Regardez : Enorme manifestation à Melbourne contre le régime dictatorial du Coronavirus

L’Australie marche peut-être sur la tête, mais elle n’a pas dit son dernier mot.

C’était extrêmement encourageant à voir.

Via RT :

Un grand nombre de manifestants se sont rassemblés autour du Parlement de l’État de Victoria, en Australie, pour demander la fin d’un mandat de vaccination récemment imposé et protester contre un projet de loi sur la pandémie qui accorderait des pouvoirs draconiens aux fonctionnaires.

Des photos et des vidéos circulant sur les médias sociaux montrent une vaste foule devant le Parlement de Melbourne, la capitale de l’État, samedi, où des militants ont été vus tenant des panneaux et des pancartes – l’une d’elles indiquait « Sack Dan », en référence au Premier ministre de l’État, Daniel Andrews.

Des chants similaires appelant à la démission d’Andrews ont également été entendus dans la foule, tandis que d’autres slogans ont été lancés : « Mettez fin aux obligations », « Cessez l’apartheid médical » et « Nous avons besoin d’un Bill of Rights ! »

[…]

Le projet de loi controversé modifierait un certain nombre d’autres lois s’il était adopté, introduisant les amendes les plus lourdes du pays en cas de non-respect des mesures sanitaires, voire des peines de prison. Toute personne reconnue coupable d’avoir délibérément enfreint une règle et d’avoir ainsi mis une autre personne en danger pourrait être condamnée à deux ans de prison, tandis que les autres contrevenants seraient passibles d’une amende pouvant atteindre 90 500 dollars australiens (58 800 euros). Les entreprises en infraction sont passibles d’une amende de 452 500 dollars australiens, bien que le gouvernement de l’État se soit engagé à n’imposer les sanctions maximales que « rarement ».

Présenté au Parlement mardi, le projet de loi habiliterait également les responsables de la santé de l’État de Victoria à déclarer de nouveaux états d’urgence et à réimposer les confinements et autres restrictions en cas de pandémie, ce qui a suscité une vive condamnation de la part des résidents lassés des confinements.

En d’autres termes, le gouvernement déclare carrément sa capacité absolue à contrôler le comportement de chaque personne à un niveau personnel.

Ils auront besoin d’une intelligence artificielle pour microgérer une population à ce degré.

Mais c’est apparemment le plan.

Trop c’est trop.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.