Réfutation de l’ADN « poubelle » dans l’évolution des espèces

La recherche sur le cancer réfute par inadvertance l’évolution

par Brian Thomas, M. S. *

lab_j0378417_wide
Comment la nature a prétendument transformé un organisme unicellulaire en toutes les variétés d’animaux terrestres dans notre monde d’aujourd’hui ? Les explications des manuels scolaires invoquent la sélection naturelle de mutations bénéfiques au cours d’une période de temps inimaginable, avec un peu d’aide de « l’ADN poubelle » et des accumulations de hasard fortuit. Bien qu’elle n’ait pas été conçue comme un test de l’évolution, une nouvelle découverte de la recherche sur le cancer met en péril ces hypothèses évolutionnistes infondées.

Continuer la lecture

Mise en coupe réglée d’Internet dans l’opacité et l’arbitraire absolus

Mise en coupe réglée d’Internet : la loi antiterroriste fait sa première victime.

Le front des libertés publiques est l’un des rares domaines où le gouvernement ne chôme pas. L’encre du dernier décret concernant les sites faisant l’apologie du terrorisme est à peine sèche qu’une première victime est déjà tombée : le site islamic-news, réputé pro-djihad. Et celui-ci ne devrait être que le premier d’une (très) longue liste car au moins une cinquantaine de plateformes sont d’ores et déjà dans le collimateur du gouvernement. Prenant acte d’une individualisation des parcours terroristes, la loi du 13 novembre 2014 renforçant les dispositions relatives à la lutte contre le terrorisme est dirigée contre les « loups solitaires » se radicalisant sur Internet. Mais gares aux victimes collatérales… La tentation est évidemment grande de s’en servir aussi contre des sites contestataires non liés à la mouvance islamique mais prônant l’activisme militant ou le soutien aux mouvements de libération nationale. En réalité, tout est dans la manière de définir le « terrorisme », notion éminemment élastique…

Continuer la lecture

La cétose nutritionnelle

  • 31
    Partages

Stephen Phinney – L’art et la science de la cétose nutritionnelle.

– Phinney a définit le terme de « cétose nutritionnelle » il y a une trentaine d’années, car il y avait une grande confusion entre la cétose due à la restriction de glucides dans l’alimentation, et la cétose due à l’absence d’insuline dans un diabète de type 1 (acidocétose).

– On apprend en général que les cétones sont des « résidus toxiques du métabolisme des graisses ». Ils peuvent avoir cet effet dans des taux très élevés, mais ils sont également un substrat utile. Phinney souhaite donc détruire certains mythes à ce sujet.

Continuer la lecture

Les cétones, le carburant idéal pour notre corps

  • 12
    Partages

SNI_bonne-graisse-600x367

Une présentation du régime cétogène

La cétose est un sujet souvent mal compris. On assimile sa présence à la dénutrition ou à un signe avant-coureur de quelque chose qui ne va pas dans votre métabolisme. Mais rien ne pourrait être plus loin de la vérité, sauf si vous êtes une personne diabétique de type 1 mal traitée. [1] Les cétones – contrairement aux mythes et croyances populaires – sont une source d’énergie curative essentielle et indispensable dans nos cellules qui provient du métabolisme normal des graisses.

Le corps tout entier utilise des cétones d’une façon plus sûre et plus efficace que la source d’énergie provenant des glucides – le sucre, c’est-à-dire le glucose. Notre corps produit des cétones si nous adoptons un régime sans glucides ou pauvre en glucides (moins de 60 grammes de glucides par jour). [2] Avec un régime très pauvre en glucides ou sans glucides du tout (comme les hommes des cavernes), nous devenons céto-adaptés.

Continuer la lecture

Les bénéfices d’un régime cétogène

  • 1
    Partage

Justification du régime cétogène

Publié le 22 février 2015 par boisvert

Vous le savez maintenant, il suffit de consommer très peu de glucides et une forte proportion de matières grasses et le foie fabrique alors une grande quantité de molécules appelées « cétones » ou « corps cétoniques » qui constituent une excellente source d’énergie pour les cellules de l’organisme.

Dans le cadre de cette alimentation cétogène, l’accès à la nourriture est restreint pour les cellules cancéreuses, elles qui ne savent se nourrir qu’à partir du sucre. C’est commun à tous les types de cancer, agressifs ou non, ils ont tous la même façon de se nourrir. Ces cellules anormales brûlent le sucre et se développent. Alors que les cellules normales brûlent le sucre à l’aide de l’oxygène présent dans le sang pour fabriquer de l’énergie. La différence, c’est que les cellules normales peuvent aussi brûler les matières grasses et les protéines, tandis que les cellules cancéreuses ne le peuvent pas.

Continuer la lecture