Suaire de Turin : la résurrection du Christ par un flash de lumière laser ultraviolet

  • 1
    Partage

TurinShroudUne nouvelle étude de scientifiques : le linceul du Christ ne peut pas être un faux

La -présumée- impression de la face de Jésus-Christ ne peut, selon des scientifiques, être seulement réalisée que par un mystérieux flash (lumineux) électromagnétique.

Une nouvelle étude scientifique du « Saint Suaire de Turin », le linge supposé dans lequel le corps de Jésus-Christ a été enveloppé après sa mort sur le Calvaire, a montré qu’il ne peut être une falsification, comme certains sceptiques l’ont toujours prétendu.

Les scientifiques italiens tirent ainsi la même conclusion que les précédents experts hongrois et américains, qui ont également noté que l’image de Jésus-Christ dans le linge ne pouvait être créée avec aucune technologie connue dans le passé. Certains scientifiques estiment donc que ce linge prouve la résurrection de Jésus Christ.

Beaucoup ont longtemps pensé que le linge était un faux. La datation au carbone effectuée en 1988 dans les laboratoires d’Oxford, de Zurich et d’Arizona montrait que le linceul devait dater de quelque part entre 1260 et 1390. Cette conclusion a cependant été mise en doute par après, parce que le linge paraissait « contaminé » par un tissu du Moyen Âge, utilisé pour réparer le linceul original, endommagé par un incendie.

Représentation réalisable uniquement avec des lasers
En 2009, d’autres scientifiques italiens auraient réussi à reproduire le Suaire avec des techniques connues au Moyen Âge. L’équipe actuelle de chercheurs, toutefois, conteste cette affirmation, disant que la représentation, sur les deux côtés du linge, d’un homme fouetté et crucifié, contenait de si exceptionnels attributs physiques et chimiques, que ce ne serait même pas réalisable dans un laboratoire.

En effet, selon l’équipe, la forme exacte, la texture et la profondeur de l’empreinte du corps, ne seraient réalisables que par des lasers ultraviolets – une technologie qui n’était évidemment pas disponible au Moyen Âge. Les scientifiques italiens utilisèrent eux-mêmes des flashes extrêmement courts de lumière ultraviolette, afin de reproduire des taches similaires à celles sur le linge.

Flash lumineux électromagnétique
Leur conclusion est que l’image mystérieuse de l’homme barbu doit provenir d’une « forme d’énergie électromagnétique (comme un flash de lumière de longueur d’onde courte) ». Quoi qu’il en soit à ce point de leur conclusion scientifique, beaucoup vont voir dans cette étude une confirmation de leur conviction que l’image a été miraculeusement créée au moment où Jésus est ressuscité d’entre les morts.
« Si (seulement) un flash de lumière est capable d’impressionner un morceau de linge de la même manière que le linceul, il devient inévitable de discuter de questions telles que les miracles et la résurrection », a déclaré le professeur Paolo Di Lazzaro. « Mais en tant que scientifiques nous nous sommes concentrés uniquement sur les processus scientifiques vérifiables. Nous espérons que nos résultats provoqueront un débat philosophique et religieux, mais nous laissons les conclusions aux experts et, finalement, à la conscience des personnes.  »

Même conclusion d’une équipe américaine
En 1978 et 1981, un total de 31 scientifiques américains, – qui s’étaient rassemblés dans le ‘Shroud of Turin Research Project’ (STURP) – après un examen aux rayons X et aux rayons ultraviolets, arrivèrent à des conclusions similaires. Déjà alors, il fut constaté que les taches et l’image sur le linge, ne provenaient pas de peintures, de pigments ou d’autres matières colorantes, et ne pouvaient donc pas être l’œuvre d’un artiste : «Il n’y a aucun produit chimique connu ou méthode physique, ou une combinaison de propriétés physiques, chimiques, biologiques et médicales, qui puisse expliquer adéquatement la totalité de l’impression. »

L’équipe américaine, qui comprenait des experts nucléaires, des chimistes, des biologistes et des médecins légistes, conclut à cette époque que «l’impression (sur le linceul) reste un mystère». Ceci permet de garder le linge, portant l’image d’un homme aux cheveux longs et barbu, dont les blessures correspondent à ceux d’une crucifixion, un objet de vénération surtout parmi les catholiques. Chaque année, des millions de pèlerins se rendent à la cathédrale de Turin, où le linge repose dans un espace spécialement conçu, climatiquement contrôlé. (Par ailleurs, d’après certains, ce linge serait une réplique et le véritable linceul serait conservé quelque part ailleurs).

Inexplicable
Des scientifiques de partout dans le monde n’ont jamais été en mesure d’expliquer comment l’image du corps d’un homme – avec des blessures de clous dans ses poignets, des pointes d’épines dans son front et un coup de lance dans sa poitrine – soit arrivé sur un tissu vieux de plusieurs siècles. Étrangement, le Vatican n’a jamais officiellement déclaré que le linceul était considéré comme authentique, bien que le pape Benoît XVI ait dit que le mystérieux personnage sur le linge nous rappelle « toujours la Passion du Christ ».

Autres articles en français sur le même sujet:

http://www.30giorni.it/articoli_id_22639_l4.htm

Source : http://www.katholiekforum.be/index.php?option=com_content&view=article&id=271%3Anieuwe-studie-wetenschappers-lijkwade-van-christus-kan-geen-vervalsing-zijn&catid=38%3Astandpunten-wereld&Itemid=90&lang=fr

5 thoughts on “Suaire de Turin : la résurrection du Christ par un flash de lumière laser ultraviolet”

  1. Bonjour, je pense que Jésus de Nazareth, n’a pas souffert. Il se serait déplacé avant et non après sa mort. Aussi il a eu deux larmes « de joie » de l’oeil droit. Dans certins pays, des gens marchent sur le feu et se piquent la langue sans rien ressentir. Je dirais que Jésus de Nazareth, cela ne l’a pas dérangé. Patrice Jeanne

    1. Voici un commentaire incompréhensible… Rien ne nous permet de décréter qu’un homme ayant reçu 100 coup de fouets armés de billes de plomb ( quelle horreur ! ) des clous dans les bras et les pieds ( !!! ) un casque d’épines de ronces et un coup de lance dans le coeur a versé 2 larmes de joie… Redescendons humblement sur Terre et rendons à Dieu ce qui est à Dieu, seul Lui peut dire ce qu’il a souffert !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.