« Tuez le projet de loi » – Des milliers d’Australiens manifestent contre les pouvoirs liés au COVID dans l’État de Victoria

Pour tenter de tenir en échec la pandémie virale, le gouvernement australien a imposé à ses citoyens des mesures draconiennes de confinement et de vaccination. Ces mesures sévères sont en train de devenir un moyen insoutenable pour les politiciens de gouverner le pays, alors que le mécontentement croissant des Australiens se manifeste dans les rues de Melbourne.

La police de l’État de Victoria n’a pas révélé la taille de la foule, mais à en juger par les photos et les vidéos diffusées sur les médias sociaux, des milliers de manifestants ont longé les rues du quartier central des affaires (CBD) de Melbourne samedi, protestant pacifiquement contre les nouveaux pouvoirs en cas de pandémie et les mesures de vaccination proposés par le gouvernement de l’État de Victoria.

Selon The Epoch Times, la proposition de loi COVID accorderait au Premier ministre Daniel Andrews un « pouvoir sans précédent » pour déclarer une pandémie et imposer des mesures de confinement. Il pourrait alors s’autoriser à dicter des pouvoirs d’urgence pour une durée maximale de trois mois. Aucune limite n’a été fixée quant à la durée de la prolongation des pouvoirs d’urgence.

Dans une démocratie libérale, les Australiens n’ont jamais vu ce type de contrôle de leur vivant et sont outrés. Aujourd’hui, la foule a scandé « kill the bill » (tuez le projet de loi) et « sack Dan Andrews » (renvoyez Dan Andrews) en bloquant les routes et les transports publics dans certains quartiers du CBD. De longues files de manifestants s’étendaient de la bibliothèque d’État de Victoria à la maison du Parlement dans Spring Street.

Rebel News a déclaré que « des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées » pour la manifestation d’hier.

Craig Kelly, député du Parti de l’Australie unie pour la division de Hughes, Nouvelle-Galles du Sud, a défendu la liberté et a rejoint ses compatriotes dans la manifestation. Il a tweeté : « Nous sommes unis, contre la tyrannie, les dictateurs, ceux qui violent les droits de l’homme et ceux qui nous oppriment », ajoutant : « Il est temps de tuer le projet de loi ».

Un autre politicien, le leader libéral de la Chambre haute, David Davis, a qualifié le projet de loi sur la pandémie du Premier ministre de « tentative de prise de pouvoir ».

« J’encourage les Victoriens à se battre à tous les niveaux contre le terrible projet de loi sur la pandémie de Daniel Andrews … mais ils doivent faire connaître leur point de vue de manière pacifique, calme et raisonnable », a déclaré Davis aux journalistes.

La manifestation de samedi est la dernière d’une série de protestations à Melbourne depuis l’instauration du confinement au début de 2020.

Les conditions d’urgence actuelles doivent expirer en décembre. Si les conditions d’urgence sont prolongées une fois de plus, le mécontentement envers le gouvernement continuera de bouillir.

Source : https://www.aubedigitale.com/tuez-le-projet-de-loi-des-milliers-daustraliens-manifestent-contre-les-pouvoirs-lies-au-covid-dans-letat-de-victoria/

Un commentaire pour “« Tuez le projet de loi » – Des milliers d’Australiens manifestent contre les pouvoirs liés au COVID dans l’État de Victoria”

  1. Il est bien connu que c’est le peuple qui a le pouvoir ; Si le peuple se soulève, leur jeu tombe à terre. Au vu de ces photos (celle qui montre la foule devant le parlement) avec quelques policiers qui doivent (je le suppose ; transpirer…), car si cette foule veut avancer elle écrasera et la police et tout le reste. Mais si telle est leur intention, c’est maintenant qu’ils doivent le faire, car le pouvoir en main a des armes invisibles et tueuses (les rayons à onde et la robotique), or, je suis pacifique et pense que la violence n’est jamais bonne, or comment faire changer les choses, Si le peuple ne vas pas un cran plus loin..??

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.