Israël : bientôt une quatrième dose de vaccin contre le Covid-19

Des vaccins Pfizer-BioNtech dans la ville israélienne de Rishon Lezion le 13 août 2021. (AHMAD GHARABLI/AFP via Getty Images)

Israël, pays cité en exemple dans la lutte contre le Covid-19, prévoit l’injection d’une quatrième dose de vaccin pour contrer les variants. Les autorités sanitaires étudient même sérieusement la possibilité d’un rappel vaccinal tous les six mois.

Fin juillet, Israël a lancé une campagne de troisième dose visant les 60 ans et plus, puis il l’a étendue à toutes les personnes âgées de 12 ans et plus dans le but de lutter contre une hausse des contaminations liée au variant Delta. Le pays s’appuie sur des experts tels que Hervé Bercovier, professeur de microbiologie à l’Université hébraïque de Jérusalem, pour considérer l’administration d’une quatrième dose « jusqu’à ce qu’on trouve de meilleures solutions », a-t-il affirmé sur la chaîne d’information internationale israélienne i24News.

Selon les autorités sanitaires israéliennes, les vaccins ont bien fonctionné pour protéger la population contre le Covid-19, mais pas longtemps. Leur effet a tellement diminué au bout de cinq mois qu’elles estiment qu’on ne peut plus compter sur eux.

Le responsable de la lutte contre le coronavirus en Israël, Salman Zarka, avance même qu’ « en pensant à cela et au déclin des vaccins et des anticorps, il semble que tous les quelques mois – cela pourrait être une fois par an, tous les cinq ou six mois – nous aurons besoin d’une nouvelle injection », rapporte le Times of Israël. « Cela va être notre vie à partir de maintenant », a-t-il ajouté.

Vers un engrenage vaccinal ?

Le ministère de la Santé a modifié dernièrement le passeport vert, un document qui permet l’entrée dans certains rassemblements et lieux publics pour ceux qui sont vaccinés ou se sont rétablis du coronavirus. Ce document expirera six mois après que le titulaire a reçu une deuxième ou troisième dose, ouvrant la porte à une quatrième dose. Les modifications entreront en vigueur à partir du 1er octobre.

Devant un nombre croissant de cas infectés, Israël avait lancé sa troisième campagne de vaccination pour tonifier la réponse immunitaire des personnes vaccinées depuis plus de six mois. Le variant Delta, qui représente désormais près de la totalité des contaminations dans l’État hébreu, touche actuellement un nombre record de victimes dans l’un des premiers pays au monde à avoir vacciné la majorité de sa population.

À une époque où deux injections contre le coronavirus étaient considérées comme une vaccination complète, Israël était cité en exemple. Maintenant que le pays a l’un des taux d’hospitalisation les plus élevés au monde, serait-il coincé dans un engrenage vaccinal ?

Source : https://fr.theepochtimes.com/israel-bientot-quatrieme-dose-de-vaccin-contre-covid-19-1831739.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.