De plus en plus d’Australiens cherchent à quitter le pays

Le mois d’août a connu le plus grand nombre d’Australiens ayant demandé à quitter le pays au cours de l’année écoulée.

Selon les chiffres de l’Australian Border Force (ABF), 37 979 demandes ont été reçues de la part de personnes souhaitant quitter le pays, dont 14 900 pour une durée de trois mois ou plus.

Une grande partie de ces demandes – 12 347 – ont été rejetées. L’Australie est l’un des rares pays au monde à exiger des résidents qu’ils demandent une autorisation avant de quitter le pays.

Les derniers chiffres (pdf) révèlent que depuis janvier – date à laquelle l’ABF a reçu 20 976 demandes – les Australiens ont continué à chercher des occasions de quitter le pays.

« Il y a littéralement des dizaines de milliers de personnes sur les médias sociaux et ailleurs qui disent que nous en avons fini, que nous n’avons plus besoin de cela », a déclaré Andrew Cooper, président de LibertyWorks au Daily Telegraph.

« Il y a définitivement ce sentiment là – des gens qui disent que j’en ai assez », a-t-il ajouté.

Cette photo, prise le 27 août 2021, montre une fille portant un masque facial marchant dans les rues vides du quartier central des affaires de Sydney, en Australie, pendant le verrouillage. (Saeed Khan/AFP via Getty Images)

Bien que l’Australie ait connu des taux d’infection et de mortalité parmi les plus bas pour le COVID-19, les gouvernements des États ont appliqué des restrictions sanitaires strictes et des fermetures de frontières nationales au moindre signe d’épidémie.

Dans plusieurs cas, des villes entières ont été mises en quarantaine – avec un minimum de mouvements autorisés – suite à l’émergence d’un seul cas.

Actuellement, le Grand Sydney et Melbourne ont tenté de contenir les épidémies du variant Delta du virus, les deux villes étant soumises à des mesures de confinement prolongées et à des restrictions sanitaires strictes, notamment le port de masques, des couvre-feux et des déplacements limités à 5 km du domicile.

Melbourne est entrée dans sa sixième période de confinement le 4 août, qui était initialement prévue pour sept jours, après l’apparition de huit cas dans la ville. En conséquence, le confinement a été prolongé et est actuellement en cours.

Dans le même temps, le Grand Sydney est sous confinement depuis juin dernier, et a été prolongé deux fois jusqu’au 30 septembre.

Les frustrations suscitées par les restrictions sanitaires strictes ont commencé à se faire sentir, avec une augmentation des manifestations et des pétitions contre les restrictions imposées par le gouvernement, les vaccins obligatoires et les passeports.

Des chiffres récents ont également révélé les dommages que les mesures de confinement causent aux Australiens. Lifeline Australia, un service d’aide en matière de santé mentale, a déclaré que le mois d’août avait été le plus chargé jamais enregistré.

Un Australien sur quatre a également déclaré connaître quelqu’un qui s’est suicidé au cours des 12 derniers mois, selon les chiffres de Suicide Prevention Australia, dont le PDG, Nieves Murray, a déclaré que l’augmentation du nombre de suicides se produisait pendant les périodes de grands bouleversements sociaux et économiques.

Source : https://www.aubedigitale.com/de-plus-en-plus-daustraliens-cherchent-a-quitter-le-pays/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.