Tribune : hystérie anti-blanche dans le monde occidental

Depuis le décès à Minneapolis de Georges Floyd, le monde occidental assiste à des scènes d’hystérie savamment organisées par une élite cosmopolite.

Rappelons d’abord les faits servant prétexte à cette hystérie : Georges Floyd a été interpellé par la police qui avait été appelée par un commerçant car Floyd avait payé avec un faux billet.
L’interpellation en elle-même semble assez brutale, un policier posant son genou sur le cou de Floyd, bien que celui-ci se plaignît de ne pas pouvoir respirer.

Il faut signaler ici qu’il n’est pas certain que la mort de Floyd découle de cette interpellation, le début de l’enquête allant plutôt en sens inverse : en effet, l’autopsie du corps montre que Floyd n’est pas mort de strangulation ou asphyxie, mais du fait de sa contention au sol, combinée avec des problèmes de santé et une intoxication potentielle.
Floyd était atteint d’une maladie coronarienne et d’une maladie cardiovasculaire. Mais qu’importe la réalité, il s’agit de lyncher du Blanc et donc le policier ayant maîtrisé Floyd est en détention préventive, la présomption d’innocence ne semblant pas devoir être appliquée quand le présumé coupable est blanc et la victime noire ! Tout comme le casier judiciaire de Floyd est caché; pourtant il s’avère que ce dernier n’est pas un enfant de chœur : une condamnation pour vol en 1998, prison pour intrusion criminelle en 2002, condamné pour consommation de cocaïne en 2002 et 2005 et enfin 5 ans de prison pour cambriolage à main armée (et menacé une femme en pointant l’arme sur son ventre).

En fait, l’aspect racial est essentiel pour comprendre cette hystérie, sinon comment expliquer le silence qui accompagna la mort de Tony Timpa en juillet 2016, déficient mental qui avait lui-même appelé les policiers ?!
Ici aussi, les policiers le maintinrent au sol longtemps alors qu’il était déjà menotté (13 minutes, soit 5 de plus que dans le cas Floyd) en plaçant le genou sur le corps, ici aussi la victime protesta et cria « Vous allez me tuer », ce qui n’entraîna que des rires et sarcasmes de la part des policiers qui semblent d’ailleurs s’amuser même après le décès de Tony ! Pourtant, aucune émeute ! Il faut dire que Tony était blanc ! Mieux : les policiers ont été disculpés pénalement et ont pu retrouver leur travail ! Ils n’avaient tué qu’un Blanc !

Dallas Police body cameras show moment Tony Timpa stopped breathing

Lire davantage d’informations sur LCI

Ce deux poids deux mesures dans les réactions prouvent qu’il y a manipulation dans cette hystérie ! En effet, les cosmopolites semblent tenir leur affaire pour s’en prendre aux Blancs. Partout, ceux-ci sont appelés à se prosterner, ce que quelques masochistes semblent faire avec plaisir. Ici, on pose un genou à terre pour s’offusquer de la violence de la police contre les Noirs, les policiers eux-mêmes étant invités à faire ce geste humiliant. Là, des Blancs sont invités à baiser les pieds des Noirs ! De l’hystérie pure et dure visant à avilir le Blanc.

Car le Blanc aurait un privilège et ce serait pour lui le moment de le perdre. Quel privilège alors que la plupart des pays occidentaux ne jurent que par l’égalité républicaine ? Égalité républicaine qui énonce que tout le monde doit avoir les mêmes droits, aussi bien celui qui est arrivé hier dans le pays que celui qui est le descendant d’une dynastie de plusieurs générations. Et ne vous avisez pas à en déroger, la justice ne fait pas de cadeau : si vous employez un Blanc plutôt qu’un Noir qui vient d’arriver, sans autre motif, attendez vous à subir les foudres de Thémis ! Et il en va dans le travail comme dans tous les domaines : logement, consommation, etc., etc. Il existe tout un tas de lois particulièrement répressives visant à empêcher de faire une préférence nationale, alors que cette préférence nationale, conforme à la loi naturelle, existe partout ailleurs que dans le monde occidental. Il n’y a donc pas de privilèges blancs ! Pire, même, dans la plupart des pays occidentaux, il existe un privilège allogène, baptisé « discrimination positive » : on donne plus aux allogènes. Les Blancs sont déjà spoliés chez eux et on leur serine qu’ils auraient des privilèges ! Mais quelle honte ! C’est là où l’on voit l’aspect maléfique de toutes les repentances visant à culpabiliser le Blanc, car si certains Blancs se croient privilégiés, c’est qu’ils ont intériorisé ces inepties sans cesse répétées.

Au reste, on remarquera que ceux qui crient aux privilèges blancs sont les mêmes qui font venir d’Afrique tous les migrants qui veulent aller en Europe. S’ils étaient cohérents avec eux-mêmes, ils devraient expliquer aux candidats africains désirant rejoindre l’Europe de ne surtout pas venir, la vie pour les Noirs y étant un enfer, les Blancs n’ayant que des privilèges. Mais non, c’est l’inverse : ils accusent les Blancs de racisme s’ils ne souhaitent pas accueillir ces gens !

Il y a incontestablement des forces, des lobbys qui veulent le génocide des Blancs !

Source : http://www.contre-info.com/tribune-hysterie-anti-blanche-dans-le-monde-occidental



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.