Lien entre maladie parodontale et problèmes cardiovasculaires

La maladie parodontale et les autres pathologies des gencives sont associées à un risque accru de maladies cardiovasculaires. Plus la parodontite est sévère, plus le risque est élevé. Ces résultats sont présentés au congrès d’ESC (la Société Européenne de Cardiologie) de 2021. Selon les spécialistes, le lien était particulièrement évident chez les patients qui avaient subi une crise cardiaque dans le passé.

Dr Giulia Ferrannini, auteur de l’étude, auprès de l’Institut Karolinska de Stockholm, Suède partage : « Nos recherches démontrent que les programmes de dépistage dentaire, y compris les examens réguliers et une éducation sur la bonne hygiène dentaire, peuvent aider à prévenir les premiers problèmes cardiaques et les événements qui les suivent. ».

L’étude liant la maladie parodontale et les pathologies cardiovasculaires

Le suivi à long terme des participants dans l’étude suédoise PAROKRANK a cherché à déterminer si la présence d’une maladie des gencives, à la fois chez les patients ayant subi une crise cardiaque et chez leurs pairs en bonne santé, était liée à un risque accru de nouveaux événements cardiovasculaires au fil du temps. L’analyse a inclus 1 587 participants dont l’âge moyen était 62 ans. Ils ont tous subi un examen dentaire entre 2010 et 2014 : 985 ont été classés comme sains, 489 avaient une maladie parodontale modérée et 113 avaient une parodontite sévère. Les participants ont été suivis pour la survenue d’événements cardiovasculaires et de décès. Le paramètre d’évaluation principal était l’occurrence de décès toutes causes confondues, de crise cardiaque, d’accident vasculaire cérébral non mortel ou d’insuffisance cardiaque sévère. Les données du suivi ont été collectées jusqu’à la fin de 2018.

Au cours d’un suivi moyen de 6,2 ans, il y a eu 205 occurrences d’un des événements d’évaluation décrits ci-haut. Dans l’ensemble, les participants atteints de maladie parodontale au début de l’étude avaient une probabilité de 49 % plus élevée pour connaître un ou plusieurs des événements du critère composite susmentionné que ceux ayant des gencives saines. Cette probabilité augmentait avec la gravité de la pathologie des gencives.

La Dr Ferrannini a déclaré :« Le risque de subir un événement cardiovasculaire pendant le suivi était plus élevé chez les participants atteints de parodontite, augmentant proportionnellement à sa gravité. Cela était particulièrement évident chez les patients qui avaient déjà subi un infarctus du myocarde. ». Et elle a ajouté : « Notre explication est que les dommages aux tissus parodontaux chez les personnes atteintes de maladie parodontale facilitent le transfert de germes dans la circulation sanguine. Cela peut accélérer la détérioration des vaisseaux sanguins et/ou provoquer une inflammation systémique qui est nocive pour les vaisseaux. ».

Source : https://fr.sott.net/article/38250-Lien-entre-maladie-parodontale-et-problemes-cardiovasculaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.