La Corée du Nord affirme que l’accord concernant les sous-marin de l’AUKUS déclenchera une course aux armements nucléaires « dangereuse »

La Corée du Nord a pris part à l’important bras de fer entre les alliés occidentaux qui a vu la France s’isoler dans la région indo-pacifique en s’insurgeant contre la « duplicité » de ses partenaires australiens et américains. Le ministère des affaires étrangères de la Corée du Nord a déclaré, dans des communiqués repris par l’agence de presse officielle KCNA, que l’intention de Washington de transférer des sous-marins à propulsion nucléaire à l’Australie constitue un précédent « dangereux » pour la région, qui menace de déclencher une course aux armements nucléaires.

« Les Etats-Unis ont récemment conclu un partenariat de sécurité trilatéral avec la Grande-Bretagne et l’Australie et ont décidé de transférer la technologie de construction d’un sous-marin à propulsion nucléaire à l’Australie », commence le communiqué.

« Ce sont des actes extrêmement indésirables et dangereux qui vont bouleverser l’équilibre stratégique dans la région Asie-Pacifique et déclencher une course aux armements nucléaires en chaîne », a ajouté Pyongyang.

Le pacte d’AUKUS annoncé la semaine dernière à la stupeur et à la consternation de la France et de l’UE, Canberra ayant immédiatement annulé un accord visant à recevoir des sous-marins conventionnels de fabrication française, a également été condamné par Pékin, qui a également mis en garde contre une course aux armements.

La déclaration de la Corée du Nord a également mis en cause les commentaires du secrétaire de presse de la Maison Blanche, Jen Psaki, qui avait précédemment affirmé que l’AUKUS ne visait pas la Chine ou tout autre rival régional des États-Unis. Elle a déclaré jeudi dernier, lorsque la nouvelle de l’accord a été révélée au monde entier, qu’il « ne s’agit pas d’un pays en particulier ».

Pyongyang s’en est pris à cette déclaration lundi, affirmant selon Reuters :

Son commentaire « équivaut à une prise de position selon laquelle n’importe quel pays peut diffuser la technologie nucléaire si c’est dans son intérêt, et cela montre que les États-Unis sont le principal responsable du renversement du système international de non-prolifération nucléaire », a déclaré le ministère.

« Nous examinons de près le contexte de la décision américaine et nous prendrons certainement une contre-action correspondante au cas où elle aurait ne serait-ce qu’un petit impact négatif sur la sécurité de notre pays. »

Pyongyang a également condamné l’ « attitude de double jeu » de Washington, accusant les États-Unis d’alimenter en fin de compte la prolifération des armes nucléaires dans la région et dans le monde entier.

La semaine dernière, la Corée du Nord a repris ses essais de missiles de croisière après un calme relatif en termes d’essais d’armes majeures au cours des six derniers mois. Il est probable que le transfert annoncé de la technologie des sous-marins nucléaires à Canberra entraînera de nouveaux essais de missiles balistiques provocateurs de la part du Nord.

Source : https://www.aubedigitale.com/la-coree-du-nord-affirme-que-laccord-concernant-les-sous-marin-de-laukus-declenchera-une-course-aux-armements-nucleaires-dangereuse/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.