Une responsable australienne de la santé choque Sydney avec un commentaire sur le « nouvel ordre mondial »

Maintenant que le taux de vaccination des adultes à Sydney approche enfin les 70 %, les autorités locales ont commencé à faire part de leurs projets de réouverture de l’économie de la ville, en autorisant les clients à retourner dans les bars, les restaurants et les salles de sport (en nombre limité et sur présentation d’une preuve de vaccination). Mais ils ont également suscité une grande inquiétude en évoquant un « nouvel ordre mondial » dans l’Australie de l’après-confinement.

Gladys Berejiklian, première ministre de l’État de Nouvelle-Galles du Sud, a déclaré jeudi, lors d’un point de presse à Sydney, que les cafés, restaurants et pubs de la ville devraient rouvrir dans la seconde moitié du mois d’octobre, après des mois de confinement strict en lien avec le COVID-19.

Dans le droit fil de la modeste évolution de l’Australie par rapport à l’idéologie du « Zéro Covid », Mme Berejiklian a déclaré que les dirigeants devaient « garder leur sang-froid », car il est presque certain que les cas vont augmenter après la réouverture (même si la plupart ont continué à augmenter malgré le verrouillage, de toute façon). Certaines restrictions pour les personnes complètement vaccinées seront levées lundi, car la première étape vers la réouverture des entreprises arrivera peu après.

Malgré ses efforts de confinement, l’Australie a vu le nombre de cas continuer à augmenter au cours des deux mois qui ont suivi le début de ce qui était censé être un confinement temporaire « instantané ».

Bien que cela puisse sembler être la lumière au bout du tunnel, il y a un hic : Mme Berejiklian a déclaré qu’elle s’attendait à une augmentation des cas lorsque les restrictions seraient assouplies, et a prévenu que des mesures de confinement plus « localisées » suivraient.

« S’il y a une concentration de la maladie dans une banlieue ». Les mesures de confinement dans plusieurs régions en dehors du Grand Sydney ont été levées à partir de samedi en raison du faible nombre de cas dans ces régions.

Une autre responsable de la Nouvelle-Galles du Sud a déclenché une réaction négative jeudi en évoquant un « nouvel ordre mondial » qui sera instauré après la levée des mesures de confinement. La Dre Kerry Chant, responsable de la santé en Nouvelle-Galles du Sud, a fait cette remarque alors qu’elle exposait les nouvelles exigences en matière de vaccination pour les travailleurs et les clients lors de la réouverture de la ville.

Les deux parties dans les entreprises rouvertes devront être entièrement vaccinées contre le Covid-19, a annoncé le Dr Chant, et les lieux de travail devront « disposer d’un système de vérification ». Mais c’est son commentaire suivant qui a suscité une véritable tempête.

« Nous allons examiner à quoi ressemble le traçage des contacts dans le nouvel ordre mondial », a-t-elle déclaré.

Le clip s’est répandu comme une traînée de poudre sur les médias sociaux en Australie et au Royaume-Uni.

Cela a suscité une vive réaction.

Certains utilisateurs ont fait remarquer que ce n’était pas la première fois qu’un responsable de la Nouvelle-Galles du Sud utilisait ce terme lors d’une conférence de presse liée au COVID. Le ministre de la Santé Brad Hazzard a décrit la pandémie comme un « nouvel ordre mondial » en juillet 2020. « Il s’agit d’une pandémie mondiale, c’est un événement qui n’arrive qu’une fois tous les 100 ans, donc vous pouvez vous attendre à ce que nous ayons une transmission de temps en temps, et c’est comme ça. Nous devons accepter que c’est le nouvel ordre mondial », a déclaré M. Hazzard lors d’une conférence, à la suite d’une épidémie de cas.

ABC a rapporté le mois dernier que les déclarations de Hazzard avaient déclenché une vague de vidéos de théorie du complot sur TikTok et d’autres plateformes. Sydney est en mode confinement perpétuel depuis le mois de juin. Et si les Australiens seront soulagés de voir certaines de leurs libertés leur être rendues, dans l’ère post-COVID, les choses ne seront plus jamais comme avant – et de nouveaux « confinements localisés » peuvent toujours être imposés à tout moment.

Ne vous inquiétez pas, Twitter et YouTube sont là pour remettre les théoriciens du complot dans le droit chemin à propos de cette chose qui n’existe pas.

Source : https://www.fawkes-news.com/2021/09/une-responsable-australienne-de-la.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.