Le Dr Robert Malone affirme que les médias et les commissions médicales « traquent » les médecins qui commettent le crime de s’exprimer

Le Dr Robert Malone, l’inventeur des vaccins à ARNm, affirme avoir été qualifié de « terroriste » par les médias en Italie et prévient que les médecins qui s’expriment sont « pourchassés par les conseils médicaux et la presse. »

« Je vais parler franchement », a tweeté Malone. « Les médecins qui s’expriment sont activement traqués via les conseils médicaux et la presse. Ils essaient de nous déligitimer et de nous éliminer un par un. Ce n’est pas une théorie du complot, c’est un fait. Réveillez-vous, s’il vous plaît. Cela se passe dans le monde entier.

« J’ai été qualifié de ‘terroriste’ dans la presse italienne lorsque j’étais à Rome pour le sommet international du COVID. Mon crime ? Avoir plaidé pour un traitement précoce du COVID-19. Je pense que cela mérite un peu de réflexions », a-t-il ajouté.

Malone est l’un des nombreux médecins qui ont été complètement persécutés simplement pour avoir discuté des questions relatives aux traitements COVID et aux effets secondaires des vaccins.

Il a dû faire face à une opposition féroce pour avoir affirmé que les enfants ne devraient pas recevoir les vaccins contre le COVID-19 et a également souligné de manière constante les inquiétudes concernant les liens avec le risque de myocardite.

Ces inquiétudes sont aujourd’hui justifiées par le fait que la Finlande, le Danemark et la Suède ont interrompu le vaccin Moderna pour les jeunes hommes après que des effets secondaires cardiovasculaires ont été signalés.

Malgré les inquiétudes régulièrement exprimées par les médecins, la Federation of State Medical Boards a annoncé en juillet dernier qu’elle envisagerait de retirer leur licence aux médecins qui diffusent des « informations erronées » sur le COVID.

Autre fait étonnant, l’adresse IP de Malone a été bloquée par le New England Journal of Medicine afin qu’il ne puisse pas lire les études sur leur site web.

Le médecin a déclaré qu’il savait comment contourner le blocage de l’adresse IP, mais a qualifié cette action de « mesquine ».

Source : https://www.aubedigitale.com/un-medecin-affirme-que-les-medias-et-les-commissions-medicales-traquent-les-medecins-qui-commettent-le-crime-de-sexprimer/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.