Vaccination obligatoire : plus de 1400 soignants suspendus en Île-de-France

Selon l’agence régionale de santé (ARS), 1166 personnes ont été suspendues dans les établissements de santé d’Ile-de-France et 250 dans le secteur médico-social, soit 1416 personnes.

En Île-de-France, plus de 1400 salariés des hôpitaux, cliniques et maisons de retraite font l’objet d’une suspension pour non respect de l’obligation vaccinale contre le Covid-19, maladie causée par le virus du PCC (Parti communiste chinois). Une information révélée ce lundi 4 octobre par l’agence régionale de santé (ARS), confirmant une information du Parisien.

Dans le détail, on dénombre 1166 suspensions (soit 0,7%) dans les établissements de santé et 250 (soit 0,8%) dans le secteur médico-social.

Après la mise en place de cette obligation vaccinale, le 16 septembre 2021, Olivier Véran avait estimé le nombre des suspensions à 3000 pour toute la France, mais au regard des chiffres pour seulement l’Île-de-France et les remontées de la presse locale, le total semble bien plus élevé, a rapporté BFMTV.

Selon l’ARS, dans l’ensemble, cela « n’impacte pas le fonctionnement des établissements », mais l’agence reconnaît tout de même « quelques difficultés dans des services hospitaliers », ainsi qu’une « trentaine de situations liées à la problématique des ressources humaines » parmi les 2000 structures médico-sociales d’Île-de-France.

Malgré tout, en Ile-de-France, « le nombre de professionnels n’ayant pas débuté leur schéma vaccinal est faible », a indiqué l’ARS. D’après les derniers chiffres, le taux de couverture vaccinale est de 96% dans les maisons de retraite, 95% chez les soignants libéraux, 93% dans les établissements pour handicapés et 88% dans les hôpitaux et cliniques, a conclu l’ARS.

Source : https://fr.theepochtimes.com/vaccination-obligatoire-plus-de-1400-soignants-suspendus-ile-de-france-1853044.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.