Le tueur de Las Vegas, Stephen Paddock, était sous valium

Sans que l’on puisse attribuer aux seuls antidépresseurs la folie meurtrière du tueur de masse de Las Vegas, on sait que Stephen Paddock s’était vu prescrire du Diazépam (mieux connu sous son nom ancien de valium) dont les effets secondaires peuvent être désastreux : comportement agressif et psychotique, hostilité, confusion, levée des inhibitions, pensées suicidaires.

Prescrite à un individu aussi instable et présentant de grandes difficultés à créer des liens relationnels, la drogue peut libérer des tendances bien ancrées à la violence.

Si la grande presse et la gauche américaine se focalisent sur la question de la vente libre d’armes à feu, note The New American, il faudrait peut-être aussi et davantage penser à mettre en cause les médicaments dangereux. Et ce d’autant que d’autres tueurs de masse aux Etats-Unis se sont révélés consommateurs d’antidépresseurs.

Source : http://reinformation.tv/tueur-las-vegas-stephen-paddock-valium-vite-75458-2/

Articles sur le même thème :

Paroxetine : un antidépresseur inefficace qui provoque des suicides

CIA – MK Ultra : des drogues pour déglinguer les nations



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.