Une université du Connecticut inflige une amende et bloque l’accès à Internet aux étudiants non vaccinés

Un professionnel de la santé présente un carnet de vaccination Covid-19 d’une clinique de vaccination et de santé au QueensCare Health Center dans un quartier à prédominance latino de Los Angeles, en Californie, le 11 août 2021. (Robyn Beck/AFP via Getty Images)

Les étudiants de l’université Quinnipiac du Connecticut se verront infliger une amende allant jusqu’à 2 275 $ (1 950 €) et perdront leur accès à Internet s’ils ne se conforment pas à la politique de l’université en matière de vaccination contre le Covid-19.

L’université privée des arts libéraux du comté de New Haven a annoncé ces nouvelles sanctions le 16 août dans un courriel envoyé à quelque 600 étudiants qui n’ont pas encore fourni de preuve de vaccination contre le Covid-19 ou demandé une exemption.

Les étudiants de Quinnipiac devaient soumettre leur carnet de vaccination avant le 1er août, selon un courriel obtenu par Epoch Times. Ceux qui ne seront pas en règle le 14 septembre devront payer une amende de 100 dollars par semaine, avec une augmentation de 25 dollars toutes les deux semaines, jusqu’à un maximum de 200 dollars par semaine. Ils ne pourront pas non plus utiliser le réseau du campus et le Wi-Fi de l’école.

L’université a prévenu que les étudiants pourraient se voir infliger des amendes allant jusqu’à 2 275 $ (1 950 €) au total pour le trimestre d’automne. Les amendes concernent ceux qui ne se font pas vacciner, ainsi que les étudiants exemptés qui manquent le test hebdomadaire du Covid-19. Une amende de 100 dollars sera infligée pour chaque test manqué.

Les étudiants qui ont reçu une dose sur deux avant le 25 août n’auront pas à payer d’amende, à condition d’être complètement vaccinés avant le 14 septembre, ont dit les responsables de l’université. Mais ils doivent tout de même participer aux tests hebdomadaires jusqu’à deux semaines après leur deuxième dose et télécharger un résultat négatif avant de retourner sur le campus.

« Nous aurions aimé ne pas avoir à prendre ces mesures, mais protéger la santé de notre communauté universitaire de Quinnipiac en veillant au respect de l’obligation de vaccination est le seul moyen d’alléger la plupart des restrictions liées au Covid et de retourner en toute sécurité à nos activités d’apprentissage et de vie en personne », a dit Tom Ellett, un membre du conseil d’administration, dans le courriel envoyé aux étudiants. « Nous vous remercions de l’attention que vous portez à ces protocoles de santé importants. »

Quinnipiac n’est pas la première école aux États-Unis à utiliser des moyens financiers pour faire respecter sa politique de vaccination. Rhodes College, un établissement privé d’arts libéraux accueillant un peu plus de 2 000 étudiants à Memphis, dans le Tennessee, a annoncé en juin que les étudiants devaient être vaccinés ou payer des frais de dépistage obligatoires de 1 500 $ (1 285 €).

« À leur retour sur le campus, les étudiants non vaccinés devront payer des frais de santé et de sécurité de 1 500 $ par semestre pour couvrir les coûts du test obligatoire », peut-on lire dans une lettre adressée à la communauté de Rhodes.

De même, le West Virginia Wesleyan College, un établissement privé d’arts libéraux de Virginie occidentale, a annoncé au début du mois qu’il infligerait une amende de 750 $ (640 €) à tout étudiant non vacciné. Ces étudiants doivent également porter des masques lorsqu’ils sont à l’intérieur, subir des tests hebdomadaires et maintenir une distance physique. Tout étudiant chez qui on diagnostique le Covid-19 et qui ne peut pas quitter le campus devra payer une autre amende de 250 $ (215 €).

Source : https://fr.theepochtimes.com/universite-connecticut-inflige-amende-bloque-lacces-a-internet-aux-etudiants-non-vaccines-1818254.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.