Univers multiples contre création divine

universe_wide
La théorie des « multivers » ne parvient pas à expliquer les choses en se passant de Dieu
par Brian Thomas, M.S. *

De nouvelles découvertes continuent de révéler les propriétés favorables à la vie de notre univers, dont les lois physiques sont apparemment ajustées pour permettre à la vie d’exister. Pour contourner l’apparence de conception, les scientifiques séculiers doivent inventer des explications naturalistes qui excluent la possibilité d’une origine surnaturelle. La dernière de ces inventions est le « multivers« .


La force de gravité, les masses spécifiques des particules subatomiques, les forces exactes des forces fondamentales de la physique, et la distance de la terre par rapport aux autres galaxies et au soleil sont toutes essentielles pour l’équilibre délicat nécessaire à la vie. Bernard Carr, cosmologiste à l’Université Queen Mary de Londres, a déclaré au Discovery Magazine, « S’il y a un seul univers, il vous faut un ajusteur minutieux. Si vous ne voulez pas de Dieu, vous feriez mieux d’avoir un multivers. »1

L’hypothèse du multivers (ou univers multiples) soutient que l’ensemble de notre univers n’est seulement qu’un exemplaire d’un nombre infini d’autres univers. De cette façon, tous les paramètres de construction fondamentaux envisageables pourraient exister dans une vaste gamme de réalités alternatives. La plupart de ces univers imaginaires n’auraient pas les bonnes conditions pour que la vie existe, mais par une coïncidence cosmique, toutes les forces favorables à la vie de notre univers sont arrivé à s’aligner correctement.

Il n’existe aucune preuve de l’existence d’univers parallèles, et si un concept ne peut être prouvé ou réfuté, il n’est pas ouvert à l’investigation scientifique. Le physicien visionnaire de l’Université de Stanford Andrei Linde semblait inflexible dans son affirmation, bien que cette théorie n’est pas scientifique, elle devait être vraie car « logiquement nécessaire ». Lorsqu’on lui a demandé si les physiciens seront un jour en mesure de prouver le multivers en l’absence de tout espoir de confirmation physique, il a dit à Discover, « Rien d’autre ne s’ajuste avec les données. »

Quelles données ? Même de petites variations dans les distances planétaires, plus ou moins de gravité, ou toute autre différence dans la structure actuelle de l’univers le rendraient hostile à la vie. Le seul modèle qui explique ces données sans inventer le fictionnel et indémontrable multivers c’est le modèle de création, qui présente l’origine planifiée, intentionnelle de l’espace, du temps, de la matière et de la vie par un Créateur. La seule « donnée » qui semble requérir le multivers est l’absence de Dieu – mais il n’y a pas de données, il s’agit de « science faussement ainsi nommée »2, des spéculations vides dépourvues de fondement scientifique.

Lorsque le biais athée est retiré, le vieil argument téléologique tient toujours: La spécification précisant des paramètres fondamentaux implique un spécificateur ayant un esprit précis. Le physicien de l’Université du Texas Stephen Weinberg a déclaré à Discover, « Je ne pense pas que l’idée de multivers détruit la possibilité d’un créateur intelligent bienveillant. Ce qu’elle fait c’est de retirer l’un des arguments en sa faveur. » Mais ce n’est pas ce qu’elle fait. Au contraire, l’hypothèse du multivers est une conclusion fondée sur la supposition qu’il n’y a pas de Créateur. Considérant qu’il pourrait y avoir des raisons spirituelles de rejeter le Créateur, il n’y en a aucune qui soit scientifique ou logique.3

Références

1. Folger, T. Science’s Alternative to an Intelligent Creator: the Multiverse Theory. Discover en ligne. Posté le 10 novembre 2008 sur discovermagazine.com, consulté le 26 novembre 2008.
2. 1 Timothée 6:20: « Timothée, garde le dépôt; en fuyant les disputes vaines et profanes, et les contradictions d’une science faussement ainsi nommée. »
3. Jean 3:20: « Car quiconque s’adonne à des choses mauvaises, hait la lumière, et ne vient point à la lumière, de peur que ses œuvres ne soient censurées. » Romains 1:20: « En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l’œil, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages. Ils sont donc inexcusables ».

Crédit image: NASA, ESA, et J. Maiz Apellániz (Institut d’Astrophysique d’Andalousie, Espagne)

* Mr Thomas est rédacteur scientifique.

Source : http://www.icr.org/article/multiverse-theory-fails-explain-away-god/



Un commentaire pour “Univers multiples contre création divine”

  1. COMMENT DISSOCIER UN UNIVERS PARALLELE (N=1,M=1,P>1) D’UN UNIVERS GENERALISE (N>1) ?
    Le présent Article relève purement de l’imaginaire, de la science-fiction, il deviendra peut-être réalité lorsque la Recherche Scientifique en Astrophysique aura fait un bond considérable. Avant de lire cet Article Scientifique le 19ème, il est impératif de lire dans l’ordre croissant (1 à 18) les Articles figurant dans ASTROPHYSIQUE – RECAPITULATIF GENERAL (Articles 1 à 8) et ensuite dans ASTROPHYSIQUE – SUITE DU RECAPITULATIF GENERAL(1) (Articles 9 à 16) et pour finir les Articles 17 & 18 figurant dans ASTROPHYSIQUE – SUITE DU RECAPITULATIF GENERAL(2) Les Récapitulatifs sont accessibles dans le Journal Facebook DAVID MOCCHETTI qui est un Journal Scientifique gratuit toutes sciences confondues. C’est moi Alain MOCCHETTI le père à David qui le rédige.
    Initialement, j’avais décidé de ne rédiger que 18 Articles ayant attrait à l’Astrophysique, je viens de décider d’en rédiger 24 Articles, les Articles 17 à 24 figureront dans ASTROPHYSIQUE – SUITE DU RECAPITULATIF GENERAL(2).
    Dans l’Article 18, nous avons vu que les Univers généralisés font doublons avec les Univers Parallèles définis dans l’Article 6 (Univers Parallèles – Définition).
    Le jour où l’homme découvrira un Univers Parallèle, sera-t-il rattaché à notre Univers Multiple ou sera-t-il un autre Univers Généralisé (N>1), il sera impossible de savoir ce qu’il en est car ces 2 types d’Univers se présentent comme des Univers Parallèles à notre Dimension (Terre, Système Solaire, Voie Lactée et sa myriade de Galaxies environnantes). En supprimant les Univers Parallèles rattachés aux Univers Multiples, l’Univers Généralisé devient la Réunion de tous les Univers Multiples. Ainsi, l’Univers Super Généralisé devient la Réunion de ces Univers Généralisés qui sont à l’instar des Univers Multiples infinis et superposés. Que devient le Vecteur Position Spatio-Temporelle ? Soit CC un Corps Céleste situé dans cet Univers Super Généralisé, nous avons :
    V(CC) = (X, Y, Z, T, N, M) possède 6 composantes donc l’Univers Super Généralisé remanié a pour dimension 6. Nos nouveaux Univers Généralisés avec N>1 sont nos nouveaux Univers Parallèles. Voila qui devrait rassurer mes fidèles Lecteurs et Internautes qui sont passionnés comme moi par la Science. IL me reste 5 Articles à rédiger, 5 Articles Scientifiques rattachés à l’ASTROPHYSIQUE, je ferais le maximum pour qu’ils soient des Articles à Sensation et Prémonitoires.
    – X : Abscisse exprimée en Année-Lumière al,
    – Y : Ordonnée exprimée en al,
    – Z : Cote exprimée en al,
    – T : Temps exprimé en million(s) d’année(s) Ma,
    – N : Indice de l’Univers Généralisé,
    – M : Indice de l’Univers Multiple.
    Equation Universelle :
    UNIVERS SUPER GENERALISE = HYPERESPACE.
    Bilan des différents types d’Univers :
    Ils sont au nombre de 3 et sont :
    – Les Univers Multiples,
    – Les Univers Généralisés qui sont des Univers du type Parallèle,
    – L’Univers Super Généralisé ou Hyperespace qui est unique.
    Alain Mocchetti
    Ingénieur en Construction Mécanique & en Automatismes
    Diplômé Bac + 5 Universitaire (1985)
    UFR Sciences de Metz
    alainmocchetti@sfr.fr
    alainmocchetti@gmail.com
    @AlainMocchetti

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.