Un combat sans merci contre notre liberté de soin est en train de se jouer sous couvert de Coronavirus

« Vive la liberté » ? Mon œil…

Chère lectrice, cher lecteur,

On entend souvent ce cri de « vive la liberté », répété à l’envi par des Gavroches de plateaux télévisés, dont on comprend bien qu’ils parlent de leur liberté.

Mais il est extrêmement important aussi de savoir s’ils pensent à celle des autres

Et là…GROS PROBLEME. 

Il y a déjà eu l’instauration brutale de 11 vaccins obligatoires pour les bébés, les menaces contre l’acupuncture[1], la mésothérapie, la tentative d’interdire les huiles essentielles en vente libre[2], ou encore des condamnations toujours plus lourdes visant les herboristes[3] .

Il y a le déremboursement programmé de l’homéopathie, au 1er janvier 2021, l’interdiction pour les médecins de dire qu’ils pratiquent cette thérapeutique.

Il y a la responsable de la plateforme internet Youtube, qui a décidé d’interdire tout avis qui irait à l’encontre de celui de l’OMS.

Même si l’OMS se trompe ???

Je suis en train de terminer une enquête spéciale sur la médecine naturelle que je vous enverrai demain.

Vous allez voir qu’au nom de la lutte contre les « fake news », sous la banderole de « la santé pour tous », un plan méticuleusement préparé vise à réduire à néant notre liberté de soin

Et notre liberté…tout court !!!

Vous voulez un seul exemple ?

A la niche, les médecines douces !

L’intervention, début mars 2020, du sénateur Claude Malhuret, médecin et fondateur avec le dr. Laurent Alexandre du site Doctissimo, au sujet du coronavirus[4]

Les coupables d’après lui ?

 Les réseaux qu’il appelle « antisociaux » et qui « promeuvent les médecines farfelues, les bains d’eau chaude et les huiles essentielles. »

Les médecines naturelles, des médecines « farfelues »…

Vous saisissez ce que cela veut dire ?

« A la niche, les amateurs de plantes, les homéopathes, les nutritionnistes, les madame Michu de la médecine ! »

« Laissez les gens sérieux, laissez l’OMS et les grands mandarins s’occuper de votre cas. »

« Parce que ce n’est pas avec vos huiles essentielles, vos bains d’eau chaude, votre vitamine D et votre artemisia annua que vous allez vous soigner. »

Et ce ne sont pas que des mots. Leurs attaques se traduisent en actes :

Ainsi, en pleine crise du coronavirus, alors qu’il y avait des sujets bien plus graves à traiter – comme le manque de médicaments de réanimation…

… l’agence nationale de sécurité sanitaire (ANSM) n’a rien trouvé de plus utile à faire que de publier une mise en garde contre la supplémentation en vitamine D.

Bienvenue dans le monde à l’envers !!!

Car il est au contraire démontré que la vitamine D est l’un des rares éléments capable de réduire le risque de morbidité du Covid-19.

Et ce n’est pas tout :

« d’autres alertes ont été émises contre les plantes qui ont une action anti-inflammatoire naturelle comme le curcuma ou des plantes qui contiennent des principes actifs proches de l’aspirine, comme la Reine-des-prés ou le Saule », écrit le lanceur d’alerte Guillaume Chopin.

Ce qu’ils nous ont préparé fait froid dans le dos

Ce qu’il vous faut, vous l’avez compris, c’est un nouveau vaccin, un nouveau médicament chimique…

« Seule une vaccination généralisée pourrait avoir raison de nos souffrances actuelles… » a d’ailleurs martelé le président de la République, M. Macron.

Et ils n’ont pas perdu leur temps !!!

En France, le Ministère de la Santé a commandé il y a quelques semaines des millions de vaccins contre le coronavirus. Seulement…

  • Ce vaccin n’est pas encore au point – et les scientifiques sont tous d’accord pour dire qu’il est strictement impossible de fabriquer un vaccin fiable en 3 ou 6 mois.
  • Il a été testé sur des singes, avec des résultats décevants.
  • Et surtout, ce vaccin n’a pas encore été testé sur des êtres humains et contiendra des « cellules génétiquement modifiées », donc OGM.

Pourtant, la France, avec 3 autres pays, se sont déjà engagés à acheter 400 millions de doses, pour 1 milliard d’euros environ !

Donc AVANT MEME que le vaccin soit PRET, les autorités sortent la matraque : elles évoquent une vaccination de MASSE dès octobre prochain…

C’est sidérant ! Ils veulent une vaccination massive et obligatoire avec un vaccin qui n’a même pas encore été testé.

Dans ce contexte, ce n’est pas du tout un hasard si on commence à revoir le directeur général de la Santé, le professeur Jérôme Salomon, qui vient « tirer la sonnette d’alarme » dans tous les médias sur « la deuxième vague » qui arrive.

« Ayez peur » vient nous dire le même homme qui jurait il y a peu que les masques ne servaient à rien.

Ayez peur…

Car si vous avez peur, vous serez plus dociles. Et vous ne poserez pas les questions qui fâchent au sujet du vaccin qu’ils nous préparent.

Je vous envoie demain mon enquête intégrale sur ce qui est en train de se passer dans les coulisses de la santé.

Je l’ai intitulée « Triompher ou mourir » car vous allez voir qu’un combat sans merci est en train de se dérouler, et qu’il nous concerne TOUS.

Lorsque vous l’aurez lue, dites-moi ce que vous en pensez.

A mes yeux, la situation est critique, mais nous pouvons encore agir pour les faire reculer et préserver nos libertés. Je compte sur vous…

A demain !

Gabriel Combris

Sources :

[1] https://www.lci.fr/sante/homeopathie-acupuncture-mesotherapie-des-professionnels-de-sante-denoncent-les-fake-medecines-medecine-douce-2082143.html
[2] http://ansm.sante.fr/Decisions/Injonctions-decisions-de-police-sanitaire-sanctions-financieres-interdictions-de-publicite-Decisions-de-police-sanitaire
[3] http://reseauinternational.net/paris-un-celebre-herboriste-condamne-pour-exercice-illegal-de-la-pharmacie/
[4] https://www.independants-senat.fr/post/claude-malhuret-pjl-et-pjlo-d-urgence-pour-faire-face-%C3%A0-l-%C3%A9pid%C3%A9mie-de-covid-19

Source : https://www.directe-sante.com/vive-la-liberte/



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.