« La Gestapo des tasses à café » : La toute dernière vidéo virale de la répression pandémique en Australie

Les exemples de mesures de répression de la politique covidienne en Australie ne font que devenir de plus en plus absurdes, alors que des vidéos virales continuent d’apparaître chaque semaine sur le web, montrant les limites insensées et orwelliennes que la police et les autorités gouvernementales sont prêtes à franchir, soi-disant au nom de la « sécurité » des personnes.

La dernière altercation entre un citoyen australien et la police à Melbourne montre des officiers inspectant brièvement la boisson d’un homme, apparemment pour s’assurer que le fait qu’il ait baissé son masque pour consommer du café était « justifié ». Il convient également de noter que cette scène s’est déroulée à l’extérieur, au grand air, dans un parc public…

La courte séquence, qui depuis sa mise en ligne a été relayée par de nombreux médias internationaux, montre un agent masqué et portant des gants qui saisit la tasse de café de l’homme en disant : « Cela vous dérange si je vérifie s’il y a vraiment quelque chose dedans ? ».

Après l’avoir secouée, l’agent la rend à l’homme et lui dit : « Profitez de votre café », apparemment satisfait d’y trouver du liquide.

Certains reportages se sont moqués de cette scène, la qualifiant de « style Corée du Nord », tandis que d’autres ont qualifié les agents de membres de la « Gestapo des tasses à café ».

Le clip de la rencontre a été visionné des millions de fois sur diverses plateformes de médias sociaux ce week-end.

Le Daily Mail a capturé certains des commentaires outrés des médias sociaux en réponse à l’incident, comme suit :

« Ils étaient tous là, debout, comme un employé municipal appuyé sur sa pelle, à attendre la pause clope », a posté un autre. Des passants innocents ont fait les frais de leur frustration. Les pauvres, pas de tête à fracasser, on les faisait passer pour des idiots » .

Et certains notent l’ironie de l’application des mêmes normes obsessionnelles de distanciation sociale à la police, qui a elle-même fini par être le « contaminateur » potentiel en prenant le café de l’homme en premier lieu :

D’autres s’inquiètent du fait que l’officier de police – qui portait des gants – aurait pu potentiellement contaminer la tasse en la touchant avant de la rendre.

Pourquoi le policier n’a-t-il pas été obligé de changer de gants pour toucher la propriété d’une autre personne ? Il aurait pu facilement propager le Covid », a déclaré l’un d’eux.

Si cet agent de police avait du Covid sans le savoir, il l’aurait absolument propagé. C’est complètement irresponsable (et contraire à tout contrôle de l’infection) de se comporter de cette façon.

Mais en fin de compte, il semble qu’il s’agisse d’une question de contrôlecomme l’ont souligné de nombreux commentateurs ces derniers temps, notamment à la suite de plusieurs vidéos récentes montrant la police australienne faisant du porte-à-porte pour confronter les habitants à leurs messages sur les réseaux sociaux exprimant un rejet des lois et règlements manifestement autoritaires imposés par le gouvernement à la population pendant la pandémie.

Nul doute qu’il y en aura d’autres, les exemples quotidiens et hebdomadaires devenant de plus en plus absurdes et farfelus.

Source : https://www.aubedigitale.com/la-gestapo-des-tasses-a-cafe-la-toute-derniere-video-virale-de-la-repression-pandemique-en-australie/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.