Une vidéo de Zoom qui a fait l’objet d’une fuite révèle que des responsables d’un hôpital ont discuté de tactiques d’intimidations relatives au COVID-19

Une conférence sur Zoom qui a fait l’objet d’une fuite révèle qu’un médecin s’interroge sur la manière d’augmenter le nombre de patients atteints du COVID-19 dans le rapport du tableau de bord de l’hôpital.

Le média National File dit avoir obtenu l’enregistrement d’une « source interne » au Novant Health System qui comprend le New Hanover Regional Medical Center à Wilmington, en Caroline du Nord.

National File a publié la vidéo sur son fil Twitter le 10 septembre.

National File et d’autres médias locaux qui ont rapporté la fuite ont identifié les personnes dans la vidéo comme étant Mary Kathryn Rudyk, médecin au centre médical, qui demande à Carolyn Fisher, directrice du marketing de l’hôpital, comment gonfler le nombre de personnes classées comme patients infectés par le COVID-19 dans le but de générer la peur chez les non-vaccinés.

« Je pense que nous devons être plus brutaux, nous devons être plus énergiques – nous devons dire quelque chose en sortant – si vous ne vous faites pas vacciner, vous savez que vous allez mourir », a déclaré Rudyk dans la vidéo.

« Soyons vraiment brutaux avec ces gens ».

La vidéo commence par une explication de Mme Fisher sur la manière dont son service communique au public des « chiffres significatifs » – le pourcentage de personnes non vaccinées, le pourcentage de personnes vaccinées et le pourcentage de décès dans l’unité de soins intensifs (USI).

M. Rudyk a ensuite demandé comment les cas post-COVID peuvent être inclus dans le nombre de personnes hospitalisées pour le COVID-19.

« Mon sentiment à ce stade est que nous devons peut-être être complètement un peu plus effrayants pour le public », a déclaré Rudyk.

« Il y a beaucoup de personnes encore hospitalisées que nous considérons comme post-COVID, mais que nous ne comptons pas dans ces chiffres, alors comment inclure ces personnes post-COVID dans le nombre de patients que nous avons à l’hôpital ? ».

Fisher a demandé si elle voulait dire tous les patients qui ont été à l’hôpital « depuis le début du COVID ? »

Mme Rudyk a répondu : « Eh bien, ceux qui sont encore à l’hôpital, et c’est une question que je peux soumettre à quelqu’un d’autre, mais je pense que ce sont des chiffres importants : les patients qui sont encore à l’hôpital, qui ne sont plus à l’étage du service du COVID, mais qui occupent encore l’hôpital pour diverses raisons. »

Également présent lors de la conférence téléphonique Zoom, Shelbourn Stevens, président du New Hanover Regional Medical Center, a déclaré que ces patients sont classés comme « rétablis ».

« Mais je pense que, de notre point de vue, nous les considérerions toujours comme des patients infectés par le COVID parce qu’ils sont encore en train de guérir », a déclaré Stevens.

Mme Rudyk a déclaré qu’elle pensait que ces patients devaient être « mis en évidence également, car une fois sortis de l’isolement, ils ne figurent plus dans les chiffres du COVID », ce qui a incité Mme Stevens à dire qu’ils pourraient discuter plus tard hors ligne de « la manière dont nous pourrions faire passer cela dans le marketing ».

Réponse de Novant Health

En réponse aux questions demandant de confirmer si les personnes dans la vidéo étaient des employés du New Hanover Regional Medical Center et quel était le contexte de la vidéo, un porte-parole de Novant Health a déclaré à The Epoch Times que le personnel impliqué dans l’extrait de la vidéo voit les « plus hauts niveaux d’hospitalisations et de décès COVID-19 jusqu’à présent dans cette pandémie, malgré le fait que des vaccins sûrs et efficaces soient largement disponibles ».

« Il s’agissait d’une discussion franche entre les professionnels de la médecine et de la communication sur la façon dont nous pouvons transmettre plus précisément la gravité et la sévérité de ce qui se passe à l’intérieur de nos hôpitaux et dans l’ensemble de nos communautés », a déclaré le porte-parole. « Plus précisément, les données que nous avons partagées n’incluent pas les patients qui restent hospitalisés pour des complications liées au COVID-19, même s’ils ne sont plus en isolement, et ne donnent donc pas une image complète de l’impact total du COVID-19 sur nos patients et nos hôpitaux. »

L’hôpital continue d’être préoccupé par la désinformation, a déclaré le porte-parole, et il s’efforce « d’être transparent et de raconter toute l’affaire. »

Source : https://www.aubedigitale.com/une-video-de-zoom-qui-a-fait-lobjet-dune-fuite-revele-que-des-responsables-dun-hopital-ont-discute-de-tactiques-dintimidations-relatives-au-covid-19/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.