Les signes du temps de la fin

En Matthieu 24 Jésus a donné les signes correspondants à l’époque où il sera intronisé. Ces signes sont la manifestation de sa présence invisible en tant que roi (sa parousie). Ils marqueront toute la période du temps de la fin.

Le verset 3 explique que ce temps de la fin a deux périodes distinctes: les signes de la présence du Christ et la conclusion de ce système de choses (son retour en 2029 plus la grande tribulation).

Le premier signe se réalisera par des guerres sans précédents. Cela correspond à la première guerre mondiale en 1914.

Ce temps de la fin a donc commencé cette année-là et durera presque une génération (Matthieu 24v34) c’est à dire moins de 120 ans (genèse 6v3) jusqu’à son paroxysme que seront les 7 dernières années et dont la deuxième moitié sera la plus virulente (la grande tribulation).

On pourrait penser que Dieu prend trop son temps alors que c’est certainement la meilleure façon de faire (2 Pierre 3v9). Avant d’amener le déluge, il fit preuve de la même patience en laissant un délai de 120 ans (Genèse 6v3, 1 Pierre 3v20). À cette époque la longévité record de Mathusalem (969 ans) était en rapport avec cette patience car ce nom signifie «ce qui sera envoyé lors de sa mort», c’est-à-dire le déluge l’année où il mourut, Dieu a donc laissé Mathusalem vivre le plus longtemps possible afin de retarder le déluge. Il est l’homme qui a vécu le plus longtemps.

Les quelques personnes restant de la génération de 1914 verront l’accomplissement de la prière du Notre Père: sa volonté sera faite sur terre (Armaguédon) comme elle est déjà faite au ciel lors de l’intronisation de Jésus à cette date quand il a purifié le ciel de l’influence de Satan en le précipitant lui et ses démons sur terre (Apocalypse 12v7-12).

Jésus purifiera le ciel puis la terre comme il a purifié deux fois le temple (Jean 2v13-15 et Matthieu 21v12).

La grande tribulation

L’entrée dans la grande tribulation arrivera quand Satan détruira toutes les nations en les fracassant les unes contre les autres dans les guerres du capitalisme financier et spéculatif. Cela est rendu possible actuellement par la puissance de l’empire thalassocratique (empire anglo-américain, Wall Street à New York et la City de Londres) voir Apocalypse 12v15. Les nations se dissolvent de plus en plus par l’érosion de leurs institutions et de leurs lois protectrices garantes des libertés, des bonnes mœurs et de la pérennité du bien commun (le katechon: 2 Thessaloniciens 2v6-11). Elles seront suffisamment affaiblies politiquement, économiquement, militairement et spirituellement pour laisser place à une gouvernance et une religion mondiales avec des valeurs et une spiritualité dévoyées (le droit-de-l’hommisme, l’immigrationnisme, l’anti-racisme institutionnel, «l’anti-spécisme», le réchauffisme climatique, le féminisme, la théorie du genre, la GPA, le transhumanisme, le communautarisme, l’homosexualisme, les philosophies orientalistes et toutes les bien-pensances en général) appelée Babylone la grande (sionisme judéo-talmudique, catholicisme zombie et islam wahhabite). Mais Dieu mettra un terme à cette entreprise en suscitant un chef mondial qui la détruira (Apocalypse 17v16-17) voir Apocalypse 12v16. Néanmoins ce dernier ira au-delà de ce que Dieu lui permettra de faire, à l’instar du roi assyrien Sennachérib ou du roi babylonien Nabuchodonosor II vis-à-vis de son peuple antique, en anéantissant ces religions monothéistes et en imposant des religions orientalistes sans Dieu où les chrétiens n’auront plus le droit d’exister (Apocalypse 12v17). Ce chef mondial sera identifié à l’antichrist.

Cette thalassocratie continuera à liquéfier le monde dans un chaos politico-économique sans précédent au point que les «institutions internationales» (ONU, banques centrales, FMI, etc.) feindront une ferme volonté d’y mettre un terme en proclamant le cri «Paix et sécurité» (1 Thessaloniciens 5v3) dans le but d’instaurer un Nouvel Ordre Mondial en faveur même de cette puissance financière internationale. Ce cri marquera l’entrée dans les 7 dernières années de la gouvernance de l’homme par l’homme.

L’Église

Avant de décrire ce qui va arriver à l’Église durant cette période, il faut d’abord la définir et savoir ce qu’il lui est arrivé depuis le 1er siècle.

l’Église représente le corps du Christ (1 Corinthiens 12v12-28, Romains 12v4-5) qui en est lui-même la tête (Colossiens 1v18). Elle est composée d’un petit troupeau qui régnera au ciel (Luc 12v32, 2 Timothée 2v12, Apocalypse 1v6, 5v10, 4v4, 20v4) et d’une grande foule sur terre qui l’administrera (Jean 10v16, Apocalypse 7v9, Esaïe 32v1).

Le petit troupeau est de 144000 individus cohéritiers du Christ (Romains 8v17). Ils sont habillés de fin lin blanc (Apocalypse 3v5, 4v4, 19v8,14), jouent de la harpe et chantent un chant nouveau (Apocalypse 7v4, 14v1-3, 5v8-9). Ils représentent l’épouse du Christ et la nouvelle Jérusalem, le siège céleste du Royaume de Dieu (2 Corinthiens 11v2, Apocalypse 21v2, 9-10).

Contrairement à eux, la grande foule est indénombrable, elle est habillée de longues robes blanches, crie d’une voix forte, tient des feuilles de palmiers dans sa main (Apocalypse 6v9-11, 7v9-10, 19v1,6) et sert Dieu sur la terre (comparer Apocalypse 7v16-17 avec 21v3-4).

La vision d’Apocalypse 6v9-11 n’est pas une vision céleste car il n’y a pas d’autel au ciel, où se trouve seulement le temple-sanctuaire représenté par les 144000 et Jésus qui a donné son sang une fois pour toute. Cette vision se situe dans le 5ème sceau donc avant la grande tribulation qui ne commence qu’à la 1ère trompette du 7ème sceau. Elle représente les morts fidèles depuis Abel (Genèse 4v10) dont le sang versé symbolise leurs âmes qui crient vengeance (Genèse 9v4, Lévitique 17v11-14, Deutéronome 32v43, Matthieu 23v35, Luc 18v7, Apocalypse 19v2). Leur repos prolongé signifie qu’ils doivent attendre encore un peu de temps avant leur rassemblement au ciel (Apocalypse 19v1) pour assister au mariage de l’agneau lors de l’enlèvement. Ils doivent attendre que cet événement arrive pour que le nombre des 144000 soit complet et que l’épouse soit prête.

La résurrection de Jésus est les prémices (1 Corinthiens 15v23) de celle de l’Église (première résurrection: 1 Thessaloniciens 4v16, Apocalypse 20v5-6) et celle de l’Église (le petit troupeau et les autres brebis) est les prémices de la deuxième résurrection qui concernera le reste de l’humanité. Cette dernière résurrection sera achevée à la fin des mille ans lorsque les ressuscités auront atteint la perfection mentale et spirituelle. Ils devront prouver leur amour pour Yavhé lors de l’épreuve finale de Gog et Magog (Apocalypse 20v7-13) selon les actions de chacun faites durant ces 1000 ans. Tous les chrétiens qui sont morts depuis le 1er siècle jusqu’au début du temps de la fin en 1914, ont déjà été ressuscités au ciel depuis cette date (Luc 20v38, 1 Corinthiens 15v22-23). Les chrétiens qui meurent après cette date ressuscitent immédiatement au ciel puis tous les autres chrétiens qui seront encore vivants au commencement de la grande tribulation (au début de la deuxième moitié des 7 ans) seront changés en un clin d’œil et emportés dans les nuées pour le mariage de l’agneau (Luc 17v34-35, 1 Thessaloniciens 4v14-17, 1 Corinthiens 15v52-53).

l’Église encore vivante sur terre sera symboliquement emportée dans le désert pendant la première moitié des 7 dernières années pour échapper à la marque de la bête (Matthieu 24v15-16, Apocalypse 11v3, 12v6,14, 13v16-17, 14v9-10) permise par Dieu comme un test (Apocalypse 20v4). Puis elle sera emportée aux cieux à la manière d’Hénoch (Genèse 5v24, Hébreux 11v5) suite à la destruction de Babylone la grande (Jean 14v3-4, Apocalypse 19v1-2,7). Ce test est symbolisé par ce désert qui représente une purification spirituelle mais aussi une protection divine.

En Matthieu 24v31 le rassemblement de ceux que Dieu a choisis commence à partir « des quatre vents », c’est-à-dire depuis la destruction de Babylone la grande, au début de la Grande tribulation (Apocalypse 7v1-3, 9v14-15, 17v1).

Daniel 12v11 explique qu’il faut que deux conditions apparaissent successivement pour que commencent les 1290 jours de la Grande Tribulation: la suppression du sacrifice constant permis par la liberté de culte dont les états-nations étaient les garants (le katechon), et l’apparition de la chose répugnante qui cause la désolation c’est-à-dire la destruction des religions monothéistes. Ces religions arriveront à un état de décomposition spirituelle avancée représentées par Babylone la grande. Il faut effectivement d’abord supprimer les conditions institutionnelles qui permettent aux religions d’exister afin de les rendre illégales pour justifier de les détruire. Cela permet à Satan d’atteindre directement les vrais chrétiens pour les persécuter ou les tuer. De cette manière il arrivera à son but ultime consistant à faire de ce monde une humanité sans Dieu, corrompue et dégénérée mais au bord de son extinction-autodestruction car une telle humanité ne peut subsister qu’à très court terme (Matthieu 24v22). L’instauration du nouvel ordre mondial à partir du cri «Paix et sécurité !» jusqu’à Armaguédon durera 2300 jours (Daniel 8v13-14). Ce cri sera considéré par les vrais chrétiens comme le déclencheur du compte à rebours de l’écoulement de ce délai (1 Thessaloniciens 5v3).

Ensuite l’Église moins les 144000 qui resteront aux cieux, sera ramenée sur terre (Deutéronome 30v4, Sophonie 3v20, Matthieu 24v31) et jointe à la Grande Foule pour le festin du mariage de l’Agneau (Isaïe 34v2-3, Jérémie 16v4, 25v32-33, Ézéquiel 32v4-5, 39v17-20, Apocalypse 14v19-20, 19v17-21) c’est-à-dire pour purifier la terre des conséquences de la bataille d’Armaguédon qui consistera à éliminer les milliards de cadavres (Ézéquiel 38v16 où Gog (du pays) DE Magog représente Satan et ce monde à Armaguédon, tandis que Gog ET Magog d’Apocalypse 20v7 seront Satan avec les foules qu’il aura détournées de Dieu après les 1000 ans) pour accueillir les ressuscités dans les meilleures conditions (Ézéquiel 39v12-16, Deutéronome 21v22-23).

Dans Psaumes 45v9-15 on peut distinguer cette épouse, qui régnera avec le Christ, des dames d’honneur que sont les autres membres de l’Eglise et qui se retrouveront aussi au ciel pour assister au mariage.

La grande foule représentera ceux qui ne seront pas enlevés pour ne pas s’être repentis à temps et recevoir la protection divine par l’enlèvement. Elle est le « reste de sa postérité » d’Apocalypse 12v17. Comme elle aura tenu bon à travers la grande tribulation, elle sera récompensée en assistant au festin du mariage de l’agneau. Que ses membres soient restés vivants ou morts en martyrs, ils seront réunis à l’Église et bénéficieront de la première résurrection pour ceux qui mourront afin d’être présents à ce festin (Isaïe 52v11, Jérémie 50v8, 51v6,45, Daniel 12v11-12, Matthieu 24v22, 25v1-12, 2 Corinthiens 6v17, Apocalypse 3v5, 6v17, 13v15, 18v4, 11v1-2 où le temple représente les 144000 scellés -car mesuré- tandis que la cour non mesurée représente le rassemblement du reste de la grande foule mise à l’épreuve (piétinée) dont on ne peut en «mesurer» le nombre (non dénombrée, innombrable) voir Apocalypse 7v9).

Les deux témoins

Apocalypse 11v3-13: durant la 6ème trompette, les deux témoins sont des figures antitypiques d’Elie et Élisée (2 Rois 2v9-14). Ils représentent aussi l’Ancien et le Nouveau testaments ainsi que l’Israël antique et l’Église symbolisés respectivement par les deux portes lampes et les deux oliviers (Apocalypse 11v4, Zacharie 4v11-14). Le témoignage de l’Église au monde permet la repentance et le Salut, tandis que celui de la grande foule est un témoignage de jugement et de condamnation des impies pour qu’ils sachent pourquoi ils seront détruits (Matthieu 20v1-16, Apocalypse 12v17).

C’est l’Église au ciel avec Jésus et ses anges qui lutteront contre Satan et ses démons à la bataille d’Armaguédon et qui vaincront (Zacharie 14v4, Matthieu 16v27, Colossiens 3v4, 2 Thessaloniciens 1v10, Apocalypse 19v11-15).

Articles sur le même sujet : http://www.parolesdedieu.fr/roi-sud-roi-nord-temps-de-fin-tableau-chronologique-de-grande-tribulation-5eme-derniere-partie/

http://www.parolesdedieu.fr/le-signe-de-jonas-la-cle-du-calendrier-divin/

http://www.parolesdedieu.fr/1-thessaloniciens-5v3-dernier-compte-a-rebours/

http://www.parolesdedieu.fr/effondrement-civilisationnel-et-katechon/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.