne conduite et sa prédication, a prévenu ses contemporains du jugement de Dieu. Noé est appelé « prédicateur de la justice ». 2 Pierre 2.5

C’est par la foi que Noé, divinement averti des choses qu’on ne voyait pas encore, et saisi d’une crainte respectueuse, construisit une arche pour sauver sa famille; c’est par elle qu’il condamna le monde, et devint héritier de la justice qui s’obtient par la foi. Hébreux 11:7

Et un jour la porte de l’arche a été fermée par Dieu lui-même. Genèse 7.16

Pour recevoir instruction de l’écrit de l’apôtre Pierre, il faut retenir qu’il cite ce qui est arrivé au monde du temps de Noé, comme un avertissement à nous qui vivons dans les derniers temps. De même que les gens qui étaient sur la terre avant que survienne le déluge ont ignoré les avertissement de Dieu, ainsi de nos jours des incrédules et des moqueurs ne se soucient pas de la Parole que Dieu adresse au monde de différentes façons.

Dieu parle cependant, tantôt d’une manière, Tantôt d’une autre, et l’on n’y prend point garde. Job 33:14

Cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans le monde entier, pour servir de témoignage à toutes les nations. Alors viendra la fin. Matthieu 24:14

Jésus et ses disciples après lui, ont annoncé les événements qui se produisent de nos jours comme des signes auxquels il faut prêter attention. Le Seigneur donne en exemple les gens qui vivaient au temps de Noé et qui ont péri à cause de leur incrédulité, négligeant les avertissements de Noé.

Dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants.  Ils ne se doutèrent de rien, jusqu’à ce que le déluge vînt et les emportât tous. Matthieu 24.38

Aujourd’hui, nous vivons les temps qui ont été annoncés par le Seigneur Jésus-Christ et par ses apôtres, comme l’écrit l’apôtre Paul :

Sache que, dans les derniers jours, surgiront des temps difficiles.
Car les hommes seront égoïstes, amis de l’argent, fanfarons, orgueilleux, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, sacrilèges, insensibles, implacables, calomniateurs, sans frein, cruels, ennemis des gens de bien,  traîtres, impulsifs, enflés d’orgueil, aimant leur plaisir plus que Dieu ; ils garderont la forme extérieure de la piété, mais ils en renieront la puissance.

Parmi d’autres passages de la Bible, cette description de ce que seront les derniers jours doit éveiller notre intelligence. Cependant, Jésus a donné d’autres signes devant se produire avant son retour afin que nous soyons sur nos gardes. Nous pouvons considérer deux sortes de signes qui confirment la Parole de Dieu :

– Ceux qui accompagnent la prédication de la Bonne Nouvelle du salut, l’Évangile de Jésus-Christ :

Voici les signes qui accompagneront ceux qui auront cru : En mon nom, ils chasseront les démons ; ils parleront de nouvelles langues ; ils saisiront des serpents ; s’ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur fera point de mal ; ils imposeront les mains aux malades et ceux–ci seront guéris. Marc 16:16

– Ceux qui annoncent de manière évidente la proximité du retour du Seigneur et du jour de la colère de Dieu.

Mais à cause de leur mauvaise volonté et de leur incrédulité les hommes détournent l’oreille des avertissement de Dieu, comme aux jours de Noé :

Les gens n’ont rien compris, jusqu’au moment où la grande inondation est venue et les a tous emportés. Quand le Fils de l’homme viendra, ce sera la même chose. Matthieu 24:39

Ce qui arriva aux jours de Noé arrivera de même aux jours du Fils de l’homme. Les gens mangeaient, buvaient, se mariaient, étaient donnés en mariage, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche ; le déluge vint et les fit tous périr. Luc 17:12

Le Seigneur a annoncé de manière précise les événements qui doivent se produire avant son retour pour l’enlèvement des siens et du jour de la colère de Dieu qui doit venir sur le monde. (Lire le chapitre 24 de l’Évangile de Matthieu) . Puis il donne cette avertissement :

De même, quand vous verrez toutes ces choses, sachez que le Fils de l’homme est proche, à la porte. Matthieu 24:33

Il ajoute une exhortation pressante pour ceux qui ont cru en Lui :

Prenez garde à vous-mêmes, de crainte que vos cœurs ne s’appesantissent par les excès du manger et du boire, et par les soucis de la vie, et que ce jour ne vienne sur vous à l’improviste; car il viendra comme un filet sur tous ceux qui habitent sur la face de toute la terre. Luc 21:34

L’apôtre Pierre écrit qu’il y a des gens qui refusent l’évidence et s’entêtent dans leur incrédulité, allant même jusqu’à se moquer des avertissement divins :

Dans les derniers jours, il viendra des moqueurs avec leurs railleries, marchant selon leurs propres convoitises, 2 et disant: Où est la promesse de son avènement? Car, depuis que les pères sont morts, tout demeure comme dès le commencement de la création. Pierre 3:4

Il ajoute qu’ils refusent délibérément de prêter attention à ce qui s’est déjà passé dans une situation semblable pour un monde qui affichait la même insouciance et les mêmes péchés de violence et d’immoralité.

Ils veulent ignorer, en effet, que des cieux existèrent autrefois par la parole de Dieu, de même qu’une terre tirée de l’eau et formée au moyen de l’eau, et que par ces choses le monde d’alors périt, submergé par l’eau, tandis que, par la même parole, les cieux et la terre d’à présent sont gardés et réservés pour le feu, pour le jour du jugement et de la ruine des hommes impies. 2 Pierre 3:5

Cependant,  nous qui croyons, nous sommes exhortés à être attentifs :

Mais il est une chose, bien-aimés, que vous ne devez pas ignorer, c’est que, devant le Seigneur, un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour.
Le Seigneur ne tarde pas dans l’accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu’aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance.
Le jour du Seigneur viendra comme un voleur; en ce jour, les cieux passeront avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront, et la terre avec les œuvres qu’elle renferme sera consumée.
Puisque donc toutes ces choses doivent se dissoudre, quelles ne doivent pas être la sainteté de votre conduite et votre piété, tandis que vous attendez et hâtez l’avènement du jour de Dieu, à cause duquel les cieux enflammés se dissoudront et les éléments embrasés se fondront!
Mais nous attendons, selon sa promesse, de nouveaux cieux et une nouvelle terre, où la justice habitera.
C’est pourquoi, bien-aimés, en attendant ces choses, appliquez-vous à être trouvés par lui sans tache et irrépréhensibles dans la paix.
Croyez que la patience de notre Seigneur est votre salut, comme notre bien-aimé frère Paul vous l’a aussi écrit, selon la sagesse qui lui a été donnée. 2 Pierre 3.5/15

Si le récit du déluge et toutes les paroles qui y ont trait, ont été écrits dans la Bible, c’est pour notre instruction.

Ces choses leur sont arrivées pour servir d’exemples, et elles ont été écrites pour notre instruction, à nous qui sommes parvenus à la fin des siècles.
Ainsi donc, que celui qui croit être debout prenne garde de tomber! 1 Corinthiens 10:11

Au sujet de ces choses l’apôtre Pierre écrivait :

Voici déjà, bien-aimés, la seconde lettre que je vous écris. Dans l’une et dans l’autre je cherche à éveiller par des avertissements votre saine intelligence, afin que vous vous souveniez des choses annoncées d’avance par les saints prophètes, et du commandement du Seigneur et Sauveur enseigné par vos apôtres … 2 Pierre 3:1-7

Notre Seigneur Jésus-Christ rappelle aussi ce qui s’est passé aux jours de Noé, afin que nous soyons attentifs à la Parole de Dieu, concernant son retour.  Matthieu 24.39/42

Il en sera de même à l’avènement du Fils de l’homme.

Alors, de deux hommes qui seront dans un champ, l’un sera pris et l’autre laissé; de deux femmes qui moudront à la meule, l’une sera prise et l’autre laissée. Veillez donc, puisque vous ne savez pas quel jour votre Seigneur viendra.

Enfin considérons la parole  prophétique de l’apôtre Pierre concernant des événements qui doivent se produire au jour du Seigneur, comme l’expression de la préoccupation de Dieu pour nous faire échapper au jugement. Elle nous amène à discerner trois centres de réflexion.

1) La soudaineté avec laquelle ces choses arriveront :

Le jour du Seigneur viendra comme un voleur. En ce jour–là, les cieux passeront avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront, et la terre, avec les œuvres qu’elle renferme, sera consumée. 2 Pierre 3:10

2) La réaction que cette annonce doit produire en nous :

Puisque tout cela est en voie de dissolution, combien votre conduite et votre piété doivent être saintes !
Attendez et hâtez l’avènement du jour de Dieu, où les cieux enflammés se dissoudront et où les éléments embrasés se fondront. 3:11,12

3) La merveilleuse espérance que cette parole crée dans nos cœurs :

Mais nous attendons, selon sa promesse, de nouveaux cieux et une nouvelle terre où la justice habitera. 2 Pierre 3:13

Peut-être que nous trouvons que la prophétie tarde ? Cependant ceux qui vivaient au temps de l’apôtre Pierre en attendaient déjà l’accomplissement. A plus forte raison nous qui sommes dans les derniers temps devons nous prendre la parole du Seigneur au sérieux.

C’est pourquoi, bien–aimés, dans cette attente, efforcez–vous d’être trouvés par lui sans tache et sans défaut dans la paix.
Considérez que la patience de notre Seigneur est votre salut, comme notre bien–aimé frère Paul vous l’a aussi écrit selon la sagesse qui lui a été donnée. 3:14,15

Afin de renforcer la gravité de son avertissement, Pierre rappelle que l’apôtre Paul aussi parle des mêmes choses.

Vous donc, bien–aimés, qui êtes prévenus, soyez sur vos gardes, de peur qu’entraînés par l’égarement des impies, vous ne veniez à déchoir de votre fermeté, mais croissez dans la grâce et la connaissance de notre Seigneur et Sauveur Jésus–Christ. A lui la gloire, maintenant et jusqu’au jour de l’éternité ! 3:17,18

Pour conclure, gardons à la pensée cette dernière exhortation :

La fin de toutes choses est proche. Soyez donc sages et sobres, pour vaquer à la prière. 1 Pierre 4:7

Source : http://www.pasteurweb.org/Etudes/RetourJC/AvantLeDeluge.htm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.