Une adolescente meurt 11 jours après sa deuxième dose de vaccin, une enquête est ouverte

Une lycéenne est décédée quelques jours après avoir reçu sa deuxième dose du vaccin Pfizer contre le Covid-19. Bien qu’aucun lien n’ait été établi, son cas a été transmis à la pharmacovigilance.

Le lycée agricole de Gardannes, dans les Bouches-du-Rhône, est encore dans l’émoi. Le 20 septembre dernier, l’une des élèves de 16 ans fait plusieurs malaises dans le réfectoire avant d’être transportée d’urgence à l’hôpital d’Aix-en-Provence. Elle décédera le lendemain de sa prise en charge.

« Trop tôt pour savoir s’il y a un lien ou non »

Onze jours avant, elle avait reçu sa deuxième dose de vaccin Pfizer. Sa tante, interrogée par 20 minutes, a indiqué que « les médecins ont noté une embolie pulmonaire massive inexpliquée ».

Cette hypothèse a été confirmée par Achille Kiriakides, le procureur de la République d’Aix-en-Provence ce mercredi sur La Provence. Il a également confirmé qu’une enquête a été ouverte et qu’une autopsie est en cours de finalisation.

De son côté, l’ARS a déclaré que « des analyses médicales et pharmacologiques sont en cours », précisant qu’il est « trop tôt pour savoir s’il y a un lien ou non » entre ce décès et la vaccination.

Le cas a toutefois été signalé à l’Agence nationale de sécurité du médicament pour une pharmacovigilance.

Faut-il remettre en question la sécurité du vaccin pour les jeunes ?

A l’heure où le pass sanitaire devient obligatoire pour les jeunes de 12 ans et plus, ce décès vient semer le trouble quant aux effets secondaires du vaccin Pfizer sur les plus jeunes.

En effet, si un risque accru de thrombose atypique rare a été établi suite à l’injection des vaccins à vecteur viral (AstraZeneca et Janssen) sur les moins de 55 ans, seuls les vaccins à ARN messager, Moderna et Pfizer, sont autorisés pour les 12-17 ans.

L’agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) se veut rassurante : « Au 16 septembre 2021, plus de 4,5 millions d’entre eux ont reçu au moins une injection. Au total, 591 cas dont 206 graves ont été rapportés après la vaccination. Aucun signal spécifique n’a été identifié chez les sujets les plus jeunes », précise-t-elle.

Source : https://fr.theepochtimes.com/une-adolescente-meurt-11-jours-apres-sa-deuxieme-dose-de-vaccin-une-enquete-est-ouverte-1849439.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.