La presse israélienne est catégorique : les juifs veulent fuir la France après l’avoir détruite par l’immigration afro-musulmane

Vous vous rappelez du dernier grand rassemblement organisé par les juifs pour protester contre l’assassinat de Français de souche par des immigrés ? Moi non plus.

Vous n’avez pas pu échapper au torrent de rage qu’ont déversé les médias juifs sur la France suite à la décision logique de la Cour de Cassation de conclure à l’inexistence d’un quelconque complot antisémite dans la mort de la vieille juive Sarah Halimi.

Pendant des jours et des jours, vous avez fini par avoir l’impression que la France entière était effectivement en ébullition tant l’intégralité des médias écumaient de haine. La précipitation de la droite casher à embrayer le pas vous a même peut-être convaincu que le peuple français ne pensait plus qu’à une seule chose : le non-attentat non-antisémite dont était accusé Kobili Traoré, un noir fou.

En réalité, c’était une illusion médiatique juive.

L’immense majorité des Français a réagi très différemment d’Emmanuel Macron, de Marine Le Pen ou de médias comme Valeurs Actuelles ou Sud Radio. Les Français se sont demandés pourquoi une si soudaine insurrection médiatique se formait dans un pays où chaque année des centaines de Français de souche sont assassinés par des afro-maghrébins, dans l’indifférence totale des médias. Ils ont souvent conclu que c’était là le résultat de l’emprise juive sur l’Etat et les médias et ont correctement interprété le message officiel : en 2021, la vie d’un juif vaut infiniment plus que celle d’un petit Français en France.

Les juifs ont parfaitement compris la situation.

The Times of Israël :

« En rejoignant le flot de personnes qui convergeaient vers la place du Trocadéro, j’ai vite compris que cet événement serait très différent des dizaines de rassemblements de la communauté juive auxquels j’avais assisté en France.

L’atmosphère, la rhétorique, le symbolisme et la participation au rassemblement de protestation « Justice pour Sarah Halimi » du 25 avril m’ont suggéré que la communauté juive de France entrait dans une nouvelle phase du glissement depuis des décennies de la confiance de ses membres dans leur avenir ici.

Le rassemblement – un événement qui compte 20 000 participants, l’un des plus grands rassemblements communautaires depuis des décennies – a été déclenché par une décision rendue le 14 avril par la plus haute juridiction française. Elle a affirmé que Kobili Traore, 31 ans, était inapte à être jugé car ce musulman avait fumé tellement de marijuana avant le meurtre de 2017 que cela l’avait rendu temporairement psychotique.

Le meurtre d’Halimi, une médecin et directrice de crèche âgée de 65 ans, a rendu les Juifs français furieux parce qu’ils le considèrent largement comme le dernier d’une série de meurtres à motivation idéologique commis par des islamistes, qui ont coûté la vie à au moins 10 Juifs au cours de la dernière décennie. »


10 juifs tués sur 10 ans.

10,000 Français tués sur la même période.

L’obscénité du narcissisme juif.


« Mais contrairement à de nombreuses manifestations antérieures de juifs français sur cette question, celle du 25 avril ne concernait pas du tout les antisémites. Il s’agissait plutôt d’un cri contre les actions des autorités que les Juifs français considèrent presque unanimement comme des alliés précieux dans la lutte contre les djihadistes et autres personnes qui haïssent les Juifs.

Ce revirement thématique significatif est la moindre des choses qui me font penser au 25 avril comme à un événement marquant. »


Les juifs sont revenus au statut qui était le leur au Moyen-Âge : celui de juifs de cour.

C’est grâce à l’impunité que lui offraient les monarques achetés avec son or que le juif pouvait exploiter le peuple, parfois pendant des siècles.

Mais sitôt cette protection royale levée, le juif subissait toute la fureur libératrice de ses victimes.

Le juif garde un goût amer de chacun de ces soulèvements. Nombre de juifs en remplissent des livres entiers encore de nos jours pour maudire les peuples qui se révoltèrent contre sa féroce dictature raciale.

C’est ce qui explique à quel point le juif est dépendant du régime républicain, sa création : sans l’Etat et sa police, des pogroms auraient déjà eu lieu dans les rues de France.

Si les magistrats n’exécutent pas les décrets rabbiniques à la lettre, le joug juif est condamné à brève échéance. D’où l’angoisse du juif exploiteur.


« Cette communauté, que je croyais bien connaître, m’est soudain devenue méconnaissable.

Le caractère informel qui accompagne habituellement ces rassemblements a disparu. Comme les funérailles, il s’agit d’événements solennels mais sociaux pour les membres d’une communauté soudée où les retrouvailles sont réconfortantes – surtout après une année de confinement.

Les personnes que j’ai vues sur la place du Trocadéro n’étaient ni simplement tristes ni en colère. Elles étaient exaspérées, furieuses. Peut-être désespérées. Et il y avait un nouveau sentiment dans ce mélange : la résignation, que je n’avais jamais ressentie de manière aussi palpable auparavant au cours de mes 15 années de couverture du judaïsme français.

C’était évident non seulement dans les conversations que j’ai eues avec les manifestants – « Regardez tous ces gens ici : Nous serons tous en Israël en 2031 », m’a dit un manifestant, un acteur du nom d’Anthony Sonigo, mais aussi dans les pancartes et les discours des organisateurs. »


Oui.

La fin de la présence juive en France est inéluctable, je n’ai de cesse de le répéter.

Les juifs ont poussé leur soif de domination trop loin. Ils ont causé trop de drames par leur emprise sur la société française, tout particulièrement dans l’organisation sadique de la submersion migratoire de la France par le tiers-monde afro-oriental.

La Providence fait maintenant sentir tout le poids de ses crimes à ce peuple qui a encore l’impudence de se lamenter en plein Paris, toute honte bue, en exigeant de ses victimes autochtones qu’elles se préoccupent de son confort.

C’est ce qui rend la race juive aussi haïssable : elle a un cœur de pierre, un mépris absolu pour l’humanité et une arrogance sans limite.


« C’était la première fois que j’assistais à un spectacle d’humour noir dans un cadre que j’ai l’habitude de voir dominé par des expressions d’unité et de détermination intransigeante.

Sur certaines des pancartes du rassemblement, on pouvait lire : « Un joint t’es relax, 10 joints t’es relaxé. »

L’une d’elles est celle de Jacques Essebag, un humoriste juif français connu sous le nom de scène d’Arthur, qui annonce qu’il a « décidé de commencer à se droguer parce qu’en France, tu peux faire ce que tu veux, même tuer ta voisine si tu ne l’aimes pas, si tu te drogues. » Il a ensuite ajouté : « Qu’est devenu ce pays ? » »


Arthur, l’incarnation de la télé poubelle séfarade, se demande ce qu’est devenue la France.

La réponse est simple : une déchèterie juive.

C’est justement ce que voulaient les juifs : en finir avec la France française pour la remplacer par une décharge multiraciale sur laquelle trônerait le juif éternel.

La déception du peuple élu est à la hauteur de ses attentes passées.


« Une autre montrait quatre personnes en train de rire de façon maniaque et de marmonner « impossible, cela ne pourrait jamais arriver » pour souligner combien de Juifs français pensent que les jugements sur Traoré sont déraisonnables. Ils soulignent les propres déclarations de Traoré au moment où il a tué Halimi, ainsi que sa fuite par la suite, comme preuve qu’il n’était pas fou.

Autre signe révélateur : les dizaines de drapeaux jaunes de la Ligue de défense juive, une organisation d’extrême droite considérée comme terroriste par le FBISes symboles sont généralement interdits lors d’événements de la communauté juive, comme le rassemblement de dimanche. »


Voilà une radicalisation à propos de laquelle France 2 restera discrète.

Il faudra se contenter de reportages sur la menace blanche.

https://twitter.com/Cdenquete/status/1387878909308555264?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1387878909308555264%7Ctwgr%5E%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=https%3A%2F%2Fdemocratieparticipative.cc%2Fla-presse-israelienne-est-categorique-les-juifs-veulent-fuir-la-france-apres-lavoir-detruite-par-limmigration-afro-musulmane%2F

#UltraDroiteNouvelleMenace #LREM2022 #ValeursRepublicaines


« J’ai également observé un véritable changement dans la façon dont l’allégeance à la France – et la possibilité de la quitter – était discutéeAu moins 50 000 Juifs français ont décidé de quitter la France pour Israël au cours de la dernière décennie. Cette immigration, appelée alyah en hébreu, a connu un pic après 2012, lorsqu’un jihadiste a assassiné Jonathan Sandler et deux de ses enfants, Gabriel, 3 ans, et Aryeh, 6 ans ainsi qu’une autre petite fille de 8 ans, Myriam Monsonégo en mars 2012 à l’école Ozar HaTorah de Toulouse. Elle a bondi après qu’un autre terroriste jihadiste a tué en 2015 quatre autres Juifs dans un supermarché casher de Paris – Yohan Cohen, Philippe Braham, François-Michel Saada et Yoav Hattab.

À la suite de ces tragédies et de l’incertitude qu’elles ont fait naître chez les Juifs français, le grand rabbin Haïm Korsia a constamment cherché à les rassurer sur leur avenir ici. En 2016, après l’agression à l’arme blanche d’un Juif à Marseille, il a déclaré dans un discours que le simple fait de se demander s’il faut porter une kippa dans la rue en France « est problématique ». Nous ne devons pas céder un pouce, et ni la France ni ses Juifs ne céderont jamais un pouce », a-t-il déclaré.

Haïm Korsia, dont l’optimisme est la marque de fabrique, n’a pas répété ce message lors du rassemblement du 25 avril, préférant se contenter de réciter une prière de deuil pour Mme Halimi.

Jonathan Behar, un entrepreneur high-tech né à Paris et l’un des initiateurs du rassemblement, a tenté d’inspirer la foule pendant son discours, en criant « nous sommes là, nous vaincrons ». Mais, a-t-il lancé, « si la police ne peut pas nous défendre, si le système judiciaire ne peut pas nous défendre, quel est notre avenir ? » Des dizaines de manifestants lui ont répondu en criant : « Alyah », déclenchant des rires. »


« Nous sommes là, nous vaincrons ».

C’est curieux, ça sonne comme le slogan de l’armée coloniale israélienne.

Le CRIF envisage sûrement de demander aux F16 israéliens de faire des crochets au dessus de la France pour corriger les faiblesses du gouvernement français.


« Un tel fatalisme n’est pas caractéristique d’une communauté dont les événements sont habituellement empreints de pathos, y compris des expressions spontanées de patriotisme comme le chant de la Marseillaise, l’hymne national français. Il s’agissait d’une expression réelle et choquante d’un développement récent qui s’est produit en ligne, dans lequel des personnalités de la communauté ont commencé pour la première fois à débattre de l’avenir de la minorité dans des articles d’opinion et sur les médias sociaux. »


J’avais oublié le patriotisme exacerbé de ces juifs.

Réflexe typique du patriote français : dénoncer la France en anglais en plein Paris


« Le discours de Joël Mergui, le président du Consistoire, l’organe du judaïsme français chargé des services religieux orthodoxes, était également sans précédent.

« Je comprends vos doutes et vos interrogations sur l’avenir, et je les partage », a-t-il dit. « Je ne sais même pas si je dois vous rassurer ou crier ma colère. Oui, criez votre colère ! » »


Les juifs sont en effet colériques.

C’est sous l’effet de la colère qu’ils firent torturer et crucifier le Christ en l’accusant d’antisémitisme.


« Le public a crié d’une manière que je n’avais jamais vue auparavant – ni lors des événements commémoratifs à Toulouse, ni devant le supermarché casher Hyper Cacher en 2015.

J’ai demandé aux manifestants si l’affaire Halimi avait changé leur perception de la France.

« Pas à elle seule », me dit l’une d’entre elles, Alice Levy, une étudiante de 18 ans originaire de la région parisienne.

« Chaque fois, chaque attaque, chaque échec a provoqué une certaine désillusion », a-t-elle déclaré. « Alors nous sommes là, toujours français, toujours juifs, toujours engagés et assez unis pour venir ici. Mais désillusionnés. » »


Cette bande va déguerpir, c’est déjà décidé.

Sur ce, la droite s’empresse de sauter à pieds joints dans le Titanic, fidèle à sa réputation de n’engager que des batailles qu’elle est sûre de perdre. Le philosémitisme de l’extrême-droite est simplement l’expression de son antisémitisme de vaincue : elle est certaine qu’en s’alliant avec la juiverie, elle ne peut que l’emporter.

Le retour sur la terre ferme va être brutal quand cette droite réalisera que les juifs auront déguerpi un beau jour, laissant les autochtones se débrouiller avec le chaos racial qu’ils ont organisé.

Bernard Henri Lévy sioniste raciste ET Assassin PROPAGANDE FRANC MACON

Il y a plus méprisable que les juifs : ceux qui servent une race aussi méprisable que les juifs.

Source : https://democratieparticipative.cc/la-presse-israelienne-est-categorique-les-juifs-veulent-fuir-la-france-apres-lavoir-detruite-par-limmigration-afro-musulmane/

8 commentaires pour “La presse israélienne est catégorique : les juifs veulent fuir la France après l’avoir détruite par l’immigration afro-musulmane”

  1. Par contre, je suis d’accord que c’est Dieu qui dirige en réalité, ça aussi c’est clairement dit :

    Apo 17:12-17 : « Les dix cornes que tu as vues sont dix rois, qui n’ont pas encore reçu de royaume, mais qui reçoivent autorité comme rois pendant une heure avec la bête. ILS ONT UN MÊME DESSEIN, et ils donnent leur puissance et leur autorité à la bête. Ils combattront contre l’agneau, et l’agneau les vaincra, parce qu’il est le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois, et les appelés, les élus et les fidèles qui sont avec lui les vaincront aussi. Et il me dit : Les eaux que tu as vues, sur lesquelles la prostituée est assise, ce sont des peuples, des foules, des nations, et des langues. Les dix cornes que tu as vues et la bête haïront la prostituée, la dépouilleront et la mettront à nu, mangeront ses chairs, et la consumeront par le feu. CAR DIEU A MIS DANS LEURS COEURS D’EXÉCUTER SON DESSEIN et d’exécuter un même dessein, et de donner leur royauté à la bête, jusqu’à ce que les paroles de Dieu soient accomplies. »

    Comme disait je ne sais plus qui, paraphrasant Proverbes 11:18, « le diable fait une oeuvre qui le trompe »…

  2. Quelle nullité ce site « démocratieparticipative.cc », ils n’ont rien compris..

    https://www.savethemales.ca/001671.html

    La racine du problème : les Juifs ou les Illuminati ?
    4 août 2006

    Par Henry Makow Ph.D.

    L’assaut démoniaque d’Israël contre des civils libanais innocents a naturellement accru le sentiment anti-juif. Il y a eu des attaques sporadiques contre les institutions juives et les voix habituelles ont de nouveau dénoncé « les Juifs ».

    « Il arrive bientôt un moment où nous devrons combattre les Juifs parce qu’ils sont juifs et parce que nous ne le sommes pas », a proclamé J.B. Campbell dans « Jewish Rule » posté sur Rense.com. « Ils ne nous laisseront pas d’autre choix, tout comme ils ont laissé les Russes et les Palestiniens et les Hongrois et maintenant les Libanais sans autre choix que de se battre ou de mourir d’une mort désagréable après la captivité, la soif, la famine et la torture. »

    John Kaminski écrit, « Les Illuminati sont entièrement juifs, ont commencé par un Juif devenu catholique, dirigé par les Juifs qui contrôlent l’argent. Maintenant utilisé, comme un mythe commode par les auteurs juifs pour dire que le problème n’est pas vraiment juif. »

    Kaminski fait référence à moi. Il m’a traité de « taupe sioniste ». L’épithète « taupe Illuminati » pourrait être lancée sauf que je crois que son erreur est sincère. Des gens comme Kaminski servent involontairement l’agenda des Illuminati en faisant des Juifs le bouc émissaire des Illuminati. Ils augmentent la division et concentrent l’hostilité sur les pions et les dupes juifs. Comme nous le verrons, les Illuminati ne sont pas « entièrement juifs », loin de là. Vous pourriez vous débarrasser de tous les Juifs et le problème resterait. (Bien sûr, cela n’exonère pas la culpabilité des Illuminati juifs et de leurs dupes/agents juifs, c’est-à-dire les sionistes, les communistes, les féministes, les libéraux, les socialistes, les néo-cons, etc.)

    Je renvoie Kaminski et ses semblables à Fritz Springmeier, un héros méconnu de l’humanité, maintenant prisonnier politique américain, qui a débriefé des dizaines de transfuges Illuminati. Une autorité respectée sur les Illuminati, il dit que le problème est beaucoup plus grand que « les Juifs ». C’est antireligieux (comme dans satanique) et non racial.

    « Appeler la conspiration juive est trompeur. Le père de tout cela est Satan. C’est satanique et cela utilisera n’importe qui. » (Bloodlines of the Illuminati, p.126 – version française « Les lignées Illuminati »)

    LE PROBLÈME AUQUEL NOUS SOMMES CONFRONTÉS

    C’est le cauchemar qui est toujours là après notre réveil.

    Cela se lit comme un script de film d’horreur :

    Les dirigeants fiables et respectés de la société appartiennent secrètement à une secte satanique et transforment progressivement l’humanité en leurs esclaves soumis à un contrôle mental. Le processus est conçu pour paraître « naturel ». Les guerres, y compris la guerre froide et la guerre contre le terrorisme, sont basées sur des canulars.

    L’humanité a une maladie en phase terminale. Nous sommes dans un état de déni collectif.

    Toutes les facettes de la société occidentale, et pas seulement la communauté juive organisée, ont été subverties. Cela comprend les affaires, l’éducation, l’armée, les médias de masse, le gouvernement et toutes les religions. Les élites, juives et non juives, sont soit des dupes, soit des agents. C’est une condition d’avancement.

    Les Illuminati contrôlent les événements actuels et déterminent l’histoire humaine selon leur « plan ». Ce que nous appelons « l’humanisme séculier » n’est rien d’autre qu’une façade pour le luciférisme. Le « modernisme » est la substitution de leur vision occulte déguisée en « raison » pour l’ordre moral et la vérité objective, c’est-à-dire Dieu. Notre monde moderne est une fraude dédiée à introniser Satan en tant que dirigeant de cette planète.

    Le mot « Illuminati » semble incroyable mais c’est réel. Leurs plans et leur correspondance ont été saisis en 1784. Des transfuges ont témoigné lors d’audiences publiques.

    La relation des sionistes avec les Illuminati reflète celle avec la franc-maçonnerie, que les Illuminati contrôlent également. La plupart sont des pions et des dupes. « La Loge sera notre pépinière », a écrit Adam Weishaupt, fondateur des Illuminati. « Tous ceux qui ne sont pas aptes à ce travail devront rester dans la Loge maçonnique et y progresser sans rien savoir sur le système ultérieur. » (Webster, /Secret Societies/, p.210)

    FRITZ SPRINGMEIER

    L’humanité a une dette de gratitude envers Fritz Springmeier pour avoir exposé les Illuminati et leurs méthodes dans une demi-douzaine d’ouvrages majeurs en ligne.

    Ses vidéos sont également disponibles en ligne.

    Ses ouvrages définitifs sont « Be Wise as Serpents » (1991) et « Bloodlines of the Illuminati « (1999). Au dos, il énumère des centaines de noms de membres d’organisations Illuminati comme la Pilgrim Society, le Bohemia Grove et les Skull and Bones et des fraternités apparentées. Les noms reflètent l’establishment américain d’hier et d’aujourd’hui. Ils ne sont pas exclusivement juifs.

    Je n’en citerai que quelques-uns : Astor; Ball, Bennett; Bundy; Grace; Hammer; Kennedy; Brady; Acheson; Rockefeller; Dulles; Bedell Smith; Carnegie; Cowles; Dupont; Harriman; Schiff; Roosa; Brezinski , Kissinger, Forbes, Donovan, Javits, Mellon, Turner, Coffin, Heinz, Macleish, Stanley, Pinchot, Whitney, Walker, Steadman, etc …. Taft

    Une analyse de composition similaire pourrait être faite sur d’autres organisations de façade Illuminati comme les Bilderberg, le Council on Foreign Relations, la Commission trilatérale et le Club de Rome.

    Oui, il est probable que les hérétiques sabbatéens juifs comme les Rothschild soient le moteur des Illuminati, mais il ne manque pas de non-juifs qui veulent un morceau de l’action satanique.

    Saviez-vous que Gary Trudeau de Doonesbury est Skull and Bones ?

    Ned Lamont qui cherche à obtenir le siège de Joe Lieberman au Sénat est l’arrière-petit-fils de Thomas Lamont, le président de J.P. Morgan, qui a financé les communistes américains. Ces gars mènent le bal. Nous pouvons choisir quel sataniste nous voulons.

    C’est frustrant que des gens comme Kaminski ne puissent voir que les Juifs et non les Goyim. Ensuite, ils blâment tous les Juifs quelle que soit leur culpabilité et laissent les Goyim coupables s’en tirer. Ils semblent avoir besoin d’une solution simple en noir et blanc aux problèmes du monde. Ils ne peuvent pas faire face à la trahison de leurs propres chefs ethniques. Plus facile de mépriser les Juifs que d’affronter les puissants riches. J’invite Kaminski et al à lire Fritz Springmeier et à passer au niveau suivant.

    PERSONNAGES INFLUENTS

    Pour avoir dénoncé les Illuminati, Fritz Springmeier a été accusé d’un vol de banque en 1997 et condamné à neuf ans de prison en 2003. Si vous voulez faire quelque chose de positif, écrivez-lui.

    Ils ont essayé de faire de Springmeier un Ted Kaczynski Unabomber. Lire cette interview avec Springmeier et voyez à quel point il est intelligent et à quel point ils sont mauvais.

    En voici quelques extraits :

    Qui sont les Illuminati ?

    « Les Illuminati sont les personnages influents du monde. Ils sont un groupe d’élite de lignées – je les appelle des tribus ou familles – il y a 13 lignées majeures. Ce sont ce qu’on appelle des « satanistes générationnels ». Cela signifie qu’ils ont pratiqué leur sorcellerie secrète pendant de nombreux siècles et ils ont transmis leur religion d’une génération à l’autre. Ils mènent une double vie. ils ont une vie que le monde voit et ils ont une vie cachée que le monde ne voit pas. Très peu de personnes ont pu briser le secret. »

    « Les 13 lignées supérieures sont les Astor, Bundy, Collins, Dupont, Freeman, Kennedy, Li, Onassis, Rockefeller, Rothschild, Reynolds, Krupp, Russell … puis il y a une 13ème lignée qui est la lignée mérovingienne. Je l’appelle simplement la 13ème et puis il y a la lignée Illuminati Van Duyn. La 13e lignée, la Mérovingienne, est extrêmement importante. Elle comprend les familles royales d’Europe. »

    Quel est leur objectif ?

    « En fin de compte, [leur objectif est] d’instaurer ce que les gens ont appelé le Nouvel Ordre Mondial, avec un homme qui retiendra l’attention du monde et portera le titre d' »Antéchrist ». C’est le but ultime et je n’essaie pas d’être religieux avec les gens, mais c’est un fait. Quand vous vous lancez dans la déprogrammation des gens, vous verrez que beaucoup de choses qu’ils ont été programmés à faire sont liées à un plan très sophistiqué pour unifier le monde sous le règne de l’Antéchrist. »

    « [L’historien de Princeton] James Billington (/Fire in the Minds of Men/) retrace comment toutes les révolutions ont été déclenchées par cette élite occulte. Le terme révolution est venu de l’idée occulte que nous allions revenir à l’âge d’or. Il y a cette grande quête de l’âge d’or, ce millénarisme. C’est ça le communisme. Si vous regardez les premiers fondateurs du communisme – ils essayaient de nous faire revenir à travers la révolution à l’âge d’or qui avait été perdu. …c’est toujours pour une utopie de type socialiste et communiste, [un croisement entre]/1984/et/Animal Farm (La ferme des animaux)./ »

    Pourquoi utilisent-ils le contrôle mental basé sur le traumatisme sur les membres de leur propre famille ?

    « C’est vraiment essentiel. Si vous voulez participer à la vie secrète des Illuminati, être une [personnalité] multiple programmée est fondamental. Il y en a quelques-uns chez les Illuminati qui ne sont pas programmés multiples, mais si l’on considère ce à quoi on doit participer. Vous avez un certain nombre de rituels standard impliqués – St. Weinbald, St. Agnes, Grand Climax, Walpurgis, Beltane, tous les solstices et équinoxes, Lamas, la veille de la Toussaint, High Grand Hallow’s Eve, High Grand Climax – tous ces rituels standard. /ces rituels sont très horribles. Ils impliquent des sacrifices humains. Des sacrifices de bébés au moment de High Grand Climax. Lors de différents sabbats, vous avez une jeune fille ou un homme sacrifié.

    Ce n’est pas quelque chose que l’esprit normal sera capable de supporter. Le contrôle mental et la création de personnalités multiples où vous obtenez un effet Dr Jekyll et M. Hyde – est très crucial pour que cette chose se poursuive de génération en génération. Ils seront formés à l’alchimie, à la sorcellerie indienne, au druidisme, à la magie énochienne, au gnosticisme, à la magie hermétique, au cabbalisme, à Platon, au soufisme – ils connaîtront toutes les différentes branches des systèmes occultes. »

    Quelle est la fonction du traumatisme ?

    « Les Illuminati prennent un petit enfant d’environ deux ans, et ils commencent à le traumatiser avec les pires traumatismes imaginables pour qu’ils puissent créer ces murs d’amnésie. Ils trouvent ces morceaux dissociés de l’esprit qui sont comme… des disquettes, puis ils mettent leur programmation aux parties dissociées de l’esprit sur ce qu’ils veulent que cette partie devienne… [Ailleurs, il dit que le contrôle mental était derrière les expériences de Josef Mengele.
    Josef Mengele ; que Mengele était un Illuminati et qu’il a continué son travail aux États-Unis après la guerre].

    Les Illuminati peuvent prendre un enfant particulier et manipuler les choses depuis les coulisses et ouvrir toutes les bonnes portes pour cette personne, et ils peuvent lui obtenir les bourses et l’école et tout ce dont il a besoin et
    ce qui ajoute de l’impulsion à la carrière de cette personne, c’est le contrôle mental qui les dirige dans cette direction aussi. Le produit final est que vous vous retrouvez avec quelqu’un qui est un ingénieur, un avocat ou un politicien qui est très
    hautement qualifié pour ce qu’il fait.

    Une estimation très prudente – je ne devrais même pas dire estimation car j’ai car je l’ai calculé sous sept angles différents – un chiffre prudent est de 2 millions d’Américains qui ont été programmés avec un traumatisme basé sur
    un contrôle mental total. »

    Le but ultime ?

    « L’objectif à long terme de tout cela, et quand je dis à long terme, cela ne va pas il ne leur faudra pas longtemps pour y arriver au rythme où ils vont – le but final de tout cela est de créer éventuellement une planète entière d’esclaves soumis au contrôle mental qui peuvent être contrôlés par un super ordinateur. Ils manipulent nos pensées et nos attitudes, et nous dirigent, nous rassemblent (ils nous considèrent comme des animaux – les Illuminati se considèrent comme
    eux-mêmes comme des dieux, des hommes dieux et nous comme des animaux) ils nous dirigent dans la direction qu’ils veulent que nous prenions. »

    CONCLUSION

    Ne tombons pas dans le piège du « diviser pour mieux régner » des Illuminati. Springmeier dit qu’il s’agit d’une « guerre contre le mal, pas contre la race ». Il dit que, comme un virtuose avec un vieux violon, « la main d’un maître peut transformer n’importe qui en une belle chose. » Il dit que de nombreux membres des familles Illuminati ont trouvé le Christ et se sont libérés. De même, de nombreux dupes des Illuminati, qu’ils soient juifs ou non, peuvent être atteints par un message de Vérité et d’Amour. Nous pouvons tous être déprogrammés.

    ————–

    *Note-1 La récente explosion/rétractation anti-juive de Mel Gibson* pue un coup illuminati conçu pour légitimer les Juifs aux dépens des Chrétiens. N’oubliez pas que Mel Gibson est un acteur. C’est aussi un milliardaire. Je doute qu’il y ait des milliardaires qui ne soient pas liés aux Illuminati. Comme de nombreux chrétiens le reconnaissent, / »La Passion du Christ »/est un film satanique. Les satanistes aiment regarder le Christ écorché pendant 90minutes. Je soupçonne que l’ADL a fait semblant de s’opposer pour accroître sa notoriété. Nous apprenons que l’agent de sécurité de Mel depuis 10 ans est un Israélien. Quelles que soient la politique et la religion de son père, Mel Gibson n’est pas chrétien.

    *Note-2 Svali,* une transfuge Illuminati, a été portée disparue. Quelqu’un a-t-il des informations ? Voir aussi « Illuminati Defector Details Pervasive Conspiracy  »

    —-

    Aussi, mon « Pourquoi les Illuminati détestent-ils les Juifs ? » (Voir à partir de la page 171 de ce livre : https://pubhtml5.com/ejtz/oewe/basic)

    1. Sache cela une fois pour toute mon cher Dogna:
      Les juifs, sionistes ou pas, sont la tête de la Grande Babylone. D’autre part Satan est déjà le maître de ce monde et ce ne sont pas les illuminati qui dirigent les événements mais Dieu. Ils seront pris à leur propre piège. Dieu permet que leur agenda et fausses prophéties s’accomplissent jusqu’à un certain point seulement. Leur antichrist n’est pas celui que Dieu suscitera contre eux pour les détruire. Leur antichrist ne sera que le représentant religieux de cette Babylone qui sera détruite par la bête (et eux avec). Elle se retournera contre eux et n’auront aucune échappatoire. Une dernière chose: les personnalités multiples ne sont que de la possession de plusieurs démons (même sur les enfants), rien d’autre.
      Tous ceux qui, comme Svali, dénoncent soi-disant les illuminati comme en étant eux-mêmes issus mais repentis, en les présentant comme plus forts que tout et contre qui nous n’aurions aucune chance sans jamais glorifier Dieu par Christ, ses desseins et sa toute-puissance sont eux-mêmes des agents qui les servent (ça ne mange pas de pain, car en plus de tout ce qu’elle dit, rien n’est vérifiable !). A bon entendeur !

      1. C’est faux, ce ne sont pas des Juifs de la Torah mais des satanistes (des disciples de Sabbataï Tsevi et de Jacob Frank qui prônent la « rédemption par le péché »), Jésus a été très clair :

        Apocalypse 2:9 : « Je connais ta tribulation et ta pauvreté (bien que tu sois riche), et les calomnies de la part de CEUX QUI SE DISENT JUIFS ET NE LE SONT PAS, MAIS QUI SONT UNE SYNAGOGUE DE SATAN. »

        Apocalypse 3:9  : « Voici, Je te donne de CEUX DE LA SYNAGOGUE DE SATAN, QUI SE DISENT JUIFS ET NE LE SONT PAS, MAIS QUI MENTENT; voici, Je les ferai venir, se prosterner à tes pieds, et connaître que Je t’ai aimé. »

        Henry Makow (qui n’est pas chrétien mais plutôt sympathisant avec les Chrétiens) a tout à fait raison ici, et j’ai de multiples éléments de preuve en dehors de la Bible pour appuyer cela.

        1. Désolé Dogna, les juifs de la Torah n’existent plus depuis le début de l’ère chrétienne. La synagogue de Satan représente justement les juifs apostats qui ont rejetés le Christ à cause de leur tradition (comme Jésus le dénonçait). Satan les a récupérés et détournés pour en faire son peuple en s’opposant aux chrétiens. D’ailleurs cette synagogue satanique (en opposition aux synagogues d’avant la venue du messie) s’est perfectionnée toujours plus dans le mal avec la création du Talmud de Jérusalem et de Babylone (comme par hasard ! d’ailleurs ces 2 villes sont devenues des synonymes dans l’Apocalypse) à partir du début du 2ème siècle, puis est tombée dans la Kabbale et la rédemption par le péché. C’est une continuité historique, une évolution du même groupe. Ce ne sont pas deux peuples ou religions séparés. Révise un peu ton histoire avant de sortir des énormités. Les musulmans ont évolué de la même façon en parallèle car les principes viciés initiaux étaient les mêmes (ex: secte des assassins qui ont fricoté avec les templiers francs-maçons pour aboutir aux illuminati lucifériens). Donc les juifs de maintenant sont tous des talmudistes (sauf une toute petite poignée qui ne suivent que l’ancien testament mais qui, comme par hasard encore, sont anti-sionistes !) et ne seront pas sauvés s’ils ne sortent pas de cette Grande Babylone en se repentant et en devenant chrétiens.

          1. Non je maintiens : il y a encore des Juifs de la Torah de nos jours (j’en ai d’ailleurs parmi mes amis, donc je peux en parler), simplement ils n’ont pas encore reconnu Jésus comme le Messie qu’ils attendent encore (mais de plus en plus le font, c’est d’ailleurs un signe des temps, car Dieu à travers Paul promet que la partie d’Israël qui est vraiment Israël se convertira, cf Romains 11:25-26, et ils n’ont pas à devenir chrétiens pour ce faire, mais à se repentir et à croire en Jésus et à Le suivre en gardant leur identité juive et en continuant à suivre les préceptes du judaïsme tant qu’ils contredisent pas le Nouveau Testament, cf 1 Corinthiens 7:17-18). Et un Juif de la Torah ne peut qu’être sioniste (croire que la terre d’Israël leur a été donnée par Dieu pour toujours et qu’ils y retourneront, ce qui a déjà commencé à se produire).

          2. Oui, il y en a mais très peu (ceux de « Neturei Karta », par exemple). Ils ne sont pas sionistes dans le sens que je donne, c’est à dire internationalistes, sans-frontièristes, voire mondialistes. Ils sont sionistes dans le sens strict de sa définition originelle (celle du 19ème siècle), c’est à dire nationalistes, tout simplement. Et en vérité chaque nation à droit à sa terre. Ceci est anthropologiquement normal. Être nationaliste pour son peuple est chose saine et normale. Cela relève même de la volonté de Dieu lorsqu’il créa toutes les nations à partir d’un seul homme (Actes 17v26,27). Or les mondialistes et les sionistes (malheureusement presque tous les juifs) transgressent cette volonté divine. Le salut est toujours possible mais qu’à titre individuel. Il n’empêche que les individus sauvés resteront reconnus à titre collectif comme continuant d’appartenir à telle ou telle nation (car Dieu ne détruira pas les nations en tant que telles mais les fera paître) et pourront dès lors vivre sur la terre de leurs ancêtres, y compris les juifs.
            Se repentir en croyant en Jésus fait intrinsèquement devenir chrétien. Ce nom n’a pas été donné par hasard mais par la providence elle-même: « C’est à Antioche que, par la providence divine, les disciples furent appelés « chrétiens » pour la première fois » (Actes 11v26). Encore une fois obéir à Dieu jusque dans les petites choses implique aussi d’accepter d’être identifié ou de se déclarer comme chrétien, d’où le credo « au nom du père, du fils et de l’esprit saint » (qui n’est pas le définition de la trinité). L’identité juive est une identité nationale, une culture, et doit être reconnue à sa juste place en tant que telle, ni plus ni moins. Cela signifie aussi que ce n’est pas par ce moyen (leur identité juive) qu’ils peuvent être sauvés (Galates 3v28,29). C’est même une chose chez eux qui est une pierre d’achoppement, c’est à dire un sujet qui les fait chuter en se croyant, à cause de ça, encore le peuple de Dieu (qui est une forme d’orgueil ayant autrefois mené à la mort du messie). Le peuple de Dieu est tous ceux qui ont foi en Christ, point barre (Actes 10v34,35).
            Les préceptes du judaïsme sont accomplis dans la foi chrétienne, c’est à dire l’amour de son prochain plus toutes les règles d’hygiène et de purification protégeant la santé, ainsi que nos responsabilités sociales et parentales (qui sont toutes excellentes dans la loi mosaïque). L’ancien testament est en cela un guide pratique de cas concrets qu’il n’y a pas dans le nouveau car ce dernier se voulait n’être que le complément du premier dans son accomplissement par l’amour en Christ.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.