Un imam canadien déclare que la loi islamique doit être appliquée quand les musulmans sont majoritaires

Abu Ameenah Bilal Philips est un érudit canadien musulman, né chrétien en Jamaïque en 1947 et qui a grandi au Canada, où il s’est converti à l’islam en 1972.

Il a obtenu un diplôme en arabe et une licence ès arts du College of Islamic Disciplines (Usool ad-Deen) à l’Université islamique de Madeenah en 1979. À l’Université de Riyad, au College of education, il a obtenu une maîtrise en théologie islamique en 1985, et au département d’études islamiques de l’Université de Wales, il a obtenu un doctorat de théologie islamique en 1994. Résidant à Doha, au Qatar, Bilal Philips est régulièrement invité dans des mosquées au Canada et à l’étranger pour parler des enseignements de l’islam.

Voici des extraits du sermon de Bilal Philip (publié sur YouTube le 21 août 2016) :

“Le Prophète Jésus. Issa [nom arabe de Jésus], que la paix soit sur lui, représente le lien entre les trois dernières versions de l’islam. Le troisième islam étant la vraie version.

Le christianisme [est] une distorsion, et le judaïsme [est] une distorsion, bien que dans ses racines le judaïsme soit l’islam, comme dans les racines du christianisme, ainsi que Jésus l’a enseigné, c’était l’islam. Jésus représente le lien entre les trois.

Vingt-deux états américains sur cinquante, dont vingt-deux, ont légalement interdit la loi islamique (charia)…

La charia est la loi de Dieu, la loi d’Allah qui est bonne pour tous les temps, pour tous les peuples, partout. C’est la réalité.

Partout où les musulmans sont en mesure de l’appliquer, il est de leur devoir de l’appliquer, et non de l’imposer au peuple en tant que minorité dans un pays non musulman.

Nous avons des musulmans stupides, vous savez, qui appellent à la charia au centre de l’Europe et créent la peur.

Nous ne pouvons l’appliquer que si nous sommes la majorité et que la majorité est d’accord, alors nous pouvons l’appliquer. Si la majorité n’est pas d’accord même si nous sommes tous musulmans, mais la majorité n’accepte pas d’appliquer la charia pour essayer, l’appliquer c’est provoquer un bain de sang dans la nation musulmane [Ummah], parce que les musulmans vous combattront.

Ils doivent être éduqués. La nation musulmane [Ummah] doit arriver à cette compréhension que la façon dont nous méritons de nous gouverner nous-mêmes est conforme à la charia [loi islamique], et c’est pourquoi il n’y a pas de divinité digne d’être adorée en dehors d’Allah, Mohammad est le messager d’Allah, la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui, c’est ce que cela signifie (لا اله هلا الله ومحمد سسلل الله صلى الله عليه وسلم). »

Source : https://circanada.com/2018/05/17/canadian-imam-says-islamic-law-to-be-implemented-when-muslims-are-majority/



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.