Le président de Microsoft prévient que 2024 ressemblera à « 1984 » d’Orwell si nous n’arrêtons pas l’État policier de l’IA

On n’arrête pas de vous mettre en garde là-dessus, mais les gens n’en ont rien à foutre, car ils ne COMPRENNENT PAS le danger (par manque d’éducation au sujet de l’informatique), le souci c’est que quand ils comprendront (s’ils comprennent un jour), il sera largement trop tard. Et n’oubliez pas l’objectif de notre gouvernement de transformer la France en vitrine technologique de la surveillance sécurité à l’occasion des JO de 2024 pour vendre nos systèmes à l’étranger.

La vision dystopique de George Orwell écrite dans son livre « Nineteen Eighty-Four » pourrait devenir une réalité d’ici 2024, lorsque la technologie de l’intelligence artificielle deviendra l’œil universel, a averti jeudi un haut dirigeant de Microsoft.

Le président de Microsoft, Brad Smith, a déclaré à l’émission Panorama de la BBC que le 1984 de George Orwell « pourrait se réaliser en 2024 » si la réglementation gouvernementale ne protège pas le public contre la surveillance intrusive par intelligence artificielle.

« Je me rappelle constamment les leçons de George Orwell dans son livre ‘1984’. Vous savez que l’histoire fondamentale … était celle d’un gouvernement qui pouvait voir tout ce que tout le monde faisait et entendre tout ce que tout le monde disait tout le temps « , a déclaré Smith sur la BBC tout en discutant de l’utilisation par la Chine de l’intelligence artificielle pour surveiller ses citoyens.

« Eh bien, cela ne s’est pas produit en 1984, mais si nous ne faisons pas attention, cela pourrait se produire en 2024 », a poursuivi Smith.

« Si nous ne promulguons pas les lois qui protégeront le public à l’avenir, nous allons constater que la technologie fait une course en avant, et il sera très difficile de la rattraper. »

Il a averti que la vision d’Orwell d’un gouvernement espionnant ses citoyens 24 heures sur 24 est déjà une réalité dans certaines parties du monde.

Le totalitarisme dirigé par l’intelligence artificielle, comme en Chine, a effacé les libertés de ses citoyens et les a transformés en membres obéissants de l’État. Un score de crédit social permet de contrôler les citoyens.

Pour empêcher une telle dystopie en Occident, les législateurs doivent agir maintenant, a expliqué Smith.

En 2019, l’investisseur milliardaire Peter Thiel a insisté sur le fait que l’intelligence artificielle était « littéralement communiste« .

Selon lui, l’intelligence artificielle concentre le pouvoir pour surveiller les citoyens. Ces outils de surveillance en savent plus sur une personne qu’elle n’en sait sur elle-même.

L’intelligence artificielle est un outil crucial pour que les gouvernements adoptent un état orwellien de surveillance et de contrôle.

Mais pouvons-nous faire confiance aux législateurs et aux « Big Tech » qui veulent consolider le pouvoir pour empêcher une telle dystopie ?

Difficile à dire, vu que les politiciens n’ont qu’un seul objectif : rester au pouvoir.

Supposons que nous ne puissions pas faire confiance aux politiciens pour protéger nos libertés et nos intérêts, mais qu’ils se rangent du côté des méga-corporations. Dans ce cas, nous devons mieux comprendre les boucliers de protection de la vie privée qui nous protègent des intelligences artificielles qui nous espionnent.

Source : https://www.crashdebug.fr/le-president-de-microsoft-previent-que-2024-ressemblera-a-1984-d-orwell-si-nous-n-arretons-pas-l-etat-policier-de-l-ia-zerohedge-com



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.