La Cour Suprême des Etats-Unis défend la liberté de refuser l’adoption par des homosexuels

La Cour suprême des Etats-Unis a donné raison jeudi à un organisme catholique qui refusait de placer des enfants dans des familles homosexuelles. La haute cour a jugé à l’unanimité que la ville de Philadelphie, gérée par des Démocrates, avait eu tort de rompre, en 2018, un contrat qui la liait à un de ses prestataires en matière d’aide à l’enfance, l’agence Catholic Social Services (CSS). La décision est en ligne ici.

La mairie avait décidé de ne plus lui confier d’enfants parce qu’un de ses responsables avait déclaré qu’elle refuserait de placer des mineurs dans des foyers de couple de même sexe.

Ainsi, la Cour a montré que la liberté religieuse est plus importante que le principe de non-discrimination, avancé par les LGBT.

Trois des neuf sages de la cour ont ajouté, dans une opinion distincte, qu’un arrêt plus large était nécessaire pour renforcer les droits des groupes religieux.

Le juge Roberts, président de la Cour Suprême, a écrit qu’en forçant CSS à restreindre sa mission ou à violer ses croyances religieuses, la ville a violé la clause d’exercice libre du premier amendement. L’Église catholique est au service des orphelins et autres enfants nécessiteux de Philadelphie depuis plus de deux siècles.

Cette décision est importante sur le fond, mais aussi sur la forme puisqu’elle a été prise à l’unanimité des 9 juges.

Source : https://www.lesalonbeige.fr/la-cour-supreme-des-etats-unis-defend-la-liberte-de-refuser-ladoption-par-des-homosexuels/



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.