Tyrannie sanitaire et complotisme. Le Pass sanitaire bientôt dans le droit commun ?

Tout ce qui fût qualifié de complotiste il y a un ou deux ans à propos de la crise sanitaire se réalise plusieurs mois après, c’est quasiment une constante dans la tyrannie sanitaire dirigée par Emmanuel Macron et ses valets. Ainsi, la presse mainstream et quelques élus « d’avant garde » commencent-ils à évoquer l’entrée dans le droit commun…du pass sanitaire. Le crédit social à la chinoise se rapproche, et les citoyens Français qui ont tout accepté depuis deux ans seront les cocus de l’affaire.

Mercredi, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a affirmé que le pass sanitaire était maintenu, mais que l’exécutif allait « continuer à travailler sur une adaptation » prenant en compte les taux d’incidence et le pourcentage de population vaccinée dans chaque département. « A court terme, la situation sanitaire s’améliore, on va pouvoir alléger le dispositif, et l’on peut imaginer que l’approche territoriale est la bonne, comme pour le port du masque dans les écoles », assure Roland Lescure, député LREM des Français d’Amérique du Nord et porte-parole du parti présidentiel. « Pour autant, ce n’est pas parce que cette arme contre le Covid-19 devient moins utile qu’il ne faut pas la garder à la ceinture », ajoute-t-il auprès de 20 Minutes.

L’exécutif envisage une prolongation du pass sanitaire au delà du 15 novembre, et donc de facto jusqu’après les élections législatives, fin juin. « Le pass sanitaire a été mis en place dans le cadre d’une loi d’urgence, et il a démontré son efficacité. Aujourd’hui, il pourrait rentrer dans le droit commun, comme le carnet de vaccination pour les enfants ou le permis de conduire, c’est-à-dire comme un outil qu’on doit avoir sous la main, et qu’on peut sortir en cas de besoin », plaide Anne Genetet, députée d’Asie-Océanie-Europe orientale et porte-parole du groupe LREM, envoyée au casse-pipe pour faire le sale boulot.

Après l’état d’urgence permanent, les lois sécuritaires permanentes, le pass sanitaire permanent ? Et demain, le pass écologique ?

La liberté ou l’esclavage, puis la mort à petit feu, thème central, avec l’immigration, de la prochaine élection présidentielle ? Si les citoyens ne veulent pas finir enfermés et bâillonnés, il serait temps qu’ils réagissent…

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Source : https://strategika.fr/2021/09/30/tyrannie-sanitaire-et-complotisme-le-pass-sanitaire-bientot-dans-le-droit-commun/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.