Coronavirus + dette: On aura droit à la peste et au choléra

Les Français pris au piège entre le virus et la dette.

Les deux faces du néolibéralisme.

« À la sortie de cette crise il faudra faire des efforts, le redressement sera long et il passera par le désendettement du pays. »

Vendredi 10 avril 2020, sur Europe 1 (par téléphone), le ministre de l’Économie a expliqué sa stratégie pour le futur, le déconfinement et le redressement du pays. Ce mardi 14 avril, devant Bourdin sur RMC/BFMTV, il a détaillé son programme d’austérité. Résumé : nous allons tous être des Grecs !

Bruno nous explique que l’endettement massif auquel les Français vont être soumis, et dont ils ne vont profiter que provisoirement, est conçu pour atténuer les effets du coronavirus sur l’économie. Tout ce qui va nous être donné sera donc repris, avec les intérêts en plus, car il faudra réduire la dette, donc « faire des efforts ». On peut compter sur l’égoïsme de la Banque (et des assurances) pour ne nous faire aucun cadeau. Les Français auront donc le virus et l’usure, soit la peste et le choléra.

« Plus de dette pour moins de faillites »: Bruno Le Maire défend un choix « stratégique »

« « Entre des milliers de faillites et la dette, nous avons choisi la dette », a déclaré sur Europe 1 le ministre de l’Économie, qui a annoncé la veille dans Les Échos que la dette publique de la France bondirait à 112 % du produit intérieur brut à la fin de l’année en raison des diverses mesures de soutien à l’activité prises pour aider les entreprises et les salariés à surmonter la crise. » (Boursorama)

La Dette, c’est-à-dire la Banque, resserre son emprise sur le cou des Français. La dette nous étrangle toujours un peu plus, et enrichit les puissances financières. La Banque de France, qui absorbe un cinquième de la dette, ne pourra pas tout racheter. Il faudra payer notre pizzo à l’industrie de l’usure, qui est improductive et qui grignote notre secteur productif.

Mélenchon, lui, ne croit ni aux eurobonds ni à la dette, qu’il demande tout simplement de supprimer. Autant demander la suppression du pouvoir profond…

CORONAVIRUS – « Il faut annuler la dette »

Source : https://www.egaliteetreconciliation.fr/Les-Francais-pris-au-piege-entre-le-virus-et-la-dette-58955



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.